S’abonner au mag
  • Euro 2024
  • Gr. B
  • Espagne-Croatie (3-0)

L’Espagne éteint le feu croate

Par Maxime Brigand, à Berlin

Portée par une foule immense, la Croatie a été séchée par une Espagne létale, samedi, à Berlin (3-0).

L’Espagne éteint le feu croate

Espagne 3-0 Croatie

Buts : Morata (29e), Ruiz (32e) et Carvajal (45e+2) pour la Roja.

Depuis quelques années, il y a, au moins, deux choses auxquelles il est difficile d’échapper dans un Euro. La première : que les cerveaux vrillent dès les premières notes de Freed from Desire. La seconde : qu’à un moment donné dans le tournoi, un Espagne-Croatie soit posé sur la table. En ce mois de juin 2024 allemand, il aura fallu attendre moins de 24 heures pour le voir être sorti, accompagné de tous les petits détails qui font son charme. Soit des types portant des bonnets de water-polo et des nappes de pique-nique faisant face à d’autres déguisés en taureau dans les tribunes, et, surtout, de la qualité technique supérieure aux quatre coins du billard. Au centre d’un stade olympique de Berlin rempli à plus de 80% par des Croates déchaînés, voilà ce qu’on a vu : après la victoire de l’Espagne en 2012 à Gdańsk, la revanche de la Croatie quatre ans plus tard, à Bordeaux, et le bordel de Copenhague, en 2021, dont elle était (déjà) sortie heureuse, la Roja est de nouveau repartie les poings levés d’une bataille cette fois réglée dès la mi-temps. Impitoyable.

Éloge à la brutalité

Très agressive d’entrée grâce à un contre-pressing féroce, plus verticale et portée par un Fabian Ruíz de gala qui, lors du premier acte, aura été, à la fois, une clé de progression dans le dos de Modrić et un cabot assoiffé à la récupération, l’Espagne a attendu la demi-heure de jeu – une période où elle perdait pourtant le contrôle des affaires – pour envoyer son premier coup, donné par Álvaro Morata au bout d’une transition offensive parfaite (1-0, 29e). Pour le second, il n’aura fallu attendre que trois minutes de plus, moment choisi par Ruíz, passeur décisif sur l’ouverture du score, pour offrir un show privé à Modrić et Brozović (2-0, 32e). La Croatie n’a, bien sûr, pas tout raté dans ce premier match du groupe B mortel, posant même des soucis à la Roja en générant une supériorité numérique dans le cœur du jeu sur plusieurs séquences, mais elle a glissé une troisième fois, juste avant la pause, Carvajal venant couper ce qui ressemble de plus en plus à un centre signature de Lamine Yamal (3-0, 45e+2). Un éloge à la brutalité et à la multiplicité des poisons.

Assommée par le scénario, la foule venue dans la capitale allemande n’a, malgré tout, pas eu le loisir de pioncer en seconde période, et la Croatie, qui a pas mal eu le ballon ce samedi (53% du temps), s’est retrouvée avec deux objectifs liés : soigner son honneur et sa différence de buts en vue d’une éventuelle troisième place, ce que Dominik Livaković a grandement aidé à faire en sortant magnifiquement une tentative de Yamal après l’entracte. De l’autre côté du terrain, Unai Simón a aussi eu du boulot et s’est même retrouvé au milieu d’un embouteillage, où Cucurella, préféré au coup d’envoi à Grimaldo, est venu lui sauver les miches sur une frappe de Stanišić. Puis la rencontre est entrée dans une phase de gestion, où chaque sélectionneur a fait sortir ses créateurs majeurs – Pedri côté De la Fuente, Modrić et Kovačić côté Dalić – et où l’Espagne s’est contentée de gérer jusqu’au dernier grain du sablier, Unai Simón devant tout de même sortir un penalty qu’il avait contribué à offrir, sur lequel un but de Petković a été ensuite refusé pour hors-jeu. Confirmation : il faudra surveiller ces hommes en rouge.


Espagne (4-2-3-1) : U. Simón – Carvajal, Nacho, Le Normand, Cucurella – Rodri (Zubimendi, 87e), F. Ruiz – Yamal (Torres, 86e), Pedri (Olmo, 59e), N. Williams (Merino, 68e) – Morata (Oyarzabal, 67e). Sélectionneur : Luis de la Fuente.

Croatie (4-3-3) : Livaković – Stanišić, Šutalo, Pongračić, Gvardiol – Modrić (Pašalić, 65e), Brozović, Kovačić (Sučić, 65e) – Majer, Budimir (Perišić, 56e), Kramarić (Petković, 72e). Sélectionneur : Zlatko Dalić.

Dans cet article :
Combiné Euro 2024 : Dernière journée dans le groupe de la mort ce lundi !
Dans cet article :

Par Maxime Brigand, à Berlin

À lire aussi
30
Revivez Espagne - Croatie (3-0)
  • Euro 2024
  • Gr.B
  • Espagne-Croatie
Revivez Espagne - Croatie (3-0)

Revivez Espagne - Croatie (3-0)

Revivez Espagne - Croatie (3-0)
Articles en tendances

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Croatie

Espagne