1. //
  2. // 8es
  3. // Ajax-FC Copenhague

Quand Dennis Bergkamp mettait l'Europe d'accord

Il y a vingt-cinq ans, l'Ajax Amsterdam, Louis van Gaal et sa classe biberon, marchaient sur la Coupe de l'UEFA. Avec dans leurs rangs un jeune attaquant qui enfilait les buts comme les perles, Dennis Bergkamp, un enfant du football imaginé par Johan Cruijff.

Modififié

1992. Une autre époque, avec un autre football. Pas de Ligue des champions telle qu'on la connaît aujourd'hui, mais trois compétitions européennes bien distinctes dont une Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes qui vit ses dernières années. Les matchs à élimination directe sont le maître mot, et si les plus riches sont souvent gagnants, ils ne sont pas encore intouchables, et les surprises ne sont pas rares. À l'automne 1991, Manchester United, Marseille ou le Bayern Munich passent d'ailleurs à la trappe contre le Rotor Volgograd, le Sparta Prague et le FC Copenhague. En 1992, la Coupe de l'UEFA, ancêtre de l'actuelle Ligue Europa, est limite plus excitante que la C1, car elle compte un plus grand nombre de prétendants, des plateaux dignes de la coupe aux grandes oreilles, et une finale en format aller retour.


Dans cette orgie footballistique, des futurs grands se révèlent. Il y a un quart de siècle, c'est Dennis Bergkamp, futur magicien d'Arsenal, qui éclabousse le Vieux Continent de son talent sous les couleurs de l'Ajax Amsterdam. « À cette époque, c'était déjà l'un des meilleurs joueurs néerlandais » , se souvient Sonny Silooy, défenseur latéral dans l'équipe coachée par Louis van Gaal. L'attaquant va sur ses vingt-trois ans, « avec encore une grosse marge de progression, mais déjà inarrêtable en championnat » . En Eredivisie, il va planter 24 pions, auxquels il faut ajouter six réalisations essentielles dans le parcours européen victorieux. Pour Wim Jonk, l'un des tauliers de cet Ajax 2.0, « Dennis était important pour l'équipe, mais aussi favorisé par notre schéma, avec trois purs attaquants » . Dennis donc, mais aussi Bryan Roy et le Suédois Stefan Pettersson, particulièrement important dans l'épanouissement de l'artiste.

« Il réfléchissait vite »


« Pettersson accaparait l'attention de deux défenseurs à lui seul, donc cela laissait beaucoup d'espace à Dennis qui en profitait au maximum » , estime Silooy, d'accord pour dire que Bergkamp était l'arme ultime de la machine de guerre pensée par Van Gaal. « Une équipe jeune, mais qui savait s'appuyer sur ses forces, et Dennis était l'une des plus décisives » , appuie Wim Jonk, buteur en finale contre le Torino, puis partant pour l'Inter en 1993 en compagnie de l'attaquant. Bergkamp marque à chaque tour, sauf en finale, où il provoque néanmoins un penalty crucial à Turin, après s'être engouffré à coups de dribbles serrés dans la surface du Torino. « Il jouait déjà comme il a pu le faire ensuite à Arsenal » , rembobine Silooy, « mais il n'évoluait pas au même poste. Pour nous, il était un attaquant qui pouvait éventuellement décrocher pour créer des actions. Puis il est devenu plus un milieu offensif assez libre en Angleterre. Mais l'important n'était pas la position qu'on lui donnait, mais la vitesse à laquelle il réfléchissait sur le terrain, sa capacité à créer des espaces pour lui ou pour les autres. »


Autre force : sa faculté à être décisif, notamment lors d'un huitième de finale âpre contre les Espagnols d'Osasuna, où les Ajacides s'imposent deux fois par la plus petite des marges grâce à leur buteur providentiel. Une frappe sèche du droit à l'aller, une chevauchée conclue par un duel gagné contre le gardien au retour. « Cette qualification contre Osasuna nous a fait réaliser que l'on pouvait aller au bout » , soutient Jonk, selon qui cette campagne victorieuse « a eu un grand écho au pays » . Et qui a peut-être fait un appel d'air pour le triomphe en Ligue des champions de 1995. Sans lui ni Bergkamp, tous les deux transférés à l'Inter à l'été 1993.

Bergkamp, émanation de la pensée de Cruijff


« Je n'ai pas trop de regrets, et pareil pour Dennis, je pense, car on a gagné la Coupe de l'UEFA une seconde fois en 1994 avec l'Inter » , assure l'ancien international. Pour Silooy en revanche, le choix de carrière en Italie était une erreur pour l'attaquant : « Aux Pays-Bas, c'était très offensif, le jeu porté vers l'avant, alors qu'en Italie, la priorité est à la défense. Pour l'argent et la qualité de vie, il a été gagnant, mais pas question football. Mais bon, vous ne savez jamais à l'avance si vous avez raison, et c'est aussi cela qui fait avancer. Finalement, il a rebondi à Arsenal et restera comme l'un des meilleurs joueurs de sa génération, c'est exceptionnel. »


Pas au point, cependant, de pouvoir supporter les comparaisons avec la valeur de référence du foot batave Johan Cruijff, « car Dennis était très fort, mais Cruijff extraordinaire et au-dessus de tout le monde » , s'enflamme Jonk. Quand Silooy préfère voir une filiation au milieu des différences entre les deux légendes : « Johan était un leader sur et en dehors du terrain, alors que Dennis était introverti. Mais à chaque fois que Dennis parlait football, c'était pertinent, et il pensait le football comme Johan. Bergkamp, c'est une émanation du football inventé par Cruijff. »



Par Nicolas Jucha Propos recueillis par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Quel joueur... Je crois que c'est lui qui m'a fait aimer le football en premier. Avec les Kluivert, Overmars, les frères De Boer,etc. Les Pays-Bas avaient une vraie génération dorée
Marek Jankulalaneige Niveau : District
QUand je pense que ce mec avait une phobie de l'avion et a raté je ne sais combien de matchs ...
Je me dis que sans phobie, Arsenal aurait pu (peut-être) prétendre à mieux en Champions League. Et Bergkamp aurait probablement pu mérité mieux qu'une seconde place au Ballon d'Or de 93.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  09:45  //  Tifoso della AS Rome
Note : 6
Sûrement, mais pas en 93.
Le ballon d'or 93, c'est Baggio, au cas où...
Note : 1
Il a pas raté tant de matches que ca vu qu'il faisait les deplacement en voiture ou train à l'avance..

Mais vraiment un joueur hors du temps, inclassable. J'adorais vraiment son duo avec Ian Wright. Le Arsenal de 97 et 98 restera mon equipe preferée
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  09:50  //  Tifoso della AS Rome
Note : 1
Sûrement un des plus beaux joueurs en tout cas.
Quelle élégance, quelle classe!
Avec Redondo, Zidane et Rui Costa, ils font partie de ces joueurs des années 90/00 qui dégageaient un truc en plus à ce niveau-là, pas forcément les meilleurs (question de goûts et d'efficacité aussi) mais parmi les plus beaux à voir jouer.
Joseph Marx Niveau : Loisir
Oui mais bien en-deçà de Franceeeeeeeeeeeesco Totti-Totti-Totti ! :-)
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  10:22  //  Tifoso della AS Rome
Note : 2
Pour le coup, Totti est bien moins classe que ces joueurs-là.
Sa conduite de balle n'est pas aussi élégante, sa gestuelle non plus.
Par contre, niveau physique, frappe de balle, efficacité et yeux dans le dos, il n'a rien à leur envier.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Note : 2
Pardon mais je crois que tu oublies notre ami Baggio dans cette liste, qui était d'une élégance toute cristalline.
Ce commentaire a été modifié.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  15:23  //  Tifoso della AS Rome
Note : 1
Je ne l'ai pas oublié, je le considère au-dessus de tout sur tous les points, élégance, grâce, classe, mais aussi efficacité, etc.
Tu l'as compris, c'est mon joueur préféré. Avec Totti bien sûr, mais qui lui a l'avantage d'être le capitaine et joueur le plus emblématique de mon club de coeur. Donc du coup, je mets Baggio devant. Aucun joueur ne dégageait autant d'émotions pour moi.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Note : 1
On est d'accord !
C'est vrai que Baggio, c'était même plus beau, c'était purement gracieux...
Quel joueur, il me manque.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  17:51  //  Aficionado de l'Argentine
Ahah c'est marrant, je viens justement de faire une petite liste des joueurs les plus classes et élégants de ces 30 dernières années sur l'articles des notes de Monaco (à propos de l'analogie Bernardo Silva/Rui Costa) :
Baggio, Redondo, Rui Costa, Bergkamp, Laudrup, Pirlo, Zizou, Riquelme, Nesta, Aimar, Valeron, Francescoli, Zico, Socrates, Zanetti, Maldini, Litmanen, Forlan, Butragueño, Stojkovic, Hoddle, Ruben Paz, Rai...
Liste évidemment non exhaustive (j'en vois venir certains, "tu as oublié untel ou untel" ^^).
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  17:56  //  Aficionado de l'Argentine
C'est pas pour rien que Baggio et Redondo sont mes deux joueurs préférés (avec Rui Costa, Bergkamp ou Riquelme pas loin derrière) !

Et s'il fallait inclure des joueurs actuels, je penserais en premier lieu à Modric, Iniesta, Pastore, Valdivia... Même si on reste un petit cran en-dessous selon moi (je ne parle que de classe et élégance donc de critères purement esthétiques).
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Perso, si on parle uniquement et exclusivement de beauté esthétique, actuellement, outre les noms que tu as cités, évidemment, j'ai assez envie d'ajouter Ljajic, Hamsik et Illicic. Voire Bonucci, Valero et Badelj.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  23:15  //  Aficionado de l'Argentine
Oui assez d'accord, d'ailleurs j'ai oublié Borja Valero dans ma liste et évidemment Hamsik ou Ljajic sont pas mal non plus... Même si on est encore loin selon moi des Baggio, Redondo, Rui Costa et autres monstres cités plus haut.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
En terme de niveau, incontestablement.
En terme de classe balle au pieds, aussi, encore que très franchement je suis vraiment sans cesse ébahi quand Ljajic prend la balle.
Je saurais pas comment le classer relativement aux joueurs sus-cités, probablement en dessous, mais bordel de dieu c'est absolument magnifique. Je regarde souvent les matchs du Toro pour la simple raison qu'il est sur le terrain.
Je le trouve à la fois d'une élégance et d'une arrogance fabuleuses dans son toucher.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Y a Konoplyanka aussi qui est très beau aujourd'hui.
15 réponses à ce commentaire.
 //  10:25  //  Supporter des Pays-Bas
Il n'y en a plus des joueurs qui font l'unanimité comme lui.
Le dernier en date, c'était Pirlo.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  10:30  //  Tifoso della AS Rome
Actuellement, t'en as aussi... Iniesta, Modric, Buffon, Messi et Ronaldo (pas de jaloux) malgré les polémiques de leurs fans respectifs, à l'image (stupide) de la guéguerre entre fans de Nadal et de Federer au tennis.
 //  10:41  //  Supporter des Pays-Bas
Bah justement, le principe de "faire l'unanimité" c'est de n'avoir aucune polémique ou de débat sur le joueur.

Buffon oui effectivement.
Les autres non.
Jeu est un autre Niveau : DHR
J'ajouterai Iniesta quand même, qui s'attire le respect de tous sur et en dehors du près.


Par contre Totti, y'a vraiment débat entre Federer et Nadal?!
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  11:31  //  Tifoso della AS Rome
C'est pas qu'il y a débat, c'est que les fans se font la même guerre à qui (à la plus grosse) sur Internet qu'entre fans de Messi et de CR7.
 //  11:46  //  Supporter des Pays-Bas
Note : -1
Donc il n'y a pas unanimité.
Tu sais ce que ça veut dire unanimité?
Scatos, Portos & Adilramis Niveau : CFA
 //  11:47  //  Socio de la France
Note : 2
Il y en a un qui fédère tout le monde, l'autre non.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  15:31  //  Tifoso della AS Rome
J'entends ce que tu dis, c'est juste que je pense que l'unanimité n'existe pas.
Regarde, le simple fait de voir fleurir des polémiques Messi/Ronaldo, Federer/Nadal, Pif/Hercule, etc... prouve que les uns et les autres reconnaissent implicitement le statut de légende de l'autre, du paria, de l'ennemi,
Seul digne d'être comparé à leur poulain. Moins fort bien sûr, mais comparable quand même !
C'est aussi une façon de reconnaître la grandeur de l'autre, une forme rageuse ou trollesque de faire l'unanimité si tu veux.
ajaxforever Niveau : Loisir
Federer est le plus grand. Aucun débat possible là-dessus!
8 réponses à ce commentaire.
 //  10:33  //  Supporter du Red Star
Note : 3
Je suis nostalgique de ce foot des années 90, pré-Bosman, avec une vraie ligue des champions, une coupe UEFA hyper costaude et une coupe des coupes sympatoche aussi ! Le foot ne dégoulinait pas le fric et on avait des surprises dans ces différentes compétitions !

L'Ajax des années 90-95 était superbe à voir jouer avec un Van der sar impressionnant dans les buts, Seedorf, Davids le pitbull, Bergkamp, des joueurs classes !
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Note : 2
Paradoxalement la victoire de l'Ajax avec une équipe du cru était le début de la fin pour les coupes d'europe à la papa.
1 réponse à ce commentaire.
La légende de la C3 aussi relevée que la C1... regardez le plateau des quarts franchement:

Torino, Liverpool, Ajax, Real, ok rien à dire bien qu'aucun de ces clubs ne gagne son championnat cette année là.

A côté: La Gantoise qui n'est un cador que pour les lyonnais, Genoa qui fait 14eme de Serie A, Olomouc et B1903...

La C3 aurait pu être de quelques fois de niveau comparable à la C1 s'il n'y avait pas eu la C2 pour diluer son plateau (la C2 avait priorité sur la C3 au niveau des qualifiés).
Tres bonne remarque. Le fait que la C2 avait la priorité attenuer parfois le niveau, exemple du PSG 93 qui gagne la CDF et fini 2eme. Mais elle etait pas mal cette coupe, plutot pour les equipes un peu artistes. Et le son nom etait magnifique je trouve
1 réponse à ce commentaire.
Dennis_Bergkamp Niveau : DHR
Inutile de préciser que je suis un grand fan du joueur. Quelle classe ce type, et quelle intelligence !

Je ne vois aucun joueur comparable à lui dans les temps qui court.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  15:33  //  Tifoso della AS Rome
Avec toi, c'était tellement beau qu'on avait l'impression de voir tous tes gestes au ralenti alors que tu les exécutais à très grande vitesse...
Ce commentaire a été modifié.
Déjà des chefs d'oeuvre de but à l' Ajax:



Bergkamp, le roi des lobs !
Note : 1
J'adore le troisième, ce petit air de pas y toucher qui rajoute encore à la classe de l'ensemble...

Encore merci pour cette salve, ZsizsouGabor!
3 réponses à ce commentaire.
Rappelons que Bergkamp et cet Ajax qui émerveillait l'Europe se fera sortir un an plus tard par l'AJA !
Ce qui amènera d'ailleurs Cruyff, déjà en conflit avec Van Gaal et voulant lui faire un pied de nez, à citer les bourguignons comme l'équipe l'enthousiasmant le plus en Europe, avec Parme.

Définitivement une autre époque !
En plus tous les buts auxerrois avaient de la gueule ! La reprise de Verlaat, le corner direct de Vahirua (bon, Menzo se troue un peu aussi !), le CF de Martins, et le finish de Dutuel ... C'était le seul rayon de soleil durant cette semaine européenne, durant laquelle l'OM avait concédé un nul 1-1 à Moscou, et Paris avait perdu au Bernabeu 3-1.

Bon j'arrête, la nostalgie me prend.
1 réponse à ce commentaire.
A votre service !
Pour moi Bergkamp c'est un peu comme un chat.
Démarche soyeuse, toucher de balle agile et léché. Sans compter que sur youtube ces buts font autant l'unanimité que les vidéos de bébés chats
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
Ce combo sweat rentré dans le jeans + ceinture bien apparente sur la photo rappelle furieusement les années Beverly Hills 90210 (l'ami Dennis a des airs de Ian Sharknado Ziering en +).
Sinon, quel joueur soyeux c'était Bergkamp... Le but contre l'Argentine en CM 98 résume le mec à lui tt seul: contrôle de dingo sur une passe de 60m, petit crochet puis lucarne.
lev_yachine Niveau : DHR
C'est le seul but dont je connais les commentaires sans parler un mot de néerlandais !
1 réponse à ce commentaire.
AlvaradoRecoba Niveau : DHR
Bergkamp, la classe incarnée tout simplement..
Le major galopant Niveau : District
venant d'un autre classieux comme El Chino ça a encore plus de valeur
1 réponse à ce commentaire.
En voilà un qui a effectivement fait l'unanimité vis à vis de tous les amoureux de ce sport.

C'était un esthète.
 //  21:52  //  Supporter d'Arsenal
THERE IS BEAR CUM!
THERE IS BEAR CUM!
THERE IS BEAR CUM!
1 réponse à ce commentaire.
MariAnn
Tu veux trouver une fille pour la nuit? Bienvenue sur le meilleur site de rencontres http://goo.gl/UIlN7y
Il a échoué en Serie A avec l'Inter. Ils l'ont jeté au bout de deux saisons.
A Arsenal, il servait Henry.
C'était un joueur très classe mais il lui manquait quelque chose pour atteindre le sommet.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  23:28  //  Aficionado de l'Argentine
Le duo Bergkamp-Ruben Sosa à l'Inter (avec Berti et Jonk derrière), ça avait quand même de la gueule !
Ouais sur le papier et contre des pétites équipes en coupe UEFA mais en Serie A on ne voyait que Ruben Sosa.
Super joueur d'ailleurs ce Ruben Sosa!
Ce commentaire a été modifié 3 fois.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  16:47  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 1
Je confirme pour Ruben Sosa, magnifique attaquant de poche, très complet, avec une patte gauche sublime !

L'Uruguay des années 80/début 90 (vainqueur des Copa America 83, 87 et 95) avait vraiment une belle génération : la star Francescoli, deux grands attaquants avec Ruben Sosa et Alzamendi, deux meneurs de jeu excellents avec Bengoechea et Ruben Paz, deux immenses défenseurs centraux avec Dario Pereyra et Hugo Leon...

Il ne leur aura manqué qu'un beau parcours en CDM : ça aurait pu être au Mondial 86 où le groupe était de qualité mais le sélectionneur Omar Borras était une vraie pipe aux choix souvent incompréhensibles (notamment le fait de laisser Ruben Paz et Dario Pereyra sur le banc alors que tous deux étaient des idoles au Brésil, respectivement à l'Internacional et Sao Paulo) !
Ruben Paz!!! Il avait signé au Matra mais je ne sais même pas s'il y a fait un match.
Par contre, je me rappelle de lui au Genoa.
C'est vrai que cet Uruguay avait des très bons joueurs mais on la voyait comme une petite équipe en Coupe du Monde.
Le 1-6 contre le Danemark (équipe énorme) en 86 n'a pas dû aider...
4 réponses à ce commentaire.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  23:26  //  Aficionado de l'Argentine
Je profite de cet article sur Bergkamp et l'Ajax 92 pour évoquer son adversaire malheureux en finale de Coupe UEFA, le Torino, battu après deux nuls selon la règle des buts à l'extérieur.

Très belle équipe du Toro, qui avait sorti le Real en demie : Enzo Scifo en maître à jouer, le buteur brésilien Walter Casagrande (auteur d'un doublé en finale), ancien camarade de Socrates au sein de la démocratie corinthiane, Lentini, alors l'un des grands espoirs du foot italien (mais qui ne confirmera jamais), l'ex de la "Quinta del Buitre" Martin Vazquez, le futur défenseur de Parme Roberto Mussi, etc...

Même si j'aime bien l'Ajax, dommage pour le Toro qui, au vu de son histoire légendaire et dramatique (le Grande Torino, la catastrophe de Superga), aurait bien mérité d'accrocher une Coupe d'Europe à son palmarès !
Joueur xxl niveau talent...
il y a 3 heures La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) il y a 4 heures Une remontée historique des Seattle Sounders 18
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 3 Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2