Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Pourquoi les videos Live reaction sont-elles si populaires ?

Le concept inonde Internet depuis plusieurs années, a explosé pendant l'Euro et n'a pourtant rien de révolutionnaire : sur la toile, les gens se filment pendant un match, captent leurs réactions en direct et en font profiter le monde entier avec des dizaines (voire des centaines) de milliers de vues à la clé. Entre procuration et interaction, plongée dans un sous-genre de Youtube auquel vous ne pouvez pas échapper.

Modififié
« On mange avant, on prend nos chaises de camping, on allume la télé ou le PC, et c'est parti. Ça n'est que de l'impro, il n'y a aucune préparation ! » Liam et Vincent forment « Les Twins FIFA » et pèsent à l'heure qu'il est près de 110 000 abonnés sur Youtube. Et s'ils sont surtout connus - comme leur nom l'indique - pour leur contenu gaming proposé sur FIFA Ultimate Team, les deux jumeaux tapent aussi, de temps en temps, plusieurs dizaines de milliers de vues grâce à un concept simple comme bonjour et désormais ultra démocratisé : les vidéos réactions de rencontres de foot.



Né dans la deuxième moitié des années 2000 avec quelques internautes filmant leur enfant ou leur grand-mère à un moment de surprise dans le cadre familial, le concept des « live reaction » au sens large a surtout débarqué dans les tendances Youtube lors de la décennie suivante. À savoir lorsque les créateurs de contenu s’en sont emparés pour en faire à toutes les sauces autour de ce qu’englobe la pop culture, d’un clip suggestif de Nicki Minaj à une cérémonie des Oscars. À chaque fois, le même dispositif : une ou plusieurs personnes face caméra qui offrent à l’internaute leur tête à la découverte d’un programme, avec tous les instincts primaires que cela peut impliquer. La chose a explosé pendant le premier confinement - période pendant laquelle, ironiquement, le football n’existait presque plus - principalement autour de bande-annonces (de séries et films) ou de chansons.

« Grappiller un maximum de vues le plus rapidement possible »


Inévitablement est né un sous-genre footballistique dans lequel les gens captent leurs réactions spontanées - du moins vendues comme telles - devant un match et balancent, au coup de sifflet final, un best of - d’une dizaine de minutes - de leurs pétages de câble de supporter sur Youtube. Même dans le petit monde du ballon, cela peut marcher avec tout, y compris l’annonce d’une liste de Didier Deschamps. Parfois, on a même droit à des directs dans lesquels on suit, au moment où une rencontre se joue, les facéties du Youtubeur - ou Twitcheur - en question. En tout cas, ça marche. « J'avais eu cette idée un peu par hasard pour un Maroc-Côte d’Ivoire à la CAN 2017, témoigne Hakim, de la chaîne "Hakim pas possible" (36 600 suiveurs sur la plateforme). J'avais ma caméra, je venais de finir une vidéo, j’étais avec mon père, et il y avait eu de très bonnes séquences : le Maroc avait gagné, un but de malade d'Alioui, donc avec les réactions de mon père et moi, je m'étais dit qu'il y avait quelque chose à faire, et ma communauté a validé. Quand je fais des vidéos sur le Maroc, la France ou même le PSG en Ligue des champions, ça prend très très bien. » Le Franco-Marocain, spécialisé dans ces vidéos réactions, mais dont la majorité du contenu reste tout de même centré autour du rap, en est l’exemple parfait : aujourd’hui sur Youtube, on réagit à un France-Suisse comme on analyse en direct le nouveau clip de Freeze Corleone ou le trailer du dernier Marvel.



« On est des dizaines, des centaines à faire la même chose, le contenu doit être différent, tu dois mettre de la personnalité, te démarquer dans le montage, avoir tes gimmicks, un langage différent des autres. » Hakim

Attention à ne pas confondre avec les débriefs à chaud, dont Mohamed Henni est le principal ambassadeur. Non, on parle ici de ceux pour qui le spectacle se fait uniquement pendant les 90 (ou 120) minutes de jeu, et qui ont déjà uploadé leur œuvre sur Internet au moment où Henni enregistre ses folies. « Le match se termine, je prends tous les rushs et je monte vraiment dans la foulée, témoigne Hakim. Le but est de publier la vidéo le plus vite après le coup de sifflet final. Tout ce qui va être en tendances Youtube ou Twitter, ça va être le match. Quand France-Suisse se termine, dix minutes après tu as plein de vidéos réactions du match qui vont sortir, les gens vont tout de suite taper "France-Suisse". Il faut vraiment grappiller un maximum de vues le plus rapidement possible. » Et à l’heure où Álvaro Morata qui rate une occasion se retrouve en tendances Twitter dans les secondes qui suivent, et où un résumé de match surgit sur Tik Tok avant même son terme, c’est une perpétuelle course contre la montre dans laquelle les créateurs de contenu se tirent la bourre et tentent de se démarquer. Hakim toujours : « On est des dizaines, des centaines à faire la même chose, le contenu doit être différent, tu dois mettre de la personnalité, te démarquer dans le montage, avoir tes gimmicks, un langage différent des autres, que tu aies ton propre avis avec tes propres arguments, pour que les gens captent ton truc. »

Débat et good vibe


Alors, pourquoi ? Pourquoi un tel engouement pour un objet qui ne demande aucun apport créatif et qui semble déjà caduc au moment de sa publication ? « On est passionnés de foot, et la communauté nous demandait toujours notre analyse, ce qu'on avait pensé de tel match, détaillent les Twins. On s'est dit qu'on avait l'opportunité de capter nos réactions de matchs sur Youtube, et que comme ça les gens arrêteraient de nous demander et iraient juste voir la vidéo pour comprendre notre point de vue footballistique. En 90 minutes, il y a vraiment beaucoup de temps morts. Tu ne vas montrer que sept-huit actions du match, ce qui équivaut à trois ou quatre minutes de vidéo. Et ce qui est cool, c'est que tu donnes aussi ton analyse à chaud, ça donne une forme de dynamisme. Nous, on est deux, ça aide, on échange, ça fait un peu comme un plateau télé. » Hakim pousse le raisonnement : « Les gens aiment voir les avis des autres et pouvoir débattre en commentaire. J'ai plein de commentaires en dessous de mes vidéos, et si je donne un avis, les gens vont dire qu’ils ne sont pas d’accord, qu’un tel a mieux joué, et ça part en débat comme ça. Ça n'est pas plus mal, car qui dit beaucoup de commentaires dit très bon référencement, et comme ça, ma vidéo va continuer à tourner. »

« Vivre quelque chose en direct ou ressentir les mêmes émotions que des personnes que tu aimes bien, c'est toujours sympa. » Les Twins FIFA

Le phénomène est international, et pendant le championnat d’Europe en juin et juillet, ce sont des vidéastes de tout le continent qui s’y sont collés, atteignant des centaines de milliers de visionnage sur certaines productions. À l'image de l'Anglais Mark Goldbridge, supporter de Manchester United qui s'est spécialisé dans cet exercice et a réuni 1,7 million de personnes sur son live (de près de quatre heures) d'Italie-Angleterre, récemment. « Vivre quelque chose en direct ou ressentir les mêmes émotions que des personnes que tu aimes bien, c'est toujours sympa, avancent les deux frangins. Surtout quand ce sont de bons matchs : les bonnes émotions, les gens ont envie de les revivre, même plusieurs semaines ou mois après. Ils n'hésitent pas à revenir et rechercher sur Youtube, pour être dans la même "vibe" qu'au moment du match. Ils veulent revivre la célébration du quatrième but de Mbappé au Camp Nou et c'est pour cela qu'ils vont aller voir notre vidéo. » Attirer les vues relève de l'exploit, puisque aucun extrait du match en question n'est évidemment toléré, comme l'explique « HPP » : « Pour les clips de rap, il y a quand même l'image avec ce que je regarde, ce que je vois. Pour le foot, niveau droits d'auteur, ils sont beaucoup plus stricts, je n'en mets plus du tout maintenant. »



« Le taux d'engagement de ces vidéos-là est souvent très élevé parce que les gens, quand ils veulent partager une analyse, vont le faire beaucoup plus facilement avec le foot. » Les Twins FIFA

Pour les Youtubeurs, les live reactions sont donc une manière, sans aucune prise de tête logistique ou créative, de s'appuyer sur la fidélisation de leur communauté pour offrir du contenu estampillé 100% authentique et qui représente une vraie cour de récréation, pour le créateur comme pour l'internaute : « Le taux d'engagement de ces vidéos-là est souvent très élevé parce que les gens, quand ils veulent partager une analyse, vont le faire beaucoup plus facilement avec le foot, posent Liam et Vincent. Même au niveau des likes et des dislikes, c'est tout de suite engageant. On a par exemple eu plus de 500 commentaires sur l'élimination du PSG, alors qu'on en a d'habitude entre 100 et 150. » Fondateur de l'agence Vista Sports qui s'occupe notamment des intérêts des Twins FIFA, Marc Baron corrobore : « Quand tu as une communauté digitale sur un sujet en particulier, les gens attendent aussi de partager d'autres moments liés à une passion commune. Le sujet commun étant le football, il y a une appétence des viewers pour ce type de contenu-là. Ils découvrent les Youtubeurs sous un autre angle en partageant quelque chose de commun. » Au fond, les vidéos réactions nous ramènent à ce que nous sommes tous : de simples mortels dépendants de nos émotions face à la magie de ce qu'on nomme football.

Par Jérémie Baron Propos des Twins FIFA, de Marc Baron et d'Hakim recueillis par JB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
il y a 1 heure Un impressionnant tourbillon de poussière retarde un match en Bolivie 9 il y a 3 heures La FIFA confiante pour la mise en place de sa réforme sur les agents dès juillet 2022 8 il y a 4 heures Bristol prête un de ses joueurs lors d'un amical, il égalise 12
Hier à 16:10 Adieu, Pro Evolution Soccer ! 222
Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:40 L'Autorité nationale des jeux va être plus sévère avec les sociétés de paris sportifs 35