Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // NWSL
  3. // Washington Spirit

Trinity Rodman : « Kobe et mon père voulaient que je joue au basket »

Dans la cour des grands, Trinity Rodman y plante déjà ses crampons. Récupérée en deuxième position par Washington Spirit, l'attaquante de 18 ans est devenue la plus jeune joueuse draftée de l'histoire de la NWSL, le championnat américain de football féminin. Mais la fille d'un certain Dennis débarque dans le monde du sport professionnel avec un nom et un héritage que tous les fans de basket connaissent. Entretien.

Modififié
Comment te sens-tu après avoir été draftée par Washington Spirit, ce qui signifie que c'est le début de ta carrière professionnelle ?
Je suis vraiment très excitée, comme jamais je ne l'ai été de toute ma vie. J'ai toujours attendu ce moment. Être draftée numéro deux par une équipe que j'ai admirée, c'est juste incroyable. J'ai hâte de pouvoir commencer les entraînements et la compétition.

Tu es devenue la plus jeune joueuse draftée de l'histoire. Pourquoi avoir décidé d'être draftée si tôt ?
Quand la Covid-19 est arrivée, la saison universitaire a été repoussée de plusieurs mois, et j'ai réalisé que je n'allais pas pouvoir jouer et à quel point je voulais jouer, et cela à haut niveau. J'en ai parlé à ma famille et je me suis dit que j'avais le niveau suffisant pour pouvoir m'inscrire à la draft. J'ai travaillé en conséquence pour atteindre le niveau de la ligue professionnelle.


Comment as-tu vécu ces derniers mois sans compétition ?
C'était dur d'encaisser le fait que la saison soit annulée pour nous, alors que plein d'autres universités continuaient de jouer. Mais on s'était déjà beaucoup et bien entraîné avec Washington State avant que je rentre chez moi en Californie. J'ai fait en sorte de bien m'entraîner toute seule.

« C'était amusant de dire à deux stars NBA : "Le soccer, c'est mieux" ! »

Quel a été ton parcours dans le foot jusqu'ici ?
J'ai commencé le soccer à quatre ans. Mais j'ai aussi essayé tous les sports, football américain, cheerleading, volley-ball et basket-ball. Mais quand je changeais de sport, je continuais de jouer au soccer et j'ai senti que je voulais jouer au foot toute ma vie. Je me sentais dans mon élément dans ce sport et j'ai compris que je pouvais devenir meilleure dans celui-ci plutôt que les autres. Et en grandissant et en devenant meilleure, j'ai réalisé que je voulais m'y mettre sérieusement.

Kobe Bryant aurait essayé de te faire pencher pour le basket.
Quand j'étais toute petite, je me suis retrouvée dans la même équipe que sa fille Natalia lors d'un tournoi. Mon père et Kobe sont venus nous voir à plusieurs matchs. Ils nous regardaient jouer au foot, mais évidemment, ils voulaient qu'on joue au basket. (Rires.) Je leur ai dit que je pouvais jouer, mais juste occasionnellement pour m'amuser. Évidemment, c'était amusant de dire à deux stars NBA : « Le soccer, c'est mieux » !

Le fait d'être la fille d'une légende de la NBA implique-t-il de la pression pour ta carrière personnelle ?
Je ne peux pas dire que je ressens de la pression, car nous ne faisons pas le même sport, mais évidemment, il a été exceptionnel en tant que basketteur, alors les gens se demandent si sa fille le sera aussi dans son sport. Mais je suis excitée de montrer que je peux jouer au plus haut niveau, être Trinity Rodman et prouver que je peux être encore meilleure que ce que les gens attendent.

« Mon père était un joueur tellement différent des autres basketteurs, il était fou sur et en dehors du terrain. Je pense que j'ai un peu sa folie, j'apporte ma personnalité, mon humour, et je donne tout pour l'équipe. »

Est-ce que ça t'a déjà agacée d'être considérée comme « la fille de » ?
Je ne peux pas dire que ça m'a agacée, car ça reste mon père. Évidemment, certaines personnes me voient juste comme la fille de Dennis Rodman, car ça a été un athlète exceptionnel avec beaucoup de réussite dans sa carrière. Mais ça n'a pas d'importance, j'ai hâte de pouvoir prouver que je peux exceller en soccer.

Quel regard portes-tu sur la carrière de ton père ?
Ça a été un athlète incroyable, avec énormément de succès. Il était un joueur tellement différent des autres basketteurs, il était fou sur et en dehors du terrain. Je pense que j'ai un peu sa folie sur le terrain, j'apporte ma personnalité, mon humour, et je donne tout pour l'équipe. Les gens ont pu voir qu'il n'était pas simplement un joueur de basket, il a aussi créé sa personnalité en dehors des parquets.

Quels sont les objectifs de ta carrière ?
Tout d'abord, je veux être meilleure chaque jour et réussir à m'adapter à mon équipe et à toutes les joueuses avec qui je vais évoluer. Je vais jouer avec des joueuses qui ont quinze ans de plus que moi et je veux apprendre d'elles et en tirer le meilleur pour m'améliorer. Évidemment, j'ai des plus gros objectifs et comme toute footballeuse, je veux jouer les plus grandes compétitions et surtout les Jeux olympiques.


Tu as joué de nombreux matchs dans les catégories jeunes avec les États-Unis, avec qui tu as même remporté le dernier championnat CONCACAF U20. Qu'est-ce que ça t'a apporté ?
Ça m'a appris des choses extrêmement importantes, j'ai mesuré ce qu'il fallait faire pour jouer au niveau supérieur, en jouant contre des équipes nationales avec un style de jeu différent à chaque fois. Ça a eu une importance capitale dans mon développement, ça m'a aidée à devenir une autre joueuse et voir le soccer d'une manière totalement différente de celle dont je le voyais avant.

Est-ce que la France est un pays qui pourrait t'attirer à l'avenir ?
J'ai déjà réfléchi à l'idée d'aller jouer à l'étranger dans le futur, mais les États-Unis restent mon pays, ma maison, et je veux rester ici pour l'instant. C'est vrai que récemment, plusieurs joueuses américaines ont rejoint le championnat de France, et je trouve ça génial d'être capable de prendre une grande décision comme celle-ci. Qui sait, je prendrai peut-être la même décision à l'avenir, mais pour l'instant, je suis heureuse ici.

Est-ce que tu penses avoir un rôle à jouer pour les jeunes footballeuses ?
Oui, bien sûr. Être la plus jeune joueuse du championnat va probablement ouvrir l'esprit de jeunes filles qui jouent au foot, et ça va peut-être leur donner envie d'y croire. C'est une bonne chose, car certains diront que je suis trop jeune, mais si tu as la chance de te développer et d'être une meilleure joueuse tôt, pourquoi ne pas le faire ? Les jeunes vont peut-être prendre conscience qu'on peut s'améliorer très jeune et dès chaque match et chaque entraînement.

« Mes idoles sont Neymar et Tobin Heath. »

Qui sont tes idoles ?
Chez les hommes, c'est depuis longtemps Neymar. C'est un joueur incroyable, il est si rapide et est toujours en train d'innover, de trouver de nouvelles possibilités dans le jeu. Il sait tout faire et il marque beaucoup de buts. Chez les femmes, je dirais Tobin Heath. Elle apporte quelque chose que peu de joueuses ont, notamment sa technique et ses mouvements. Elle est capable de récupérer le ballon et éliminer trois défenseuses d'un coup. C'est essentiel d'avoir ce genre de joueuse dans une équipe.

Propos recueillis par Alexandre Delfau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 9 heures EuroMillions : 210 millions d'€ à gagner ce vendredi + 1 millionnaire garanti ce vendredi
il y a 6 heures Le président du Club de Foot Montréal réagit au départ de Thierry Henry 14
il y a 8 heures Franz Beckenbauer ne sera pas poursuivi pour l’attribution du Mondial 2006 18 il y a 9 heures Lorenzo : « J’allais au travail sans savoir quand je pourrais y retourner » 19 il y a 10 heures Plus que 2 jours pour découvrir la collection de photos So Foot de février 2
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi