Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Amiens (0-0)

Monaco, dauphin au bord de la noyade

Alors que la seconde place leur semblait promise il y a deux mois à peine et qu'ils avaient toutes les cartes en mains pour finir cette saison avec les honneurs, les Monégasques viennent de concéder un nul à domicile face à Amiens. Un 0-0 qui pourrait peser lourd au moment de faire le bilan des équipes françaises qualifiées en Ligue des champions.

Modififié
Ce n’est certainement pas à Louis-II qu’ils avaient imaginé assurer leur maintien. Les Amiénois avaient fait leurs provisions lors des précédentes journées, sachant qu'ils devaient derrière se cogner coup sur coup Monaco, Paris et Marseille lors de l’ultime journée. Mais les Picards ne se sont pas fait prier pour glisser dans leur petit bouquet la fleur faite ce samedi par l’AS Monaco. Avec le nul acquis en Principauté, et donc en obtenant son 41e point de la saison, le promu a validé à 90% sa place dans l’élite la saison prochaine. Et ce soir, c'est bien son hôte qui a une belle épine plantée dans le pied.

Les fleurs du mal


Ce 0-0 et la prestation des Rouge et Blanc, totalement insipides, ont de quoi confirmer les inquiétudes qui commençaient à poindre au soir de la claque subie au Parc des Princes il y a deux semaines (7-1). C’est simple, Monaco n’a pris qu’un point sur les neuf derniers possibles, pendant que ses concurrents lyonnais et marseillais ont, eux, fait le plein. Vainqueur un peu plus tôt de Nantes, Lyon vient de lui passer devant, alors que les Marseillais ont l’opportunité de l'éjecter du podium dès dimanche. Pour rappel, l’ASM comptait il y a deux mois sept points d’avance sur l’OM et neuf sur l’OL. Elle pourrait au contraire compter un point de retard sur ces deux formations à trois journées de la fin. Ou comment flancher au pire des moments.


Mais au-delà de la photographie à l’instant T du classement, aussi défavorable soit-elle aux Monégasques, c’est surtout l’attitude et le jeu proposé par les champions de France en titre qui posent question. Ce samedi, il a fallu attendre la 87e minute et une tête de Touré repoussée sur sa ligne par Thomas Monconduit pour voir la première frappe cadrée de la partie (sur seize tentatives). Rony Lopes, ultra décisif sur la phase retour, est resté muet pour la première fois depuis neuf journées en Ligue 1. Comme quoi, derrière cette dépendance apparente se cachait un vrai manque. Pire : cela faisait 53 matchs que les Monégasques n’avaient pas fini une partie sans faire trembler les filets de Louis-II. Une série qui devait s'arrêter un jour ou l'autre, mais peut-être pas de cette façon. Une anomalie qui permet de se demander si quelque chose ne s’est pas cassé sur le Rocher.

Coup de flip à passer


À Paris, en plus d’une blessure à l’ego, les coéquipiers de Radamel Falcao ont également vu que toute leur saison risquait, à terme, de se résumer à un échec. Une élimination sèche en Ligue des Champions en décembre, des ambitions douchées trop vite face à Lyon en Coupe de France, une défaite sans panache en finale de Coupe de la Ligue, et donc potentiellement un podium qui leur échappe. La peur du zéro pointé semble avoir engourdi les jambes et assombri les esprits. Et même s’ils peuvent essayer de se relancer face à Caen, Saint-Étienne et Troyes, des équipes qui devraient être à leur portée, toutes les certitudes se sont aujourd'hui envolées. Engranger des points face à ces adversaires n'est devenu qu'hypothétique. Et puis, compter sur un OM qui lèverait le pied en prévision d’une possible finale européenne serait un terrible aveu d’impuissance. Problématique, forcément, car c’est tout le château de carte monégasque qui pourrait s’effondrer.



Monaco est redevenu une place forte du foot français grâce, notamment, à la Ligue des champions. Une compétition qui servait de vitrine au modèle économique imaginé par la direction russe : une visibilité pour valoriser ses pépites, attirer également ceux qui leur succéderont et assurer une vraie pérennité pécuniaire par ce cercle vertueux. C’est d’ailleurs grâce à la remarquable campagne européenne 2014-2015 (l'ASM échouant de très peu en quarts face à la Juve), que les succès de la saison dernière, avec un titre de champion et une demi-finale de C1, sont arrivés. Tout était clair et méticuleux sur la feuille de route. Mais qu’adviendra-t-il si le Rocher se trouve privé de la grand-messe européenne ?



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 20:07 Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) Hier à 19:05 La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) Hier à 18:05 Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) Hier à 17:56 C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall
Hier à 14:33 Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 Hier à 13:05 La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:03 La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:02 La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 12:38 L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10
Hier à 11:00 Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15 lundi 21 mai Nainggolan prend sa retraite internationale 98 lundi 21 mai Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi