1. //
  2. // 12e journée
  3. // Rennes/PSG

Kurzawa (re)lance sa course

Dans l'ombre de Maxwell depuis son arrivée sur Paris au mois d'août, Layvin Kurzawa a enfin sorti un gros match avec son nouveau maillot contre Saint-Étienne. Débarrassé d'une certaine forme de pression, le gaucher peut reprendre sa marche en avant avec un objectif simple et précis : sauter Maxwell.

Modififié
7 32
« Il s'est calmé, Layvin. » La remarque sort de La Turbie, le centre d'entraînement de l'AS Monaco que Layvin Kurzawa fréquentait encore au mois d'août. Sur le Rocher, le départ du gaucher n'a pas encore été compensé par Fábio Coentrão, mais une chose est sûre, le latéral gauche du PSG fait toujours parler de lui. En Principauté, on était curieux de voir comment le garçon allait s'acclimater à Paris et ses tentations. Une réputation de fêtard qu'il avait, parfois, entretenue durant ses premières années monégasques n'était pas étrangère à ces interrogations. Puis le garçon est devenu un homme. Alors quand on débarque sur Paris avec un transfert qui avoisine les 25 millions d'euros (bonus compris), on se retrouve plus exposé. Une forme de pression, en fait. Surtout que Kurzawa savait ce qu'il ne fallait pas faire. Lucas Digne, son prédécesseur au poste, n'avait pas réussi à venir à bout de Maxwell en deux saisons dans la capitale, obligé de s'exiler à la Roma pour exister de nouveau. Cette place de numéro 2, c'est un bâton merdeux. Dès lors, pas question de se disperser dans la vie nocturne parisienne.

Le garçon en avait conscience au moment de son arrivée dans la capitale, rien ne lui sera donné : « Avant de venir ici, je savais qu'il y aurait une grande concurrence. C'est à moi d'être le meilleur tout en respectant Maxwell qui est un grand professionnel, et qui va m'aider à m'améliorer et à progresser. » L'avantage du Brésilien, c'est qu'il est de moins en moins éternel. À 34 ans, l'ancien du Barça est dans sa dernière année de contrat au PSG, qu'il ne prolongera pas. Pis, il semble même commencer à accuser le poids des ans, comme sa prestation très neutre contre le Real Madrid l'a démontré. À force, la porte commence à s'entrouvrir. Et si Kurzawa pouvait espérer mieux qu'un rôle de doublure cette saison ? La question peut se poser. Le garçon en a le potentiel. Pour espérer plus, il fallait sortir un gros match. Ce qui n'avait pas été le cas à Reims ou à Nantes, par exemple. Et puis Saint-Étienne est arrivé. Kurzawa a débuté dans le onze et planté une banderille. Au-delà de son caramel, l'international français a pris son couloir en patron. Des courses, du muscle, de l'envie, du peps, comme lors de ses soirées frissons monégasques. Bref, une vraie belle performance. « Layvin a effectivement fait un très bon match. C'est bien pour lui, comme pour nous. C'est un autre point très positif de ce succès » , lâchait Blanc après la victoire contre les Verts.

Maxwell vraiment prenable ?


Un gros match également salué sur Twitter par son pote d'enfance Earvin Ngapeth, le Zidane du volley français, récent champion d'Europe. Les deux hommes ont partagé de bons moments durant leur jeunesse sur Fréjus. À l'époque, Ngapeth jouait au football et avait poussé Kurzawa sur le banc. Comme quoi. Kurzawa peut compter sur d'autres soutiens de poids : Malik Bentalha, M. Pokora, mais aussi Serge Aurier, son penchant à droite dans la capitale. Les deux garçons sont potes, et Kurzawa sert souvent de victime expiatoire à l'Ivoirien sur FIFA lors des déplacements de l'équipe parisienne. Arrivé sur la pointe des pieds dans la capitale, Kurzawa commence à se faire une place. Dans le groupe, il s'est également rapproché de Matuidi. Deux mois après son arrivée, il s'émancipe petit à petit de son statut de « petit nouveau » . De là à sauter le Brésilien, il faudra de la régularité et une bonne dose de patience. Rarement décevant quand il joue, Maxwell a comme principal - et unique - défaut son âge. À 34 ans, le numéro 17 joue à l'expérience. Kurzawa, lui, est tout en puissance offensive et n'offre pas encore toutes les garanties défensives nécessaires. Mais il n'a que 23 ans et ne demande qu'à apprendre.

Pour ce faire, Kurzawa boit les paroles du taulier au quotidien. Un Maxwell qui prend son rôle de professeur très à cœur : « Je ne pense pas que ce soit une concurrence. Ce sont des joueurs qui viennent pour nous apporter quelque chose de positif et j'essaie d'aider, comme je l'ai fait avec Lucas Digne, comme j'essaie de le faire avec Layvin, avait confié Maxwell dans un entretien accordé à RMC. J'espère qu'il va nous apporter des choses. Il y a toujours des échanges. Ce n'est pas tout à fait facile de parler tout le temps, mais on échange toujours nos opinions, c'est important pour l'équipe. » Pour l'instant, la concurrence n'est pas encore relancée tant que Kurzawa n'aura pas confirmé sa bonne prestation stéphanoise. Mais s'il avait la bonne idée de reproduire des prestations solides, le débat pourrait s'ouvrir de nouveau. Très bon joueur de football, Kurzawa peut naturellement s'inscrire dans ce PSG. Et puis un latéral qui centre bien, et souvent en première intention, ça ne peut que donner lieu à un mariage d'amour. Quoi qu'il en soit, Kurzawa est sur un boulevard. Une année pour apprendre et à attendre le départ de Maxwell. Un départ qui est acté en fin de saison, ce qui n'était pas le cas pour Digne, sans doute bouffé par la pression également. En juin prochain, le PSG en saura plus et devra faire un choix : soit trouver une doublure à Kurzawa, soit se chercher un titulaire à gauche. Après tout, Serge Aurier a montré le chemin en s'appropriant le couloir droit alors qu'il était arrivé dans un rôle de doublure. Et, comme l'ancien Toulousain donne des leçons sur FIFA à son pote, il pourrait également lui donner des conseils sur le pré.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Compter Pokora et Ben...enfin Debbouze 2 dans ses soutiens j'ai un doute quand au poids de ces soutiens.
Gros potentiel, j'aime beaucoup le joueur, mais en ce qui concerne le match vs Sainté, il fait certes un gros match offensivement, mais défensivement il est toujours sur un fil, preuve en est sur le CSC de Verratti:
- à l'origine de l'action c'est Kurz qui manque son intervention sur le coté, ce qui amène le centre, qui amène la superbe remise de Marquinhos, pour la frappe superbement placée de Marco.
La Jonquaille Niveau : DHR
Bravo Sofoot,le genre d'article qui ne sert à rien si ce n'est meubler ou faire réagir les cons comme moi. On imagine déjà Maxwell se réveillant en pleine nuit, ruisselant de sueur en proie à des crises d'angoisses à l'idée que le petit soldat Layvin va lui piquer sa place. Sans dec'

Et puis sortir Maxwell pour Kurzawa, c'est clair que c'est vraiment la merde...
Biscotte pour cette tartine chiasseuse.
dizzymusictv Niveau : CFA
"c'est qu'il est de moins en moins éternel"

Excellent !

Comment elle s'appelle cette figure de style svp ?
Alors c'est vrai que Maxwell est élégant expérimenté etc mais 34 ans putain. Si tu nous as quitté pour pas pouvoir déloger un mec de 34 ans (en même temps la performance est-ele vraiment le critère pour faire le 11 au psg?) Layvin, je te balance du caca des tribunes du parc au match retour.

Un mec qui se tape Echiejilé et le fantome de Coentrao voire Raggi dans le couloir gauche cette saison
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Message posté par La Jonquaille
Bravo Sofoot,le genre d'article qui ne sert à rien si ce n'est meubler ou faire réagir les cons comme moi. On imagine déjà Maxwell se réveillant en pleine nuit, ruisselant de sueur en proie à des crises d'angoisses à l'idée que le petit soldat Layvin va lui piquer sa place. Sans dec'

Et puis sortir Maxwell pour Kurzawa, c'est clair que c'est vraiment la merde...
Biscotte pour cette tartine chiasseuse.


Aha merci. Article écrit avec les pieds d'un cul de jatte, qui plus est.
Kurzawa a fait UN bon match. Serieusement, on en fait déjà un article, une tendance ? Au deuxième on en parle pour compléter le podium au ballon d'or ?
Serieux il est où le journalisme là...
J'aimerais penser comme Mathieu Faure mais c'est désormais évident qu'àujourd'hui au PSG, ce n'est pas la forme des mecs qui décide de leur place sur la feuille de match. Quand on sait en plus que maxwell est le meilleur pote de Zlatan, on comprend que kurzawa malgré les promesses affichées, va se taper des matchs moisis de coupe national et les matchs de L1 intercalés entrés les matchs de LDC.
Et puis Maxwell, malgré son match timoré contre Madrid, ne mérite pas de se faire éjecter du 11 apres un match raté.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Qu'il est creux cet article ! Il y a rien dedans.

La seule chose que j'ai appris c'est que Kurzawa est pote avec M.Pokora. Chaud.

Par contre je vois pas en quoi c'est un soutien de poids ?

Genre j'imagine bien Kurzawa dire dans le vestiaire "Respectez moi, je suis l'ami des puissants moi
- Ah ouais de qui ?
- M.Pokora et Malik Bentalha
-T'as soulevé Rihanna au moins ?
- Bah non
- Même Kevin Trapp est plus populaire que toi. Allez va chercher les ballons"
lemudream Niveau : CFA2
Message posté par dizzymusictv
"c'est qu'il est de moins en moins éternel"

Excellent !

Comment elle s'appelle cette figure de style svp ?


Tu m'as titillé... Je dirai un oxymore qui consiste a mettre bout à bout deux mots opposés mais autant j'étais bon pour me rappeler des nomenclatures, autant en tant que scientifique toutes ces trucs m'ont toujours paru assez abstraits..
"De là à sauter le Brésilien,"

Y a que moi qui relève? Je sais pas si Maxwell est open
Surtout que c'est le genre d'article qui sort avant un match que le joueur va jouer en général. Alors que ce soir je pense que ça sera Maxwell (sinon il va à Madrid sans avoir jouer pendant 15 jours).

Puis je trouve pas qu'il ait fait un match si incroyable que ça contre Sainté. Y'a un but et pas mal de montées mais souvent ponctuées par des centres pas top.

De toutes façons jusqu'à Janvier c'est inimaginable que Kurzawa devienne titulaire. Eventuellement après s'il s'est mieux intégré dans le jeu et que Maxwell est vraiment cramois'. En supposant qu'il ne se pète pas entre temps!
Jemincruste1 Niveau : CFA
Si vous vous basez sur son "gros match" pour Sainté pour tirer des conclusions, ça part mal.

Même mon grand-père aurait fait un gros match contre nous dimanche dernier.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Kurzawa a été recruté dans la même optique qu'Aurier (et que Digne avant lui sauf qu'il s'est troué) : faire une saison sur le banc puis prendre une place dans le XI.

Donc non, Kurzawa, à moins de performances absolument phénoménales et de contre-perf' tout aussi phénoménales de Maxwell, ne sera pas titulaire dans les matchs "qui comptent" cette année.
Néanmoins, s'il convainc sur ses temps de jeu, il aura un boulevard pour être n°1 à gauche l'an prochain.
Kurzawa, le timing en club est excellent.

Il a 22 ans, franchit un pallier en arrivant au PSG et il a devant lui un joueur de 34 ans qui va surement partir en fin de saison.
Maxwell est tout sauf idiot, il sait très bien qu'il ne va pas durer et il se peut qu'il prenne Kurzawa sous son aile en lui apprenant quelques petits trucs.
Kurzawa a le temps de déloger Maxwell tout au long de la saison pour devenir un titulaire en puissance pour la saison prochaine.

En revanche, j'avoue que le timing pour la sélection n'est pas bon. Il risque vraiment de ne pas faire l'Euro.
D'autant que Digne à la Roma n'est pas mauvais depuis le début de saison.
Benjamin Gout Niveau : District
Le problème de Kurzawa, c'est qu'il sait pas défendre.

Alors oui offensivement j'en ai jamais vu des comme ça à Monaco, mais moi je cherche pas la qualité offensive en priorité chez un défenseur.

Après il excelle dans un schéma avec dédoublement sur l'aile gauche, à condition que son attaquant fasse le taf' défensivement -comme Yannick l'an dernier-. J'ai donc aucun doute à ce qu'il s'impose à Paris, surtout que là-bas, c'est TS qui lui couvrira aussi le cul, et pas Raggi.
Note : 1
Message posté par Balaise Matuidi
Qu'il est creux cet article ! Il y a rien dedans.

La seule chose que j'ai appris c'est que Kurzawa est pote avec M.Pokora. Chaud.

Par contre je vois pas en quoi c'est un soutien de poids ?

Genre j'imagine bien Kurzawa dire dans le vestiaire "Respectez moi, je suis l'ami des puissants moi
- Ah ouais de qui ?
- M.Pokora et Malik Bentalha
-T'as soulevé Rihanna au moins ?
- Bah non
- Même Kevin Trapp est plus populaire que toi. Allez va chercher les ballons"



Excellent ton petit dialogue.
Message posté par Benjamin Gout
Le problème de Kurzawa, c'est qu'il sait pas défendre.

Alors oui offensivement j'en ai jamais vu des comme ça à Monaco, mais moi je cherche pas la qualité offensive en priorité chez un défenseur.

Après il excelle dans un schéma avec dédoublement sur l'aile gauche, à condition que son attaquant fasse le taf' défensivement -comme Yannick l'an dernier-. J'ai donc aucun doute à ce qu'il s'impose à Paris, surtout que là-bas, c'est TS qui lui couvrira aussi le cul, et pas Raggi.


Bah justement, si. Dans le foot moderne, difficile de dominer le terrain et l'espace, de pratiquer un football offensif et ambitieux comme le souhaite le PSG sans des latéraux offensifs et à l'aise techniquement. Evidemment que l'aspect défensif compte, mais d'après moi, l'aspect offensif peut prendre le pas. Regarde Alvès. Citer comme un des plus grands latéraux des dernières années. Et c'est pas pour son marquage ou ses anticipations défensives qu'il s'est fait connaître.
Bald&bearded Niveau : CFA2
Ca reste un défenseur. Personne ne peut apporter le danger et couvrir parfaitement son couloir.

Jurisprudence Candela France-Danemark 2002.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Défenseur ? Jamais.
Les latéraux ne sont plus des défenseurs depuis presque 10 ans dans 90% des grands clubs.

Regarde le top 10 européen, et donne moi les latéraux dont les principales qualités sont défensives. Y en a quasiment plus aucun.
On a de plus en plus de systèmes tactiques ou les latéraux sont avant tout la pour participer à la construction au milieu, pour étirer la défense adverse, voire pour déborder et dédoubler avec un ailier.
Pour la défense, ce sont des systèmes de coulissement et de compensation par les centraux et les milieux axiaux qui permettent d'assurer une couverture minimale des couloirs.

On attend justement plus des latéraux une vraie compétence défensive. Juste le minimum pour pas se faire croquer au moindre mouvement adverse dans leur couloir.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 32