Marcelo Bielsa et les médias français

Marcelo Bielsa a fait parler de lui en conférence de presse en fin de semaine dernière à propos du cas Dória... C'est faux : Marcelo Bielsa a fait parler de lui en conférence de presse en fin de semaine dernière parce qu'il a parlé du foot français.

Modififié
647 52

Parler de football


La conférence de presse de Marcelo Bielsa qui a précédé la rencontre contre Nice a sans aucun doute été la plus intéressante depuis son arrivée en France. Interrogé par des journalistes sur le sort de Dória, il a répondu en parlant de football : « Dória... Vous faites toujours référence à Dória. Le joueur qui joue à son poste, c'est Morel, sinon Nicolas Nkoulou et Baptiste Aloé. J'ai choisi ces options-là, je ne comprends pas le pourquoi de la question. À moins que vous ne pensiez que Jérémy Morel ne devrait pas jouer ? Dória est un professionnel, c'est un grand joueur, il est en bonne condition, mais moi, je choisis le plus adapté pour le match. De la même manière, pourquoi ne me demandez-vous pas pourquoi Sparagna ou Andonian ? » Une réponse qui n'a pas plu à un journaliste, qui a rétorqué que le joueur avait coûté 5 millions d'euros. « Vous ne comprenez rien à mon travail alors, a répondu Bielsa. Vous croyez donc que les joueurs jouent suivant le prix qu'on a payé pour eux. C'est impossible pour un directeur technique de suivre de tels critères. Vous croyez que celui qui a coûté le plus doit jouer, et moi je réponds que doit jouer celui qui a la meilleure condition pour le faire. »

Cet échange serait anecdotique s'il ne s'inscrivait pas dans une tendance plus lourde : la mythologie de la finitude de la « méthode Bielsa » , servie à toutes les sauces actuellement et vendue sur le terme plus racoleur de « limites du système Bielsa » . Étant déjà entendu que Bielsa a un système, soit. Une finitude sous forme de lapalissade puisque, par définition, tout système a ses limites. Depuis le début de l'année civile et les résultats cahin-caha de l'OM, la question fait surface comme un marronnier qu'on attendait de dégainer. Mais cette question était déjà sous-jacente lorsque les bons résultats de l'OM étaient décryptés en septembre dernier. « Jusqu'à quand vont-ils tenir ? Marcelo Bielsa ne dure jamais dans un club. C'est beau de courir, mais les joueurs ne pourront pas le faire éternellement » , pouvait-on entendre ici et là. Soit, si la méthode Bielsa a ses limites, pourquoi ne pas avoir évoqué lors de leurs intronisations respectives les limites de la méthode Fournier, de la méthode Blanc, de la méthode Sagnol, de la méthode Galtier ou de la méthode Montanier alors ? Si tant est qu'un jour, leurs méthodes aient été aussi définies et essorées que ladite «  méthode Bielsa » .

Inverser les rôles


Finalement, cet échange est amusant parce qu'il inverse les rôles habituels : il met en scène un entraîneur qui parle de foot et un journaliste qui parle d'argent. L'annonce lapidaire « vous ne comprenez rien à mon travail » est même une attaque frontale de l'entraîneur olympien, qui va ensuite plus loin dans sa critique : « Un jeune est venu me voir et m'a montré l'écran de son téléphone. En grosses lettres, il y avait écrit Dória. C'est une conséquence de ce que vous dites sur un prétendu mauvais traitement de Dória. L'opinion publique pense que je ne le fais pas jouer uniquement à cause de mon désaccord initial, mais c'est faux. » Un propos clair sur la responsabilité des médias dans l'appauvrissement du traitement du football en France. Toujours sans sourire, les yeux baissés, avec ce phrasé professoral et minutieusement choisi.

Difficile, après cette sortie, de ne pas repenser à l'air désabusé de Carlo Ancelotti, qui se voyait lui administrer des leçons de tactique sur des talk-shows ou dans des grands quotidiens et qui, en conférence de presse, tentait d'expliquer la cohérence de son travail au PSG. Et de se rappeler la complaisance avec laquelle Laurent Blanc tient tant bien que mal à la tête du PSG, sans que personne n'ait réellement réussi à définir sa méthode. Pire, comment ne pas penser à cette blague de Pierre Ménès après Bordeaux-Monaco, lorsqu'il plaça Laurent Blanc parmi ses flops du match en ironisant : « Comme c'est toujours la faute de Laurent Blanc (comprendre : tous les maux de son équipe actuelle) » . Ces petites scènes quotidiennes disent des choses sans le vouloir. Si Marcelo Bielsa est responsable du coup de fatigue hivernal de ses joueurs - coup de fatigue qui serait l'un des maux premiers de sa méthode inefficace quoi qu'il arrive à long terme - et se trompe lourdement sur sa défense à 3, Laurent Blanc ne serait lui pas responsable de la désinvolture de ses joueurs, mais souffrirait du manque de reconnaissance de son président. Voilà, en des termes grossiers, comment le football français débat à l'heure actuelle...

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Soit, si la méthode Bielsa a ses limites, pourquoi ne pas avoir évoqué lors des leurs intronisations respectives les limites de la méthode Fournier, de la méthode Blanc, de la méthode Sagnol, de la méthode Galtier, ou de la méthode Montanier alors ? Si tant est qu'un jour, leur méthode ait été aussi définie et essorée que la dite « méthode Bielsa »."

est ce une blague ???? Fournier a été défoncé pendant des semaines avant le redressement de l'OL, Blanc, hormis son pote menes se fait défoncer et mettre en position fragile par tous les médias français, Montanier s'est fait assassiner toute l'année dernière, à la rigueur seul Galtier avec son coté bon enfant semble garder les faveurs de la presse...

Bielsa a ses propres problèmes et a eu une mansuétude monstrueuse pendant des mois... on entendait tous les superlatifs élogieux le concernant. Là, depuis plusieurs semaines les résultats sont mauvais normal qu'on lui demande des comptes !!! il coache l'OM pas Antibes... Deschamps s'en est pris plein la tête quand les CGTistes du vestiaire et le public l'ont lâché.

Maintenant, le cas Doria qui semble cristalliser toute la presse... J'ai vu le tournoi de Toulon ( surtout pour voir jouer Marquinhos et les bleus forcément ) mais je n'ai pas trouvé Doria naze au point de faire jouer des joueurs qui n'ont même pas encore mué à sa place... Le coach fait ses choix aucun problème avec ça mais ce ptit brésilien semble plus être l'enjeu d'un concours de kekettes que payer son réel niveau.

J'apprécie Bielsa, il a fait de belles choses avec de belles équipes ( Bilbao niveau qualité c'était quand même pas l'ETG... ) mais il semble un peu buté dans ses choix et toujours à trouver des tactiques bizarres...

PS : toujours parler des clubs français par le prisme PSG c'est les limites de la méthode journalistique française ? qu'est ce qu'on s'en fout que blanc se fasse caliner le jonc par pierre menes ? bielsa se fait lustrer par riolo et un tas d'autre donc bon...
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 1
Jo Wilfrid ironisait hier sur mes consultants tennis. On peut extrapoler au foot aussi hélas. La France n'a pas de bon entraîneur, seulement des grands journalistes...

Cette histoire de finitude de la méthode Bielsa est amusante car ça montre à quel point on ne veut finalement voir que ce que l'on souhaite l'échec final qui ponctue le parcours. Pas tout le chemin qui amène à cet échec, le travail pour surmonter les difficultés rencontrées ici et là.
Dissert' pas mal écrite, mais très brouillonne.
On ne voit pas où vous voulez en venir M.Mestres.
8/20
McMilkshake Niveau : CFA2
Ce qui ressort de cet article et qu'on savait déjà tous, c'est que :
1) Bielsa est en train de se victimiser dans la position du seul contre tous.
2) Les journalistes sportifs français, dans leur grande majorité, sont des tocards.
3) La L1 va attirer de moins en moins de grands coachs étrangers vu que ceux-ci n'ont pas le droit de critiquer la sacro-sainte formation française ou les tactiques établies depuis 30 ans et obsolètes.
Selbycool Niveau : CFA2
Message posté par perú
Dissert' pas mal écrite, mais très brouillonne.
On ne voit pas où vous voulez en venir M.Mestres.
8/20


Je tenais à vous préciser que Vincent devait passer à l'épicerie avant de rentrer déjeuner, il n'a donc pas eu le temps de rédiger sa conclusion. Cordialement,

sa Maman.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 3
Anyway quoiqu'il en soit, je pense que Bielsa n'a en a rien à foutre qu'un tel ou un tel coopte sa méthode quand un Liza déclame qu'il ne dure jamais pour seule analyse définitive. Le mec en a vu des vertes et des pas mûres à la tête de l'Albiceleste ou du Chili. Idem à Bilbao qui est un club sensiblement identique en taille et structure à l'OM....
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Totalement d'accord avec Al, en plus cet article j'ai l'impression de l'avoir lu 150 fois dans les commentaires, il sous-entend une sorte de complot de la presse française pour avantager ses entraineurs nationaux.

Seulement quand on fait ce genre d'accusation il faut faire l'effort de le prouver, du moins quand on est un journaliste.
Or tout ce qu'il se trouve dans cet article c'est une phrase de Pierre Mènès qui n'est une référence pour personne ici, et une question posée par un journaliste en conf de presse dont le but principal est de trouver le scoop.

En gros le grand vide, du blabla sans fondements. De plus le journaliste dénonce l'utilisation du terme "méthode" pour désigner le travail de Bielsa, qui serait réducteur par rapport à la complexité de son job, or un des médias que j'ai le plus souvent entendu utiliser ce terme c'est so foot, preuves à l'appui :

http://www.sofoot.com/gignac-raconte-la … 92809.html
http://www.sofoot.com/deschamps-et-la-m … 92799.html
http://www.sofoot.com/avec-marcelo-biel … 56643.html (début du 1er paragraphe)
http://www.sofoot.com/ce-qui-a-change-a … 89644.html
Note : 3
Message posté par el peruano loco
Anyway quoiqu'il en soit, je pense que Bielsa n'a en a rien à foutre qu'un tel ou un tel coopte sa méthode quand un Liza déclame qu'il ne dure jamais pour seule analyse définitive. Le mec en a vu des vertes et des pas mûres à la tête de l'Albiceleste ou du Chili. Idem à Bilbao qui est un club sensiblement identique en taille et structure à l'OM....


Le budget de l'OM est deux fois plus important que celui de Bilbao. 60 millions contre 125.
Faut croire que pour l'auteur de l'article les médias Français c'est Pierre Menès...
ça fait des années que j'ai pas vu autant d'éloge sur un entraîneur (Bielsa), et on vient nous dire qu'on n'aime pas les entraîneurs étrangers..
Euh Monsieur Mestres, Je tiens à vous corriger, car, étant supporter du Stade rennais, je peux vous assurer qu'il n'y a pas de méthode Montanier ... A son corps défendant , ce dernier n'a pas beaucoup de footballeurs dans son équipe également ><

Bon ensuite C'est pas un mauvais article mais dans l'absolu il fait qu'enfoncer des portes ouvertes
"cet échange est amusant parce qu'il inverse les rôles habituels : il met en scène un entraineur qui parle de foot et un journaliste qui parle d'argent."

Ha ouais d'accord. Je le voyais pas comme ça. Habituellement donc, le coach parle argent, le journaliste parle foot.

Oui oui oui ...

voilà voilà ...

Sinon, faut mettre du gel ... sinon au bout d'un moment ça chauffe.
Un des meilleurs articles que j'ai lu sur soFoot.

D'accord a 1970% ...

Le corporatisme j'en parle régulièrement c'est a gerber ...

T'aurais pu ajouter Jardim qui se faisait découper avant même son premier match a Monaco.
C'est pas nouveau qu'en France les journalistes sportifs n'ont de journaliste que le titre et sportif que leur passion.

C'est tres souvent le niveau 0 du journalisme, et étrangement, ceux qui dissent des choses intéressantes sont souvent a l'étranger.

En france, les journalistes n'ont tellement aucune culture tactique qu'ils se bornent a decrier un systeme de jeu 442, 4231 sans jamais parler de l'animation et du projet de jeu.

En plus ils participent grandement a la starisation de mecs ayant rien prouvé (coucou thauvin)ce qui les pousse a devenir de gors feignant (coucou Jardim&Ancelotti).

Ce n'est que l'extension dans le sport de nos journalistes en moyenne minables ou le quotidien de reference Le Monde ne vaut meme pas le caca sous la semelle du NYTimes. De plus ils sont responsables de bien des maux a ne parler que de ce qui va mal partout, tout le temps, la confiance étant un moteur indispensable du vivre ensemble ET de l'économie.
Je ne poste jamais de commentaire mais là... je me sens obligé.
Autant j'adore consulter Sofoot.com autant parfois les commentaires laissent à désirer...
Et là ça me fait peur!
Je suis à 100% d'accord avec ce que que développe Mr Mestres. Il n'y a même rien à rajouter. En revanche les gars si vous n'êtes pas d'accord, arrêtez de consulter ce site et continuez à regarder le CFC et de lire l'équipe, ça vous convient parfaitement!
Alors arrêtez de jouer les "bien pensant"!
C'est en raisonnant comme vous le faites que le football Français n'avancera pas!
"Vous croyez que celui qui a coûté le plus doit jouer, et moi je réponds que doit jouer celui qui a la meilleure condition pour le faire." Cette phrase est quand même superbe. Et si à l'entrainement Sparagna que Doria est meilleur c'est normal de le faire jouer.
Note : 6
Je veux bien que tout ne soit pas parfait en France, que certains de nos journalistes sportifs montrent certaines limites mais il faudrait arrêter de croire que à l'étranger tout est mieux.

Beaucoup d'entres vous pensent aux journalistes étrangers en ne prenant en compte que ce qui se fait de mieux mais en occultant le fait qu'il y aussi beaucoup de merdes (La presse Espagnol qui passe ses journées à faire des débats Ronaldo Messi ? Les journaux Anglais qui passent leur journées à relayer des rumeurs ? Bild@Le10SportAllemand ?).

Je suis désolé mais quand on cherche, en France, on peut aussi trouver de bonnes choses (Les Cahiers du Football, SoFoot, quelques fois Eurosport.fr,...) mais c'est certain que si on se focalise sur les analyses du CFC, des intervenants de BeInSports, sur Téléfoot ou encore sur L'Equipe, ben oui, on a l'impression de vivre dans un pays de merde rempli d'attardés.
L'idée de départ est bonne, dommage que cet article n'apporte pas grand chose de nouveau. Les mauvais résultats de l'OM en ce début d'annee ont fait ressortir du terrier tous les pséduis consultants qu'on affuble de "spécialistes" ou d'"experts" pour reprendre le Bielsa bashing. Et je suis d'accord avec la petite pique sur LB, c'est rare de voir un entraîneur d'une equipe de haut de tableau a avoir autant de complaisance de la part des journalistes.
Mouais, l'article est interessant dans les questions qu'il souleve mais pas forcement pertinent dans les exemples utilises.
Bielsa souleve autant de critiques que d'admiration beate et Blanc a, il me semble, ete, a raison, pas mal remis en cause apres sa derniere annee poussive notamment apres Chelsea, Barcelone, Bastia etc.
Certes certaines critiques etaient trop prematurees concernant Bielsa mais le fait est que ces critiques sont proportionnelles a la fascination engendree par le bonhomme dont il joue bien entendu. On en a soupe des pseudos analyses dur son systeme revolutionnaire (qui ne marche finalement pas aussi bien que le bon vieux 4-2-3-1 finalement assez classique dans l'animation), de la glaciere etc.

Apres oui la plupart des journalistes sportifs (ou en tout cas les plus en vue) sont incompetents soit par nature (Riolo) soit par volonte (Menes qui etait excellent quand il ne devait pas s'adapter au public de pseudo-connaisseurs du CFC). Si vous voulez du fond, balladez vous sur les sites etrangers ou sur des blogs specialises.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Message posté par invivo
Je ne poste jamais de commentaire mais là... je me sens obligé.
Autant j'adore consulter Sofoot.com autant parfois les commentaires laissent à désirer...
Et là ça me fait peur!
Je suis à 100% d'accord avec ce que que développe Mr Mestres. Il n'y a même rien à rajouter. En revanche les gars si vous n'êtes pas d'accord, arrêtez de consulter ce site et continuez à regarder le CFC et de lire l'équipe, ça vous convient parfaitement!
Alors arrêtez de jouer les "bien pensant"!
C'est en raisonnant comme vous le faites que le football Français n'avancera pas!




Le problème c'est pas ce qu'il développe, mais la façon dont il le fait.
Si tu trouve que cet article apporte des éléments probants pour démontrer le mépris de la presse française envers les entraineurs étrangers, c'est que t'es pas exigeant envers le travail journalistique.

Je sais bien que c'est un billet d'humeur, mais quitte à redire un truc qui a déjà été dit des milliards de fois, autant le démontrer par des faits réels.

Moi je veux bien croire que ce "complot" existe, mais j'ai besoin d'autres preuves que les blagues de Pierre Ménès.

Voilà, sinon au pire on a le droit de pas être d'accord.

Bonne journée.
Sensational touch Niveau : District
Allez l'om. J'ai qu'ça qu'a dire
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
647 52