En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Nancy (6-0)

Monaco défonce Nancy à Louis-II

Quelques jours après son succès autoritaire en Ligue des champions contre le CSKA Moscou, Monaco n'a pas tremblé et a corrigé Nancy à Louis-II (6-0) grâce à un nouveau doublé de Radamel Falcao. Brillant et flatteur.

Modififié

AS Monaco 6-0 AS Nancy-Lorraine

Buts : Falcao (25e, 30e sp), Mbappé (66e), Carrillo (87e, 90e+2), Fabinho (90e, sp) pour Monaco

Il y a quelque temps, Monaco aurait peut-être perdu quelques points sur ce type de rencontres. Mais les circonstances ont changé, l'ASM ne se voit plus trop belle et avance désormais sans masque sur ses réelles ambitions. Quelques jours après un match de Ligue des champions, Nancy était une belle occasion pour confirmer la bonne série en cours et gratter un nouveau succès à domicile. Et voilà la bande à Jardim avec le torse bombé et un statut de prétendant confirmé. Face à des Nancéiens timides et maladroits, Monaco s'est parfaitement décrassé de sa semaine européenne et s'est imposé sans trembler à Louis-II samedi après-midi grâce à un nouveau doublé de Falcao et à un festival de réalisme offensif. Sans forcer.

Dans l'œil du Tigre


Monaco connaît maintenant la musique et n’a pas peur. Jusqu’ici, un lendemain de soirée européenne était souvent synonyme d’une sale gueule de bois pour les clubs français. C’était aussi, pour certains, l’occasion de créer un coup et de bousculer l’ordre établi. Sauf que la bande à Jardim n’est pas comme ça. Elle est plus sérieuse et a définitivement appris de ses erreurs passées. Cette saison en est plus que jamais la preuve : l’ASM a bouclé chaque semaine de C1 par une baffe donnée. Nancy se devait donc d’être la nouvelle victime, d’autant qu’elle ne fait pas peur avec son statut de plus mauvaise attaque de Ligue 1 et qu’elle débarquait à Louis-II sans son meilleur buteur, Alou Diarra, essentiel depuis son arrivée mais touché au dos. Pablo Correa voulait pourtant y croire, « compter sur la fatigue » des Monégasques et avance avec un système repensé en 4-4-2 avec la doublette Dia-Mandanne devant. Monaco, de son côté, repart avec les vainqueurs du CSKA Moscou à l’exception de Glik, suspendu et remplacé par Andrea Raggi. La paire Falcao-Germain peut donc une nouvelle fois danser.


Et c’est ce qu’elle fait d’entrée malgré la relative discrétion de l’attaquant colombien, sûrement encore bousculé par sa première convocation en sélection depuis un an. Monaco met du rythme, un pressing intense, mais ne parvient pas à se montrer dangereux avant la première erreur de la défense nancéienne. Sur un corner de Lemar parfaitement botté, le ballon vole entre Cétout, un gros cafouillage, la barre de Ndy Assembé et termine sur la tête d’un Falcao qui n’a plus qu’à conclure le bordel (1-0, 25e). Jusqu’ici, les hommes de Correa étaient en place et auraient pu mettre le bazar sur une grosse occasion de Mandanne quelques minutes plus tôt. Reste que l’ouverture du score monégasque détend l’ASM, lui donne de la confiance, et cinq minutes plus tard, Falcao s’offre un doublé sur penalty après une faute de Guidileye sur Fabinho (2-0, 30e). Le reste de la première mi-temps n’est que contrôle, alors que Germain croque deux belles cartouches. Tranquille, sans forcer et avec l’autorité d’une équipe qui se balade maintenant avec l’étiquette de meilleure attaque d’Europe.

Kiki et les autres


Correa est mécontent, vraiment. Alors dès la pause, Diallo Guidileye est remplacé par Marchetti. Nancy repart avec plus d’énergie, d’envie, bien aidé par son nouvel entrant, mais ni Dia ni Mandanne ne parviennent à arracher un sourire au président Rousselot qui s’apprête à lâcher le club à des investisseurs chinois. Monaco continue son décrassage, sans trop forcer, Bernardo Silva s’amuse, se fait chatouiller les chevilles et l’ASM se met finalement définitivement à l’abri juste après l’heure de jeu grâce à un but de fouine de Kyllian Mbappé, entré à la place d’un Germain très bosseur (3-0, 66e). En dedans en première mi-temps, Thomas Lemar a augmenté le volume, Fabinho et Mendy aussi, et Jardim est rassuré par le visage des siens, alors que Falcao sort sous les applaudissements d'un petit Louis-II. Le buteur colombien se prépare déjà à rejoindre la Colombie et se branche aux électrodes sur le banc. Nancy a le visage gonflé par les coups, se montre impuissant malgré une belle demi-volée de Pedretti, et Correa s'occupe donc à donner du temps de jeu à son Youssouf Hadji éternel. Cela ne changera pas grand-chose. Monaco confirme, offre même un festival à ses supporters grâce à un doublé de Guido Carrillo (4-0, 87e, 6-0, 90e+2) et un penalty de Fabinho (5-0, 90e), n'a toujours pas perdu à domicile cette saison et se retrouve maintenant à trois points de Nice. Sur un rocher.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 32
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165