1. //
  2. // 8es
  3. // Leicester-FC Séville

N’Zonzi, de la middle-class anglaise à l’élite européenne

Chaînon central du FC Séville de Jorge Sampaoli, Steven « le Poulpe » N’Zonzi réussit le meilleur exercice de sa carrière. Une progression constante depuis son arrivée en Espagne qu’il doit autant à ses capacités qu’à son départ de Premier League.

Modififié
Lorsque Claudio Ranieri vient toquer à l’office de Monchi, l’entraîneur italien n’en repart qu’avec une fin de non-recevoir. En substance, tel est le scénario du transfert avorté de Steven N’Zonzi vers Leicester, fraîchement champion d’Angleterre, alors désireux de se renforcer au buzzer du dernier mercato estival. Malgré une offre alléchante, et correspondant à sa clause libératoire estimée à 30 millions d’euros, le Français ne souhaite pas retrouver la perfide Albion dont il écume les prés sept saisons durant. « J’ai vraiment bien fini ma dernière saison à Stoke, mais aucune grande équipe anglaise ne me voulait vraiment, rembobine-t-il dans les colonnes du Guardian. Au contraire, Séville me voulait vraiment, alors j’y suis arrivé naturellement. » En plus « d’un ciel bleu dix mois sur douze  » , cette échappatoire espagnole lui permet de redécouvrir certains pans de son jeu. C’est que malgré son presque double mètre, le « Poulpe » de l’entrejeu sevillista, dixit Jorge Sampaoli, reste avant tout un meneur de jeu reculé qui, entre de nombreuses récupérations, permet aux Andalous de réciter un football enivrant.

« Un joueur qui a dû se battre contre son apparence  »


Atypique, le profil de Steven N’Zonzi relève surtout d’une question de perception. Comme le confirme Monchi, directeur sportif star du FC Séville, qui suit le milieu français depuis son éclosion aux Blackburn Rovers : « Steven est un joueur qui a dû continuellement se battre contre son apparence. Son physique est celui d’un joueur costaud, fort et puissant, alors qu’au fond sa caractéristique principale est sa technique et la coordination de ses longues jambes. C’est pour cela que nous l’avons signé et c'est là où il fait la différence. » Pourtant, avant de devenir le chaînon central du onze de Jorge Sampaoli, celui pour qui le président José Castro a cassé sa tirelire (10 millions d’euros) peine à s’imposer sous les ordres d’Unai Emery. De ses premiers mois en Espagne, il ne retient que des problèmes extrasportifs – intoxication alimentaire et convocation chez le juge pour violence conjugale – et un temps de jeu limité. Quand Banega et Krychowiak peuplent l’entrejeu sévillan, lui doit se morfondre sous la guérite jusqu’à enregistrer les concepts défensifs et de discipline prodigués par le désormais entraîneur parisien.


Si au fur et à mesure de son premier exercice dans le quartier de Nervion, il devient un joueur clé, il prend le costume du joueur clé du FC Séville pour sa seconde campagne. Une mutation qui doit beaucoup à Jorge Sampaoli, nouvel homme fort du Sánchez-Pizjuán, qui voit en N’Zonzi son régulateur du milieu de terrain. De fait, l’Argentin ajoute une nouvelle corde à l’arc du Français, dorénavant maître de l’entrejeu sévillan aux côtés de son compatriote Samir Nasri. « En Espagne, j’ai énormément progressé tactiquement, confirme celui que ses supporters aiment à comparer à Patrick Vieira. En Angleterre, on me demandait de casser le jeu adverse. Tactiquement, les demandes n’étaient pas trop élevées. Je devais être fort physiquement, courir beaucoup. Ici, on me demande de rester à mon poste, de contrôler les temps du match. Mais je ne serais pas le joueur que je suis sans mon apprentissage auprès de managers anglais.  » Des très directs Pulis et Hughes jusqu'aux élaborés Emery et Sampaoli, N’Zonzi fait le grand écart des cultures tactiques et, en éponge qu’il est, ne prend que le meilleur de ses différents mentors.

Le meilleur passeur du Royaume


Cette métamorphose est également illustrée au travers des statistiques du milieu de terrain français. Celui qui n’a raté que trois rencontres de championnat jusque-là est surtout le meilleur passeur d’Espagne devant Busquets, Modrić et Koke. Mieux, sur le Vieux Continent, seuls Marco Verratti, Thiago Alcántara, David Alaba et Julian Weigl font mieux que lui. Autant dire qu’avec l’arrivée de Jorge Sampaoli et l’instauration d’une nouvelle philosophie de jeu au FC Séville, Steven N’Zonzi est entré dans une autre galaxie. En attendant l’appel de Didier Deschamps – à se demander si le sélectionneur de la FFF dispose du câble –, il est déjà sur les tablettes du FC Barcelone, la Juventus, Arsenal et Manchester City. Des grosses écuries qui devront faire monter les enchères pour s’attacher les services de celui qui a prolongé son bail jusqu’en 2020 et fait grimper sa clause libératoire à 30 millions d’euros. Reste qu’aujourd’hui, l’intéressé se sent chez lui dans la capitale andalouse, « dans une équipe qui joue au ballon et où il fait beau  » . Pas sûr qu’une ville anglaise lui propose tel panorama.

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Leicester-Séville

    Par Robin Delorme
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    "En Angleterre, on me demandait de casser le jeu adverse. Tactiquement, les demandes n’étaient pas trop élevées. Je devais être fort physiquement, courir beaucoup." rien à ajouter votre honneur!
    Sinon quelle saison de dingue, j'étais pas au courant pour les passes mais juste sa maitrise de l'entre jeu est exceptionnelle, il allie son physique imposant à une technique soyeuse, il me rappelle un peu Yaya. Sur les derniers matchs de Séville où il était absent, ils ont bien galéré, il est devenu indispensable à son équipe et son coach!
    zinczinc78 Niveau : CFA
     //  10:31  //  Supporter de Bordeaux
    Note : -1
    Bah forcément, quand tu t'appelles Stoke et que tu joues contre Manchester, Liverpool ou Chelsea, c'est une hérésie de penser que tu vas pouvoir tenir le ballon, même avec N'Zonzi aligné au milieu.

    OK, la PL n'est pas le plus technique des championnats mais tous les joueurs ne sont pas des bourrins pour autant..
    Le nom, les moyens ou l'adversaire importent peu, le jeu (ou son absence pour le coup) est un choix, je t'invite à mater le prochain match d'Eibar contre un gros de Liga...
    Et j'ai pas du tout dit que tous les joueurs de PL étaient bourrins (le roi de l'amalgame ce Donald), je soulignais juste que c'était pas le plus tactique (pour ne pas dire parfois du "hourra football") mais je fais confiance à Pep, Klopp, Conte et cie vont changer tout ca!
    Ce commentaire a été modifié.
    zinczinc78 Niveau : CFA
     //  12:32  //  Supporter de Bordeaux
    C'est des "fake news" ton article..

    Cela dit je serais curieux de voir des matchs entre les relégables de PL et ceux de Liga, histoire de voir qui l'emporte entre la technique et le physique..
    Ben, c'est peut-être pas des relégables, mais l'Europa League c'est déjà un bon indicateur du niveau d'un championnat. En ce qui concerne la PL et la Liga, ce sont souvent là des 5è, 6è ou 7è du championnat passé.
    5 réponses à ce commentaire.
     //  09:18  //  Fidèle de Lyon
    Je l'ai découvert contre Lyon... Il était tellement toujours partout/bien placé qu'il m'a dégouté...
    "au fond, sa principale caractéristique est la technique" : s'il parle de potentiel OK, parce que sinon certes il était loin d'être nul en arrivant en Espagne mais il a quand même bien progressé (et c'est bien normal, on développe les qualités qu'on sollicite). Un peu comme pour la tactique, d'ailleurs. Quand il est en forme il est difficile à jouer et justement il est régulier. Tout ça chez le troisième de Liga, plusieurs fois titré en Europe, tranquille le mec :)
    Je me rappelle de ses débuts à Amiens, il était plutôt physique (c'est pas pour rien que la Premier League est allé le chercher en Ligue 2) mais à aucun moment je n'aurais pensé qu'il serait devenu ce joueur et dans un si bon club. Comme quoi, le travail paie !
    Et sinon c'est quand qu'il sera selectionné ?

    Parce que perso j'aimerais vraiment voir un milieu N'Zonzi-Pogba-Kante
     //  11:51  //  Amoureux de la Bolivie
    il mérite d'être sélectionné, mais comment l'utiliser, à quelle position et dans quel rôle ?
    Est ce que Deschamps regarde comment il joue et se positionne à Seville ? dans l'optique d'une sélection, Nzonzi serait juste un profil intéressent de plus que DD voudrait incorporer comme remplaçant (de Kanté) dans son 4-3-3 plutôt rigide où chacun a son périmètre défini (il ne bousculera pas la hiérarchie et le système au milieu)
    Après, dans le trio du mileu que tu évoques, Nzonzi prendrait la place de Matuidi si j'ai bien compris, pourtant ce n'est pas le même profil et rôle tactique sur le terrain entre les 2 joueurs (remarque que je fais en restant dans la vision tactique de DD et de ne rien chambouler dans l'équilibre de l'équipe au milieu). Et de plus, Je ne pense pas qu'une association avec Kanté, bien que prometteuse sur le papier, soit idéale. Ils auraient plutôt tendance à se marcher sur les pieds à mon avis. Nzonzi serait plus à l'aise dans un 4-2-3-1 (que DD a déjà testé il me semble) avec un joueur plus "technique et offensif" à ses côtés (comme Nasri quand Seville joue dans ce dispositif).
    Ca fais doublon avec Kante sur le papier, mais en pratique j'aimerais bien voir ce que ca donne quand meme pour me faire une opinion. En plus meme si ils ont 2 profils similaires, je suis pas convaincu que ces 2 mecs peuvent vraiment se marcher dessus, aprés c'est qu'une théorie.

    Perso je pensais a Kante devant la defense et N'Zonzi-Pogba devant lui, une sorte de 4-3-3 avec Kante reculé.

    Mais je le redis, c'est un milieu de terrain que j'aimerais voir au moins une fois, juste pour voir.
    Mon rêve serait un milieu en losange avec Nzonzi devant la défense, Rabiot à gauche, Kanté à droite et Pogba derrière deux attaquants dont Griezmann.

    Mais dans la vraie vie, Deschamps gardera son 4-2-3-1, Rabiot et Kanté regarderont les matches du banc de touche tandis qu'ignoré par Deschamps, Nzonzi va faire connaître au monde entier l'an prochain le fimbu avec les léopards!
    Ah c'est pas con j'y avais pas vraiment pensé. Et du coup tu mettrais 2 pointes ?
    Sidney_Gobou Niveau : DHR
    Autant pour l'Euro on pouvait comprendre la présence de Kanté sur le banc puisqu'il venait tout juste d'exploser et rien ne prédisait sa capacité à assurer sur le long terme et dans les grosses confrontations. Autant depuis cette saison, y'a pas à chier il pourra être titulaire dans n'importe quel club et n'importe quelle sélection.

    Je maintiendrai un milieu à trois Kanté Pogba Matuidi pour allier continuité (de l'Euro) et expérience. Et je garderai deux autres places pour N'Zonzi (Pogba étant trop inconstant malgré tout l'or qu'il a dans les pieds) et Rabiot pour devenir le relai de Matuidi.

    Et dire que juste avant l'Euro, on partait avec Lass titulaire indiscutable en tête... Ce joueur est un vrai gâchis, et le pire c'est que c'est entièrement de sa faute.
    Caribou West Niveau : CFA2
    Kanté à droite en relayeur ?
    J'aime beaucoup ce joueur, mais tu ne peux pas le mettre à un autre poste que milieu défensif/récupérateur. C'est un soldat à la Makelele qui va récupérer le ballon et le passer à plus technique soi, il va clairement pas casser des lignes avec ses passes ou des percées.
    Et Pogba derrière les attaquants s'est pas forcément son meilleur positionnement, lui comme N'Zonzi sont davantage des 8 avec un gros impact physique et une bonne technique. Ils ne me semblent pas méga-complémentaires par contre, je verrais plus Pogba avec un Rabiot ou un Tolisso.
    nXs, je m'autocite pour te répondre: "deux attaquants dont Griezmann".

    Oui, je jouerai avec deux attaquants dans mon rêve: Un duo Griezmann-Benzema si la FFF et la justice décident qu'on peut reprendre Karim ou bien Griezmann-Martial , ce dernier étant meilleur en pointe que sur l'aile selon moi et on pourrait jouer sur la profondeur avec lui.
    Caribou, si je mets Kanté à droite en relayeur dans mon schéma tactique c'est parce que le 4-4-2 avec un milieu en losange demande beaucoup d'efforts tant sur le plan défensif qu'offensif aux latéraux. Par conséquent, il me faut une personne qui ait du coffre, une qualité de passe et une certaine mentalité défensive pour se souvenir qu'il y a un latéral droit qu'il faudra soutenir.

    Pour tout ceci, Kanté me semble le candidat idéal surtout que dans sa zone, il aura pas très loin de lui Griezmann (attaquant droit dans mon duo) et Pogba comme éléments plus techniques à qui faire des passes. L'idée derrière cela est que je n'ai pas vraiment envie de voir Griezmann être contraint de redescendre trop bas comme cela se voit trop souvent. Kanté est capable de récupérer et de remonter tout en bloc donc il m'intéresse énormément à ce poste.

    C'est juste que la position préférée de Pogba n'est pas celle juste derrière des attaquants mais ce n'est pas non plus celle qu'il occupe dans le 4-2-3-1 actuel. Plus qu'en termes de positions, j'estime qu'il souffre plus du fait de ne pas avoir assez de joueurs techniques autour de lui d'où l'idée de l'accompagner de joueurs comme Rabiot ou Nzonzi ou encore un Griezmann plus proche de lui cette fois-ci.
    @Coach

    Malheureusement Benzema je pense qu'on peut se le mettre ou je pense. Martial je suis pas trop fan, je prefererais Gameiro. Et j'aimerais bien que Deschamps teste Plea aussi
    10 réponses à ce commentaire.
    lev_yachine Niveau : DHR
    Bonjour à tous
    Je regarde peu les matches de N'Zonzi, je l'avoue, mais j'ai l'impression après la lecture de l'article qu'il pourrait, de par son registre très défensif, prendre le rôle de la pointe basse dans un 433, avec pogba à sa gauche et kanté à sa droite - en sachant que ces deux là se projettent beaucoup beaucoup plus qu'avant.
    Je l'avais déjà vu à Blackburn et surtout à Stoke, ptn il avait pas du tout ce niveau là mais pas du tout. Techniquement et tactiquement, c'est devenu un tout autre joueur.

    Pr moi, l'EDF doit repasser en 433 avec un vrai 6 donc N'Zonzi et deux relayeurs Kanté et Pogba.

    J'ai bien conscience que ce système sacrifie un peu Griezmann mais avec un vrai latéral droit (Sidibé) Grigri se comportera peut etre plus comme un second attaquant (son rôle de prédilection) en phase offensive.
    J'en profite pour glisser mon 11 idéal pour l'équipe de France (60 millions de sélectionneurs)
    LLoris
    Sidibé-varane-kos-kurzawa
    Pogba-kante
    Ouss-Griezmann-lemar
    Gameiro
    marchisio del grillo Niveau : CFA2
    Et pourquoi pas Mendy à la place de Kurzawa, pour reformer, avec Lemar, le couloir gauche de l'AS Monaco?
    1 réponse à ce commentaire.
    ludo-fanfan Niveau : Loisir
    J'aimerais vraiment le voir en EDF mais à quel poste dans un milieu déjà bien fourni ?
    Peut être en pointe basse d'un milieu à 3 avec Pogba et Kanté. D'ailleurs j'ai vu une partie du match d'hier et j'ai trouvé Kanté plutôt offensif. Même si vu le contexte du match, ce n'est pas étonnant.
    HerbyCohen Niveau : CFA
    Je n'ai plus regardé ce cher Steven N. depuis sa première saison à Stoke où il ne fût vraiment pas bon du tout. Alors je ne vais pas juger le joueur et ne vais pas remettre en cause sa participation à l'excellente saison de Séville.

    Néanmoins, j'ai toujours du mal avec les statistiques de "meilleur passeur", ici en l'occurence j'ai compris "meilleur ratio de passes réussies". Mais quid de à qui donne-t-il le ballon? L'an passé en Buli, les joueurs ayant réussi le plus de passes étaient Boateng et Hummels avec des ratios hallucinants de 93% de réussite. Mais du coup les principaux joueurs à recevoir leurs passes étaient Lahm, Vidal, Alaba, Boateng ou Mats donc et Neuer. En gros ils font leurs passes dans une zone de 30 mètres max autour d'eux. Peu de chance de rater sa passe.

    De l'autre côté, un mec du style Pastore tourne avec un ratio de passes réussies assez faible par rapport a sa qualité technique (qu'il montre). Mais le fait de réaliser des passes plus "osées", plus "offensives" fait de facto baisser ce ratio.

    Un suiveur de Séville donc pour me dire si Steven à un jeu "vers l'avant"? Sous meneur de jeu reculé, j'ai envie de comprendre qui organise et fait bouger autour de lui mais pas forcement celui qui prends l'initiative de la passe qui déchire le rideau. Un peu à l'image d'un demi-centre au Hand.
    Ce commentaire a été modifié.
    Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
    Pense pas Herby, :). Malgré leurs taux élevés, lesdits ratios ne mentent pas "autant". C'est vrai qu'ils dégagent un parfum "trompeur" quant au caractère d'"influence définitive". Mais, comme souvent dit: "dans la mesure du possible, pour chaque passe, un profil de joueur". :)

    On est d'accord que, quant auxdits "ratios", ils s'insèrent bien dans une idée et un plan de jeu plus "larges" et, ici oui, plus "influent". C'est-à-dire, il te faut des joueurs pour les passe de sécûrité et de "première transmission" (celle qui te fait passer d'une station/ligne à la suivante dans le terrain). Mais aussi parce qu'il s'agit de joueurs qui savent gérer ce combo temps-espace pour faire respirer et avancer l'équipe. De la même façon qu'il s'agit d'une phase du jeu qui possède un "tempo d'éxécution" moins exigeant, il en va de soi que cela n'entache pas que les joueurs en question ne possèdent pas une qualité intrinsèque pour développer et mettre en oeuvre cette approche du jeu.

    Pour rebondir sur Z'Zonzi, c'est un joueur globalement complet dans son registre de passe: bonne (voire très bonne) qualité de passe ainsi qu'un bon bilan dans l'amalgame (court, long, premier toucher). Le "truc", c'est un peu relié à ce que tu pointes et à son "parcours technique": ça ne fait que 8-9 mois qu'on lui demande d'être associé au ballon de façon permanente. Autant dire: "reconfigurer" un joueur de la sorte (c'est-à-dire, de façon aussi catégorique ou extrême)... Arriver à lui faire prendre conscience de: "bon, maintenant, tu vas tourner à un volume de 80-100 passes par match et à un ratio compris entre 85%-90% minima"... Elle est là vraie "donnée" dans toute cette histoire, :)! Il faut en avoir du pied pour y parvenir, :)))

    PS: Pour en finir, et en vertu de ce que je précisais dans le paragraphe antérieur, c'est un peu ça: il a encore du mal dans l"habitude" -> orienter son corps (pour ne pas négliger sa vision de passe), comprendre les "zones de risque", les tempos d'exécution (son premier toucher notamment). Mais, comme dit, c'est un joueur sur qui tu peux t'appuyer pour ledit rôle dans le cadre du haut-niveau (lélite quoi). Sa "mutation" restera comme l'un des évévenements techniques européens de la cuvée 16-17 football.
    Ce commentaire a été modifié.
     //  15:44  //  Amoureux de la Bolivie
    Note : 1
    Tu as été plus rapide que moi compadre ;) (on se suit à la trace sur les articles de Seville, ces temps-ci non ? ^^)
    en tous cas c'est cool d'apporter plusieurs réponses et points de vue, d'autant qu'il est très pertinent et aborder sur un autre angle auquel j'avais beaucoup moins penser.

    "Sa "mutation" restera comme l'un des évévenements techniques européens de la cuvée 16-17 football."
    je plussoie tes dires sur Nzonzi et plus largement sur Seville, peut être la relation joueur-équipe la plus stimulante tactiquement à analyser cette saison.
    Ce commentaire a été modifié.
     //  15:36  //  Amoureux de la Bolivie
    Note : 1
    Pour te répondre sans trop faire dans le détails tactique de Seville et du joueur, c'est vrai que Nzonzi, de par son rôle, touche énormément de ballons. Plus de jeu court dans l'ensemble aux joueurs qui lui proposent des solutions courtes et rapides autour de lui (passes courtes moins risquées), mais avec une variété (nouvelle ?) dans son jeu avec aussi des prises de risques offensifs et un jeu plus vers l'avant (avec une participation offensive accrue). C'est, il me semble (par rapport à ses années anglaises, je l'ai très peu vu en PL peut pas trop juger), la nouveauté dans le jeu de Nzonzi et ce qui lui confère sa nouvelle dimension. (Après au niveau statistique, il a très peu de passes décisives créditées à son actif cette saison).

    Plus détaillé : Il redescend chercher les ballons au niveau de ses centraux pour initier la relance, impulser la rémontée de balle et du bloc sevillan par la même occasion, c'est le premier relanceur et la base de la construction du jeu. Donc Nzonzi fait beaucoup de passes courtes c'est vrai, écartent sur les ailes, assure la transmisison avec Nasri dans l'entrejeu et avec Vitolo (les "vrais passeurs offensifs" de cette équipe), ces 2 derniers ont plus le rôle d'accélérer le jeu, de le porter vers l'avant et donc à faire plus de passes "risquées" et offensives.
    Mais Nzonzi peut aussi jouer par moment dans un registre plus offensif, plus vers l'avant (plus direct et vertical), réaliser des transversales pour écarter le jeu sur les ailes, de longues passes en profondeur, tenter plus de passes risquées (vers l'avant) notamment quand il percute balle au pied pour apporter le surnombre offensif et créer des espaces et des décalages.
    HerbyCohen Niveau : CFA
    Note : 3
    Merci pour vos précisions les gars, c'est très plaisant!
    Ce commentaire a été modifié.
    Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
    @Herby
    Pas de quoi, ;). Aujourd'hui pour toi, ... :)))
    fairplay is the game Niveau : DHR
    Raison pour laquelle j'ai halluciné en voyant Lacazette attaquant de pointe avec 100% de passes réussies contre la Roma.
    6 réponses à ce commentaire.
    Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
    @ajde59

    :)))

    Concernant N'Zonzi, perso, plus dans le registre technique que tactique. Tactiquement, il a encore pas de mal de trucs sur lesquels non seulement se "parfaire", mais surtout "connaître": se fondre dans une idée du jeu qui te pousse "à jouer en pensant et à penser en jouant" est tout sauf ... C'est même impossible de réduire ledit processus à un seul (simple?) adjectif, :).
    Disons, grosso modo, que sa mue tactique n'est pas aussi "évidente" que celle du "Fabinho comme facteur d'équilibre". Attention, N'Zonzi est un gros poisson, :).

    *N'empêche, les contextes sont complètement différents (sur le plan micro-structurel, les qualités défensives collectives, individuelles, etc.). Et j'insiste, "l'evénement" il est là: ce n'est pas seulement "la" réussite de parvenir à "faire changer de registre" un joueur. Mais d'y parvenir dans le cadre d'un modèle de jeu... antagonique! Voilà pourquoi je fais peser le penchant technique de l'équation en question.

    N'Zonzi, c'est un peu la marche intermédiaire entre Nasri et Iborra (les deux, si importants à leur tour dans le contexte sévillain de Sampaoli). Parfois, on a "trop tendance" à mesurer les prestations, qualités propres et rendement des joueurs à leur "propre activité/action" intrinsèque. C'est-à-dire: "il tarde deux secondes de trop", "il choisit mal", "il râte une passe", "il n'a pas saisi le mouvement", etc. Mais, malgré que ces propos ne soient pas complètement dénués de raison, je pense qu'il ne faut pas négliger toute une série de variantes qui interviennent dans le "jugement" en question et qui revêtent également un importance toute somme digne d'être constatées -> le placement (qualité de placement) des coéquipiers, le niveau d'inspiration indivduel, etc. "Il tarde deux secondes de trop". Oui mais: "parce que la ligne défensive n'est pas monté en hauteur assez vite comme elle se devait, et donc pouvait, de le faire?" Et ainsi de suite pour ce qui en est du reste de faits de jeu.

    Bref, aujourd'hui, le Sevilla aura besoin de tous ses "registres du milieu". Aussi bien collectivement qu'individuellement. :)
    Marrini
    Tu veux trouver une fille pour la nuit? Bienvenue sur le meilleur site de rencontres http://goo.gl/a0aXVa
    il y a 1 heure City remporte le derby de New York 1
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    il y a 13 heures Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
    Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8