En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 35e journée

Lille dévisse à Toulouse... Le grand huit pour Brest...

La lutte pour le maintien a donné quelques indications importantes ce samedi soir. Grâce à sa victoire sur Lorient, Sochaux quitte la zone de relégation au profit d'Évian-TG, battu à Troyes. Brest, de son côté, enchaîne une huitième défaite d'affilée à Montpellier. En haut, Lille a sans doute concédé la défaite de trop à Toulouse.

Modififié
Montpellier-Brest 2-1 :
Estrada 11' et Camara 74' ; Raspentino 19'

Huitième défaite de suite pour les Brestois qui coulent inexorablement vers la Ligue 2. Désormais derniers au classement, les hommes de Corentin Martins n'ont rien pour eux. Un but encaissé sur une frappe détournée de Marco Estrada et un penalty sifflé à la suite d'un tirage de maillot de Kantari. Pour donner encore un peu plus de relief à ce nouveau revers, les Bretons ont aussi terminé la rencontre à dix contre onze. Quatre joueurs blessés, plus de changement disponible. Quand ça veut pas, ça veut vraiment pas. Montpellier, qui termine la saison en roue libre, assure l'essentiel.

Toulouse-Lille 4-2 :
Ben Yedder 20', Didot 32', Braaten 56' et Ben Basat 90' ; Basa 38', Kalou 49'

La régalade de la soirée. Alain Casanova avait décidé d'innover en alignant un 3-5-2 inédit. Bien lui en a pris, puisque le Téfécé en a profité pour marquer quatre buts et offrir un sacré spectacle à son public. Visiblement, le réveil militaire imposé par Rudi Garcia la semaine passée après le nul concédé contre Sochaux n'a pas suffi à remettre les idées en place aux joueurs du LOSC. Malgré un retour au score en début de seconde période, les Dogues se sont ensuite à nouveau écroulés. Deux buts des revenants Braaten et Ben Basat qui sonnent certainement le glas des ambitions de Ligue des champions pour les Lillois. En s'imposant à Nancy dimanche, Lyon repousserait le club nordiste à six points de la troisième place.

Reims-Ajaccio 1-1 :
Mandi 36', Mutu 24'

Pour une fois, un match de la peur ne rime pas avec purge. Reims a poussé, poussé, sans jamais parvenir à prendre l'avantage. La faute à Memo Ochoa et à une certaine maladresse. La faute aussi à une mauvaise appréciation de Tacalfred sur un long ballon anodin, qui a permis à Adrian Mutu d'inscrire son onzième but de la saison sur un bon travail d'Oliech. Un petit vol de la part des Corses, compte tenu des nombreuses occasions rémoises. Mais un point capital dans l'optique du maintien. Les deux équipes comptent désormais cinq unités d'avance sur Évian Thonon Gaillard, premier relégable.

Sochaux-Lorient 1-0 :
Privat 31'


La voilà, la bonne affaire de la soirée. Après le miracle de la semaine dernière (3-3 à Lille après avoir été menés 3-0), les Lionceaux ont su confirmer en l'emportant face à Lorient. Un match très compliqué durant lequel ils ont énormément souffert sans jamais craquer. C'est finalement Sloan Privat, aligné à la place de Cédric Bakambu (absent) qui a sauvé les siens sur une nouvelle passe de Giovanni Sio. Relégables au coup d'envoi, les Sochaliens sont maintenant seizièmes. Une aubaine avant d'aller défier Brest la semaine prochaine. L'occasion de frapper un grand coup dans la lutte pour le maintien.

Troyes-Évian 1-0
Bahebeck 79'

Les deux demi-finalistes de la Coupe de France avaient choisi deux stratégies différentes. D'un côté, Jean-Marc Furlan, jugeant que l'opération maintien sentait de plus en plus le roussi, préférait faire tourner en prévision du match de coupe contre Bordeaux. De l'autre, Pascal Dupraz ne modifiait pas ses plans, faisant confiance à son équipe type. Finalement, c'est la lanterne rouge qui est sortie vainqueur de ce match pesant, laissant donc sa place de dernier de L1 au Stade brestois. Entré en jeu, Jean-Christophe Bahebeck a offert un succès précieux à l'ESTAC. Celui de l'espoir. Ce samedi soir, le club aubois pointe à quatre points de Nancy, dix-septième. En revanche, soirée cauchemar pour Évian qui plonge dans la zone rouge.

par Anthony Davière
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 8 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9