En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 20 Résultats Classements Options

« À l'OM, la mauvaise réputation du centre prend le dessus sur le prestige du club »

Sociologues argentins, Diego Murzi et Federico Czesli ont rédigé un rapport pour la FIFA, le Centre internationale d'étude du sport (CIES) et l'Université de Neuchâtel sur une étude comparative entre les centres de formation d'Estudiantes la Plata et de l'OM. L'occasion d'évoquer l'image négative de la formation à Marseille, l'impact Bielsa, le cas Boutobba et les valeurs auxquelles s'identifient les jeunes joueurs d'aujourd'hui, en France et en Argentine.

Modififié
Pourquoi avoir choisi l'OM pour votre étude ?
Diego Murzi : On cherchait un club de première division en France avec une situation stable, un centre de formation actif et une identité définie. La magnitude de l'OM nous attirait, et en plus, le club nous a rapidement ouvert ses portes.
Federico Czesli : Les caractéristiques que mentionne Diego sont le produit de la méthodologie d'analyse que l'on a utilisée (l'analyse comparative, ndlr), qui nous oblige à chercher des institutions aux caractéristiques similaires. Dans le cas de l'OM, on ne peut pas nier que la présence de Bielsa au poste d’entraîneur nous plaisait.

Connaissiez-vous la réputation du centre de formation de l'OM avant de commencer votre travail ?
DM: Assez peu. Une des premières choses qui nous ont surpris a été de découvrir le consensus sur le fait que l'OM n'a pas une bonne réputation dans le processus de formation de footballeurs, y compris à l'intérieur même du centre de formation. Cette idée constitue une limite importante dans le développement du centre, puisqu'elle influe fortement au moment du choix de club de la part des parents et des conseillers des jeunes joueurs. L'OM est perçu comme un club acheteur et non formateur, ne donnant pas d'espace aux footballeurs de son centre de formation. Cela complique la tâche de la cellule de recrutement. L'OM, bien que club phare de la région PACA, constate qu'il ne peut attirer les meilleurs joueurs de la région, qui choisiront plutôt de s'intégrer à des clubs avec un projet sportif leur offrant plus de place. Sur ce point, il y a une grande différence avec l'Argentine, où le pouvoir d'attraction des grands clubs (Boca, River, Independiente, Racing) est très fort sur les jeunes joueurs, les parents et les agents. Des gamins de tout le pays voyagent à Buenos Aires pour faire des tests dans ces grands clubs, ce qui offre automatiquement à ces derniers un avantage comparatif sur la concurrence. À l'OM, la mauvaise réputation du centre prend le dessus sur le prestige du club et le prive d'une grande offre de jeunes joueurs.

Mighty Max

« En France, les projets sportif et scolaire sont inséparables, c'est imposé par la Fédération. »

Les dirigeants de centre s'en préoccupent-ils ?
DM : Oui, sans pour autant que ce soit le centre des discussions. Dans les deux clubs, on a constaté qu'ils attendaient plus des joueurs qu'ils logeaient au centre. Le club espère de meilleurs rendements chez les jeunes sur lesquels il investit le plus.

Quelles sont les principales différences entre le centre de formation de l'OM et celui d'Estudiantes ?
DM : Une des principales découvertes est l'existence de valeurs hégémoniques qui structurent le processus de formation dans chacun des pays : l'humilité et le sacrifice en Argentine, le mental et la culture de la gagne en France. Ce sont les valeurs les plus naturalisées et intégrées par les joueurs. Elles sont liées à des mythes, à des narrations épiques sur l'individu : l'humilité et le sacrifice font référence au caractère héroïque du sportif qui se consacre après avoir dépassé toutes les adversités de la vie. Dans le cas français, au contraire, le dépassement des obstacles à partir du mental et de l'incorporation du plaisir de gagner établissent une relation avec le mythe de l'individu capitaliste qui s'ouvre la voie grâce à l'effort et à la clarté des objectifs : en France, on affirme que l'on peut apprendre à gagner. Par ailleurs, en Argentine, la scolarité n'est pas une valeur importante au centre de formation, elle est généralement laissée à la volonté des joueurs (ce n'est pas le cas à Estudiantes, ndlr). En France, les projets sportif et scolaire sont inséparables, c'est imposé par la Fédération.
FC : Le rapport à l'argent marque une différence centrale entre les deux institutions : à l'OM une bonne partie des joueurs du centre touche un salaire, échelonné selon son potentiel et les différentes catégories de la Fédération (aspirant, stagiaire ou élite). En Argentine, aucun joueur ne touche d'argent du club au centre de formation, pas seulement parce qu'il y a moins de ressources économiques à disposition, mais aussi selon l'idée que s'ils étaient payés, ils se relâcheraient.

« La figure de Bielsa a été très importante, car dans la perception des joueurs et membres du staff du centre de formation, son arrivée a remis les catégories inférieures au centre du jeu. »

Comment les jeunes joueurs s'identifient-ils à l'institution ?
DM : Quand on les a interrogés sur leurs rêves, aucun n'a répondu vouloir être champion avec sa catégorie, ce qui signifie qu'ils ne pensent pas à court terme. Ils rêvent de succès et de reconnaissance dans des termes individuels et non collectifs. Ils ne disaient pas non plus se sentir représentants de la ville et du club, ni à Marseille, ni à La Plata. Et ce, malgré le travail des clubs, qui cherchent à transmettre leur identité à leurs joueurs.
FC : Les jeunes désirent avant tout reproduire les trajectoires des stars qu'ils admirent : jouer dans les mêmes clubs qu'eux, par exemple. Cela expose aussi la forte influence des médias (télé, Instagram, jeux vidéos) dans la construction de leurs souhaits de devenir professionnels et implique une perte d’identification au club. Je pense que c'est aussi la conséquence de l'idée, défendue dans les clubs, qu'ils sont pros depuis leur entrée au centre de formation. Ainsi, leur mission est d'arriver en première division, au-delà du club dans lequel ils évoluent. Ils adoreraient jouer sous les couleurs de leur club, mais s'ils n'y arrivent pas, que ce soit n'importe où.

Lors de son passage, Bielsa a changé les habitudes en intégrant en équipe première plusieurs joueurs du centre. Cela a-t-il eu un impact sur les jeunes du club ?
DM : La figure de Bielsa a été très importante, car dans la perception des joueurs et membres du staff du centre de formation, son arrivée a remis les catégories inférieures au centre du jeu. D'après les témoignages récoltés, la distance entre le centre de formation et les pros était historiquement très grande à l'OM. Il s'agissait de deux mondes à part, quasiment déconnectés. Avec Bielsa, cette distance s'est raccourcie et l'équipe pro est devenue plus accessible pour les jeunes du club.

Avez-vous parlé du club avec Bielsa ?
DM : Nous ne l'avons pas interviewé pour notre travail, on a simplement discuté avec lui. Il a évoqué les supporters, précisant que l'ambiance du Vélodrome était une des plus belles qu'il avait connues.

« En Argentine, être joueur de foot professionnel offre un statut social tellement grand qu'il ne peut être comparé à aucune autre activité professionnelle. »

Une preuve supplémentaire des difficultés du centre de formation marseillais : le refus récent de Boutobba de signer un contrat pro à l'OM. Vous l'avez interrogé pendant votre travail ?
DM : Il appartenait au groupe que l'on observait, mais, pendant notre travail, il s’entraînait déjà avec les pros. Lors de notre premier passage (janvier/février 2015, ndlr), de nombreux membres du staff nous disait qu'il s'agissait d'un des meilleurs joueurs qu'ils aient entraînés. C'était la star du centre de formation, l'exemple à suivre, tant sur le terrain que dans sa façon de vivre le football. Pour ses anciens coéquipiers, il représentait le rêve réalisé : jouer au Vélodrome du jour au lendemain. Lors de notre second passage (octobre 2015, ndlr), la perception sur lui avait changé au centre. On nous disait qu'il était plus préoccupé par l'extrasportif que par le football. Quoi qu'il en soit, le départ de Boutobba représente une grosse perte pour le club, tant matérielle que symbolique. Matérielle parce que l'investissement sur lui pour le former n'aura rien rapporté, symbolique parce que c'est un message négatif pour le reste des jeunes du centre.
FC : Moi, je ne serais pas catégorique pour affirmer qu'il s'agit d'une faille du club. Pendant notre travail, on a rencontré des jeunes à l'OM qui nous disaient rêver de jouer à Manchester City ou à Chelsea. Il y a quinze ans, cela aurait été inimaginable qu'un jeune français de quinze ans souhaite jouer dans ces clubs. Leurs souhaits auraient sans doute été plus « localisés » . La mondialisation et la supranationalisation de la télévision sont des conditions qui expliquent ce phénomène aujourd'hui, en relation bien sûr avec ce que l'on disait précédemment sur l'idée du succès perçu en termes individuels et lié à l'argent.

Dans votre comparaison entre Estudiantes et l'OM, vous semblez dire qu'à Marseille, devenir pro n'est qu'une alternative parmi d'autres pour les jeunes du centre, à la différence de leurs compères argentins. Y a-t-il un manque d'ambition ou de motivation en France ?
FC : On pourrait plutôt se demander si le fait que le football ne soit qu'une alternative pour les jeunes joueurs français n'est pas positif, car ils évoluent avec moins de stress. On a vu des gamins en Argentine qui se blessent par excès d'effort physique, car ils veulent trop se montrer, ou qui se démoralisent s'ils ratent un penalty, par peur de ne pas arriver à devenir professionnel et donc de ne pas pourvoir aider leurs familles économiquement. Ces situations baissent leur rendement.
DM : En Argentine, être joueur de foot professionnel offre un statut social tellement grand qu'il ne peut être comparé à aucune autre activité professionnelle. Résultat : un gamin de quinze ans du centre ne peut même pas s'imaginer faire autre chose.



Propos recueillis par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 3 heures Pronostic OM PSG : 500€ à gagner sur le Classico ! Hier à 09:53 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina
Hier à 18:44 Le président de la FA sous pression 6
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 16:08 Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 6 Hier à 15:30 Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 13 Hier à 09:50 Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 48 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 5 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 2
À lire ensuite
Une journée dans la Vase