1. //
  2. // 8es
  3. // Leicester-FC Séville

N’Zonzi, de la middle-class anglaise à l’élite européenne

Chaînon central du FC Séville de Jorge Sampaoli, Steven « le Poulpe » N’Zonzi réussit le meilleur exercice de sa carrière. Une progression constante depuis son arrivée en Espagne qu’il doit autant à ses capacités qu’à son départ de Premier League.

Modififié
Lorsque Claudio Ranieri vient toquer à l’office de Monchi, l’entraîneur italien n’en repart qu’avec une fin de non-recevoir. En substance, tel est le scénario du transfert avorté de Steven N’Zonzi vers Leicester, fraîchement champion d’Angleterre, alors désireux de se renforcer au buzzer du dernier mercato estival. Malgré une offre alléchante, et correspondant à sa clause libératoire estimée à 30 millions d’euros, le Français ne souhaite pas retrouver la perfide Albion dont il écume les prés sept saisons durant. « J’ai vraiment bien fini ma dernière saison à Stoke, mais aucune grande équipe anglaise ne me voulait vraiment, rembobine-t-il dans les colonnes du Guardian. Au contraire, Séville me voulait vraiment, alors j’y suis arrivé naturellement. » En plus « d’un ciel bleu dix mois sur douze  » , cette échappatoire espagnole lui permet de redécouvrir certains pans de son jeu. C’est que malgré son presque double mètre, le « Poulpe » de l’entrejeu sevillista, dixit Jorge Sampaoli, reste avant tout un meneur de jeu reculé qui, entre de nombreuses récupérations, permet aux Andalous de réciter un football enivrant.

« Un joueur qui a dû se battre contre son apparence  »


Atypique, le profil de Steven N’Zonzi relève surtout d’une question de perception. Comme le confirme Monchi, directeur sportif star du FC Séville, qui suit le milieu français depuis son éclosion aux Blackburn Rovers : « Steven est un joueur qui a dû continuellement se battre contre son apparence. Son physique est celui d’un joueur costaud, fort et puissant, alors qu’au fond sa caractéristique principale est sa technique et la coordination de ses longues jambes. C’est pour cela que nous l’avons signé et c'est là où il fait la différence. » Pourtant, avant de devenir le chaînon central du onze de Jorge Sampaoli, celui pour qui le président José Castro a cassé sa tirelire (10 millions d’euros) peine à s’imposer sous les ordres d’Unai Emery. De ses premiers mois en Espagne, il ne retient que des problèmes extrasportifs – intoxication alimentaire et convocation chez le juge pour violence conjugale – et un temps de jeu limité. Quand Banega et Krychowiak peuplent l’entrejeu sévillan, lui doit se morfondre sous la guérite jusqu’à enregistrer les concepts défensifs et de discipline prodigués par le désormais entraîneur parisien.


Si au fur et à mesure de son premier exercice dans le quartier de Nervion, il devient un joueur clé, il prend le costume du joueur clé du FC Séville pour sa seconde campagne. Une mutation qui doit beaucoup à Jorge Sampaoli, nouvel homme fort du Sánchez-Pizjuán, qui voit en N’Zonzi son régulateur du milieu de terrain. De fait, l’Argentin ajoute une nouvelle corde à l’arc du Français, dorénavant maître de l’entrejeu sévillan aux côtés de son compatriote Samir Nasri. « En Espagne, j’ai énormément progressé tactiquement, confirme celui que ses supporters aiment à comparer à Patrick Vieira. En Angleterre, on me demandait de casser le jeu adverse. Tactiquement, les demandes n’étaient pas trop élevées. Je devais être fort physiquement, courir beaucoup. Ici, on me demande de rester à mon poste, de contrôler les temps du match. Mais je ne serais pas le joueur que je suis sans mon apprentissage auprès de managers anglais.  » Des très directs Pulis et Hughes jusqu'aux élaborés Emery et Sampaoli, N’Zonzi fait le grand écart des cultures tactiques et, en éponge qu’il est, ne prend que le meilleur de ses différents mentors.

Le meilleur passeur du Royaume


Cette métamorphose est également illustrée au travers des statistiques du milieu de terrain français. Celui qui n’a raté que trois rencontres de championnat jusque-là est surtout le meilleur passeur d’Espagne devant Busquets, Modrić et Koke. Mieux, sur le Vieux Continent, seuls Marco Verratti, Thiago Alcántara, David Alaba et Julian Weigl font mieux que lui. Autant dire qu’avec l’arrivée de Jorge Sampaoli et l’instauration d’une nouvelle philosophie de jeu au FC Séville, Steven N’Zonzi est entré dans une autre galaxie. En attendant l’appel de Didier Deschamps – à se demander si le sélectionneur de la FFF dispose du câble –, il est déjà sur les tablettes du FC Barcelone, la Juventus, Arsenal et Manchester City. Des grosses écuries qui devront faire monter les enchères pour s’attacher les services de celui qui a prolongé son bail jusqu’en 2020 et fait grimper sa clause libératoire à 30 millions d’euros. Reste qu’aujourd’hui, l’intéressé se sent chez lui dans la capitale andalouse, « dans une équipe qui joue au ballon et où il fait beau  » . Pas sûr qu’une ville anglaise lui propose tel panorama.

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Leicester-Séville

    Par Robin Delorme
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C1 - Huitièmes retour
    Leicester - FC Séville




    Dans cet article

    "En Angleterre, on me demandait de casser le jeu adverse. Tactiquement, les demandes n’étaient pas trop élevées. Je devais être fort physiquement, courir beaucoup." rien à ajouter votre honneur!
    Sinon quelle saison de dingue, j'étais pas au courant pour les passes mais juste sa maitrise de l'entre jeu est exceptionnelle, il allie son physique imposant à une technique soyeuse, il me rappelle un peu Yaya. Sur les derniers matchs de Séville où il était absent, ils ont bien galéré, il est devenu indispensable à son équipe et son coach!
    zinczinc78 Niveau : CFA
     //  10:31  //  Supporter de Bordeaux
    Note : -1
    Bah forcément, quand tu t'appelles Stoke et que tu joues contre Manchester, Liverpool ou Chelsea, c'est une hérésie de penser que tu vas pouvoir tenir le ballon, même avec N'Zonzi aligné au milieu.

    OK, la PL n'est pas le plus technique des championnats mais tous les joueurs ne sont pas des bourrins pour autant..
    Le nom, les moyens ou l'adversaire importent peu, le jeu (ou son absence pour le coup) est un choix, je t'invite à mater le prochain match d'Eibar contre un gros de Liga...
    Et j'ai pas du tout dit que tous les joueurs de PL étaient bourrins (le roi de l'amalgame ce Donald), je soulignais juste que c'était pas le plus tactique (pour ne pas dire parfois du "hourra football") mais je fais confiance à Pep, Klopp, Conte et cie vont changer tout ca!
    Ce commentaire a été modifié.
    zinczinc78 Niveau : CFA
     //  12:32  //  Supporter de Bordeaux
    C'est des "fake news" ton article..

    Cela dit je serais curieux de voir des matchs entre les relégables de PL et ceux de Liga, histoire de voir qui l'emporte entre la technique et le physique..
    Ben, c'est peut-être pas des relégables, mais l'Europa League c'est déjà un bon indicateur du niveau d'un championnat. En ce qui concerne la PL et la Liga, ce sont souvent là des 5è, 6è ou 7è du championnat passé.
    5 réponses à ce commentaire.
     //  09:18  //  Fidèle de Lyon
    Je l'ai découvert contre Lyon... Il était tellement toujours partout/bien placé qu'il m'a dégouté...
    "au fond, sa principale caractéristique est la technique" : s'il parle de potentiel OK, parce que sinon certes il était loin d'être nul en arrivant en Espagne mais il a quand même bien progressé (et c'est bien normal, on développe les qualités qu'on sollicite). Un peu comme pour la tactique, d'ailleurs. Quand il est en forme il est difficile à jouer et justement il est régulier. Tout ça chez le troisième de Liga, plusieurs fois titré en Europe, tranquille le mec :)
    Je me rappelle de ses débuts à Amiens, il était plutôt physique (c'est pas pour rien que la Premier League est allé le chercher en Ligue 2) mais à aucun moment je n'aurais pensé qu'il serait devenu ce joueur et dans un si bon club. Comme quoi, le travail paie !
    Et sinon c'est quand qu'il sera selectionné ?

    Parce que perso j'aimerais vraiment voir un milieu N'Zonzi-Pogba-Kante
     //  11:51  //  Amoureux de la Bolivie
    il mérite d'être sélectionné, mais comment l'utiliser, à quelle position et dans quel rôle ?
    Est ce que Deschamps regarde comment il joue et se positionne à Seville ? dans l'optique d'une sélection, Nzonzi serait juste un profil intéressent de plus que DD voudrait incorporer comme remplaçant (de Kanté) dans son 4-3-3 plutôt rigide où chacun a son périmètre défini (il ne bousculera pas la hiérarchie et le système au milieu)
    Après, dans le trio du mileu que tu évoques, Nzonzi prendrait la place de Matuidi si j'ai bien compris, pourtant ce n'est pas le même profil et rôle tactique sur le terrain entre les 2 joueurs (remarque que je fais en restant dans la vision tactique de DD et de ne rien chambouler dans l'équilibre de l'équipe au milieu). Et de plus, Je ne pense pas qu'une association avec Kanté, bien que prometteuse sur le papier, soit idéale. Ils auraient plutôt tendance à se marcher sur les pieds à mon avis. Nzonzi serait plus à l'aise dans un 4-2-3-1 (que DD a déjà testé il me semble) avec un joueur plus "technique et offensif" à ses côtés (comme Nasri quand Seville joue dans ce dispositif).
    Ca fais doublon avec Kante sur le papier, mais en pratique j'aimerais bien voir ce que ca donne quand meme pour me faire une opinion. En plus meme si ils ont 2 profils similaires, je suis pas convaincu que ces 2 mecs peuvent vraiment se marcher dessus, aprés c'est qu'une théorie.

    Perso je pensais a Kante devant la defense et N'Zonzi-Pogba devant lui, une sorte de 4-3-3 avec Kante reculé.

    Mais je le redis, c'est un milieu de terrain que j'aimerais voir au moins une fois, juste pour voir.
    Mon rêve serait un milieu en losange avec Nzonzi devant la défense, Rabiot à gauche, Kanté à droite et Pogba derrière deux attaquants dont Griezmann.

    Mais dans la vraie vie, Deschamps gardera son 4-2-3-1, Rabiot et Kanté regarderont les matches du banc de touche tandis qu'ignoré par Deschamps, Nzonzi va faire connaître au monde entier l'an prochain le fimbu avec les léopards!
    Ah c'est pas con j'y avais pas vraiment pensé. Et du coup tu mettrais 2 pointes ?
    Sidney_Gobou Niveau : DHR
    Autant pour l'Euro on pouvait comprendre la présence de Kanté sur le banc puisqu'il venait tout juste d'exploser et rien ne prédisait sa capacité à assurer sur le long terme et dans les grosses confrontations. Autant depuis cette saison, y'a pas à chier il pourra être titulaire dans n'importe quel club et n'importe quelle sélection.

    Je maintiendrai un milieu à trois Kanté Pogba Matuidi pour allier continuité (de l'Euro) et expérience. Et je garderai deux autres places pour N'Zonzi (Pogba étant trop inconstant malgré tout l'or qu'il a dans les pieds) et Rabiot pour devenir le relai de Matuidi.

    Et dire que juste avant l'Euro, on partait avec Lass titulaire indiscutable en tête... Ce joueur est un vrai gâchis, et le pire c'est que c'est entièrement de sa faute.
    Caribou West Niveau : CFA2
    Kanté à droite en relayeur ?
    J'aime beaucoup ce joueur, mais tu ne peux pas le mettre à un autre poste que milieu défensif/récupérateur. C'est un soldat à la Makelele qui va récupérer le ballon et le passer à plus technique soi, il va clairement pas casser des lignes avec ses passes ou des percées.
    Et Pogba derrière les attaquants s'est pas forcément son meilleur positionnement, lui comme N'Zonzi sont davantage des 8 avec un gros impact physique et une bonne technique. Ils ne me semblent pas méga-complémentaires par contre, je verrais plus Pogba avec un Rabiot ou un Tolisso.
    nXs, je m'autocite pour te répondre: "deux attaquants dont Griezmann".

    Oui, je jouerai avec deux attaquants dans mon rêve: Un duo Griezmann-Benzema si la FFF et la justice décident qu'on peut reprendre Karim ou bien Griezmann-Martial , ce dernier étant meilleur en pointe que sur l'aile selon moi et on pourrait jouer sur la profondeur avec lui.
    Caribou, si je mets Kanté à droite en relayeur dans mon schéma tactique c'est parce que le 4-4-2 avec un milieu en losange demande beaucoup d'efforts tant sur le plan défensif qu'offensif aux latéraux. Par conséquent, il me faut une personne qui ait du coffre, une qualité de passe et une certaine mentalité défensive pour se souvenir qu'il y a un latéral droit qu'il faudra soutenir.

    Pour tout ceci, Kanté me semble le candidat idéal surtout que dans sa zone, il aura pas très loin de lui Griezmann (attaquant droit dans mon duo) et Pogba comme éléments plus techniques à qui faire des passes. L'idée derrière cela est que je n'ai pas vraiment envie de voir Griezmann être contraint de redescendre trop bas comme cela se voit trop souvent. Kanté est capable de récupérer et de remonter tout en bloc donc il m'intéresse énormément à ce poste.

    C'est juste que la position préférée de Pogba n'est pas celle juste derrière des attaquants mais ce n'est pas non plus celle qu'il occupe dans le 4-2-3-1 actuel. Plus qu'en termes de positions, j'estime qu'il souffre plus du fait de ne pas avoir assez de joueurs techniques autour de lui d'où l'idée de l'accompagner de joueurs comme Rabiot ou Nzonzi ou encore un Griezmann plus proche de lui cette fois-ci.
    @Coach

    Malheureusement Benzema je pense qu'on peut se le mettre ou je pense. Martial je suis pas trop fan, je prefererais Gameiro. Et j'aimerais bien que Deschamps teste Plea aussi
    10 réponses à ce commentaire.
    lev_yachine Niveau : DHR
    Bonjour à tous
    Je regarde peu les matches de N'Zonzi, je l'avoue, mais j'ai l'impression après la lecture de l'article qu'il pourrait, de par son registre très défensif, prendre le rôle de la pointe basse dans un 433, avec pogba à sa gauche et kanté à sa droite - en sachant que ces deux là se projettent beaucoup beaucoup plus qu'avant.
    Je l'avais déjà vu à Blackburn et surtout à Stoke, ptn il avait pas du tout ce niveau là mais pas du tout. Techniquement et tactiquement, c'est devenu un tout autre joueur.

    Pr moi, l'EDF doit repasser en 433 avec un vrai 6 donc N'Zonzi et deux relayeurs Kanté et Pogba.

    J'ai bien conscience que ce système sacrifie un peu Griezmann mais avec un vrai latéral droit (Sidibé) Grigri se comportera peut etre plus comme un second attaquant (son rôle de prédilection) en phase offensive.
    J'en profite pour glisser mon 11 idéal pour l'équipe de France (60 millions de sélectionneurs)
    LLoris
    Sidibé-varane-kos-kurzawa
    Pogba-kante
    Ouss-Griezmann-lemar
    Gameiro
    marchisio del grillo Niveau : CFA2
    Et pourquoi pas Mendy à la place de Kurzawa, pour reformer, avec Lemar, le couloir gauche de l'AS Monaco?
    1 réponse à ce commentaire.
    ludo-fanfan Niveau : Loisir
    J'aimerais vraiment le voir en EDF mais à quel poste dans un milieu déjà bien fourni ?
    Peut être en pointe basse d'un milieu à 3 avec Pogba et Kanté. D'ailleurs j'ai vu une partie du match d'hier et j'ai trouvé Kanté plutôt offensif. Même si vu le contexte du match, ce n'est pas étonnant.
    HerbyCohen Niveau : CFA
    Je n'ai plus regardé ce cher Steven N. depuis sa première saison à Stoke où il ne fût vraiment pas bon du tout. Alors je ne vais pas juger le joueur et ne vais pas remettre en cause sa participation à l'excellente saison de Séville.

    Néanmoins, j'ai toujours du mal avec les statistiques de "meilleur passeur", ici en l'occurence j'ai compris "meilleur ratio de passes réussies". Mais quid de à qui donne-t-il le ballon? L'an passé en Buli, les joueurs ayant réussi le plus de passes étaient Boateng et Hummels avec des ratios hallucinants de 93% de réussite. Mais du coup les principaux joueurs à recevoir leurs passes étaient Lahm, Vidal, Alaba, Boateng ou Mats donc et Neuer. En gros ils font leurs passes dans une zone de 30 mètres max autour d'eux. Peu de chance de rater sa passe.

    De l'autre côté, un mec du style Pastore tourne avec un ratio de passes réussies assez faible par rapport a sa qualité technique (qu'il montre). Mais le fait de réaliser des passes plus "osées", plus "offensives" fait de facto baisser ce ratio.

    Un suiveur de Séville donc pour me dire si Steven à un jeu "vers l'avant"? Sous meneur de jeu reculé, j'ai envie de comprendre qui organise et fait bouger autour de lui mais pas forcement celui qui prends l'initiative de la passe qui déchire le rideau. Un peu à l'image d'un demi-centre au Hand.
    Ce commentaire a été modifié.
    Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
    Pense pas Herby, :). Malgré leurs taux élevés, lesdits ratios ne mentent pas "autant". C'est vrai qu'ils dégagent un parfum "trompeur" quant au caractère d'"influence définitive". Mais, comme souvent dit: "dans la mesure du possible, pour chaque passe, un profil de joueur". :)

    On est d'accord que, quant auxdits "ratios", ils s'insèrent bien dans une idée et un plan de jeu plus "larges" et, ici oui, plus "influent". C'est-à-dire, il te faut des joueurs pour les passe de sécûrité et de "première transmission" (celle qui te fait passer d'une station/ligne à la suivante dans le terrain). Mais aussi parce qu'il s'agit de joueurs qui savent gérer ce combo temps-espace pour faire respirer et avancer l'équipe. De la même façon qu'il s'agit d'une phase du jeu qui possède un "tempo d'éxécution" moins exigeant, il en va de soi que cela n'entache pas que les joueurs en question ne possèdent pas une qualité intrinsèque pour développer et mettre en oeuvre cette approche du jeu.

    Pour rebondir sur Z'Zonzi, c'est un joueur globalement complet dans son registre de passe: bonne (voire très bonne) qualité de passe ainsi qu'un bon bilan dans l'amalgame (court, long, premier toucher). Le "truc", c'est un peu relié à ce que tu pointes et à son "parcours technique": ça ne fait que 8-9 mois qu'on lui demande d'être associé au ballon de façon permanente. Autant dire: "reconfigurer" un joueur de la sorte (c'est-à-dire, de façon aussi catégorique ou extrême)... Arriver à lui faire prendre conscience de: "bon, maintenant, tu vas tourner à un volume de 80-100 passes par match et à un ratio compris entre 85%-90% minima"... Elle est là vraie "donnée" dans toute cette histoire, :)! Il faut en avoir du pied pour y parvenir, :)))

    PS: Pour en finir, et en vertu de ce que je précisais dans le paragraphe antérieur, c'est un peu ça: il a encore du mal dans l"habitude" -> orienter son corps (pour ne pas négliger sa vision de passe), comprendre les "zones de risque", les tempos d'exécution (son premier toucher notamment). Mais, comme dit, c'est un joueur sur qui tu peux t'appuyer pour ledit rôle dans le cadre du haut-niveau (lélite quoi). Sa "mutation" restera comme l'un des évévenements techniques européens de la cuvée 16-17 football.
    Ce commentaire a été modifié.
     //  15:44  //  Amoureux de la Bolivie
    Note : 1
    Tu as été plus rapide que moi compadre ;) (on se suit à la trace sur les articles de Seville, ces temps-ci non ? ^^)
    en tous cas c'est cool d'apporter plusieurs réponses et points de vue, d'autant qu'il est très pertinent et aborder sur un autre angle auquel j'avais beaucoup moins penser.

    "Sa "mutation" restera comme l'un des évévenements techniques européens de la cuvée 16-17 football."
    je plussoie tes dires sur Nzonzi et plus largement sur Seville, peut être la relation joueur-équipe la plus stimulante tactiquement à analyser cette saison.
    Ce commentaire a été modifié.
     //  15:36  //  Amoureux de la Bolivie
    Note : 1
    Pour te répondre sans trop faire dans le détails tactique de Seville et du joueur, c'est vrai que Nzonzi, de par son rôle, touche énormément de ballons. Plus de jeu court dans l'ensemble aux joueurs qui lui proposent des solutions courtes et rapides autour de lui (passes courtes moins risquées), mais avec une variété (nouvelle ?) dans son jeu avec aussi des prises de risques offensifs et un jeu plus vers l'avant (avec une participation offensive accrue). C'est, il me semble (par rapport à ses années anglaises, je l'ai très peu vu en PL peut pas trop juger), la nouveauté dans le jeu de Nzonzi et ce qui lui confère sa nouvelle dimension. (Après au niveau statistique, il a très peu de passes décisives créditées à son actif cette saison).

    Plus détaillé : Il redescend chercher les ballons au niveau de ses centraux pour initier la relance, impulser la rémontée de balle et du bloc sevillan par la même occasion, c'est le premier relanceur et la base de la construction du jeu. Donc Nzonzi fait beaucoup de passes courtes c'est vrai, écartent sur les ailes, assure la transmisison avec Nasri dans l'entrejeu et avec Vitolo (les "vrais passeurs offensifs" de cette équipe), ces 2 derniers ont plus le rôle d'accélérer le jeu, de le porter vers l'avant et donc à faire plus de passes "risquées" et offensives.
    Mais Nzonzi peut aussi jouer par moment dans un registre plus offensif, plus vers l'avant (plus direct et vertical), réaliser des transversales pour écarter le jeu sur les ailes, de longues passes en profondeur, tenter plus de passes risquées (vers l'avant) notamment quand il percute balle au pied pour apporter le surnombre offensif et créer des espaces et des décalages.
    HerbyCohen Niveau : CFA
    Note : 3
    Merci pour vos précisions les gars, c'est très plaisant!
    Ce commentaire a été modifié.
    Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
    @Herby
    Pas de quoi, ;). Aujourd'hui pour toi, ... :)))
    fairplay is the game Niveau : DHR
    Raison pour laquelle j'ai halluciné en voyant Lacazette attaquant de pointe avec 100% de passes réussies contre la Roma.
    6 réponses à ce commentaire.
    Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
    @ajde59

    :)))

    Concernant N'Zonzi, perso, plus dans le registre technique que tactique. Tactiquement, il a encore pas de mal de trucs sur lesquels non seulement se "parfaire", mais surtout "connaître": se fondre dans une idée du jeu qui te pousse "à jouer en pensant et à penser en jouant" est tout sauf ... C'est même impossible de réduire ledit processus à un seul (simple?) adjectif, :).
    Disons, grosso modo, que sa mue tactique n'est pas aussi "évidente" que celle du "Fabinho comme facteur d'équilibre". Attention, N'Zonzi est un gros poisson, :).

    *N'empêche, les contextes sont complètement différents (sur le plan micro-structurel, les qualités défensives collectives, individuelles, etc.). Et j'insiste, "l'evénement" il est là: ce n'est pas seulement "la" réussite de parvenir à "faire changer de registre" un joueur. Mais d'y parvenir dans le cadre d'un modèle de jeu... antagonique! Voilà pourquoi je fais peser le penchant technique de l'équation en question.

    N'Zonzi, c'est un peu la marche intermédiaire entre Nasri et Iborra (les deux, si importants à leur tour dans le contexte sévillain de Sampaoli). Parfois, on a "trop tendance" à mesurer les prestations, qualités propres et rendement des joueurs à leur "propre activité/action" intrinsèque. C'est-à-dire: "il tarde deux secondes de trop", "il choisit mal", "il râte une passe", "il n'a pas saisi le mouvement", etc. Mais, malgré que ces propos ne soient pas complètement dénués de raison, je pense qu'il ne faut pas négliger toute une série de variantes qui interviennent dans le "jugement" en question et qui revêtent également un importance toute somme digne d'être constatées -> le placement (qualité de placement) des coéquipiers, le niveau d'inspiration indivduel, etc. "Il tarde deux secondes de trop". Oui mais: "parce que la ligne défensive n'est pas monté en hauteur assez vite comme elle se devait, et donc pouvait, de le faire?" Et ainsi de suite pour ce qui en est du reste de faits de jeu.

    Bref, aujourd'hui, le Sevilla aura besoin de tous ses "registres du milieu". Aussi bien collectivement qu'individuellement. :)
    Marrini
    Tu veux trouver une fille pour la nuit? Bienvenue sur le meilleur site de rencontres http://goo.gl/a0aXVa
    il y a 22 minutes Neymar claque un doublé contre la Juve
    Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 23 Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 6 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 22 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 13 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
    vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14