Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Strasbourg-Monaco

Jovetić-Lopes, la nouvelle idylle

En déplacement à Strasbourg, Monaco va encore miser sur sa doublette détonante du moment, Stevan Jovetić et Rony Lopes, pour conforter un peu plus sa deuxième place.

Modififié

Sur un long ballon d’Andrea Raggi, Marcelo manque son contrôle et redonne le ballon bêtement à Rony Lopes. Le Portugais joue vers l’avant en première intention vers Stevan Jovetić. Le Monténégrin contrôle de la poitrine, protège son ballon et lui remet tout de suite dans la course. La frappe croisée de Lopes fait mouche et trompe son homonyme qui garde les cages de l’OL. Les deux hommes impliqués directement dans le but exultent. On joue la 88e minute, et l’AS Monaco vient d’inscrire le but du 3-2, celui de la victoire, contre son concurrent direct qui menait pourtant 0-2. Une juste récompense pour Lopes et Jovetić. Pendant une mi-temps entière, alors que les Monégasques étaient réduits à dix après l’expulsion de Keita Baldé, les deux hommes ont mené à eux seuls toutes les contre-attaques monégasques avec un engagement, une justesse technique et une rapidité rares. Un véritable déclic pour deux recrues monégasques jusque-là en délicatesse. Depuis, Rony Lopes et Stevan Jovetić sont bel et bien les hommes forts de l’ASM.

Jovetić le fin


Avant le début de l’année 2018, il était difficile d’imaginer Jovetić dans la peau de l’homme providentiel. Arrivé au dernier moment à Monaco après avoir fait faux bond à l’Olympique de Marseille, l’ancien de la Fio fait des débuts honorables avant de se blesser en sélection et d’enchaîner les pépins physiques. Une vilaine habitude depuis le début de sa carrière. Une vraie déception en première partie de saison, à tel point que certaines rumeurs l’annonçaient déjà sur le départ cet hiver. Mais il est resté, et depuis cette fameuse entrée en jeu plus que réussie contre l’Olympique lyonnais, Stevan Jovetić retrouve du rythme et peut enfin s’exprimer. Depuis la blessure de Radamel Falcao, c’est à lui que revient la lourde tâche d’être à la pointe de l’attaque monégasque.


« Ma position préférée, c'est deuxième attaquant. Mais j'ai déjà joué numéro neuf. Je peux le faire, j'en suis capable » , explique le Monténégrin. C’est un fait, Jovetić n’est pas un vrai chasseur de buts comme peut l’être Falcao. Il aime aller au ballon et décrocher, il a besoin d’un bloc compact et de joueurs proches de lui pour combiner avec eux et faire jouer sa finesse technique. Et ça marche, puisque Monaco a gagné en fluidité. L’ASM a même remis la formidable machine offensive en route avec seize buts marqués lors des cinq dernières rencontres. Et là-dedans, Stevan Jovetić présente un bilan personnel très convaincant, avec quatre buts – dont un amour de ballon piqué contre Angers – et deux passes décisives. Les deux pour Rony Lopes, son ancien coéquipier de Manchester City.

Lopes le vif


Si Stevan Jovetić revient de loin à Monaco, c’est aussi le cas pour Rony Lopes. Et la transformation du Portugais est encore plus impressionnante. Après une formation sans suite à Manchester City, et deux prêts moyennement concluants à Lille, le Portugais peut enfin jouer à Monaco et arrive cet été avec le statut de recrue, même s’il appartient au club de la Principauté depuis 2015. Remuant, mais parfois imprécis, Lopes change peu à peu de costume au fil de la saison en laissant de côté celui de passeur pour s’improviser buteur en l’absence de Falcao, qui se goinfrait jusque-là l’immense majorité des buts monégasques. Sept fois passeur, mais seulement deux fois buteur lors de la première partie de saison, le Portugais a déjà planté six fois en 2018, dont cinq depuis le match de Lyon et la blessure du Colombien.



« Il fait déjà sa saison la plus aboutie, à la fois dans le jeu, mais aussi statistiquement parlant, assure Leonardo Jardim. C’est un bon garçon, un joueur qui aime beaucoup la transition. Il a aussi un très bon comportement sur le plan défensif et il donne toujours une solution dans la profondeur. » L’ailier de 22 ans a faim cette saison et a toujours envie de « prouver (qu’il) mérite sa place » . « Je sais que je ne suis pas à 100% titulaire, et personne ne l'est dans l'équipe » , a-t-il conscience. Tout comme Stevan Jovetić. Sûrement pour ça que les deux hommes se donnent à fond en attendant le retour du Tigre, histoire de donner des maux de tête à Leonardo Jardim.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:23 Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 159 Hier à 12:37 Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 36
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall