Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 18e journée

Strasser et paillettes

Le jour de l'Epiphanie, la Befana, petite sorcière sympa, offre des cadeaux ou du charbon. Distribution : un gamin de 20 ans a offert un titre honorifique au Milan AC, alors que la Juve s'est ramassé un cadeau empoisonné d'un ex-boyfriend. Elle aurait limite préféré un gros sac de charbon tout dégueu.

Modififié
C'est la première nouvelle de l'année 2011 : Milan peut aussi gagner sans Ibrahimovic. Allegri peinait à le répéter : « Le Milan n'est pas dépendant d'Ibra » . Et tout le monde autour de lui pouffait de rire. Eh bien non. Milan n'est pas toujours dépendant de son Zlatan. Et l'équipe l'a prouvé de la plus belle des manières en allant chercher trois points au finish sur la pelouse de Cagliari. Ibra suspendu, l'attaque du leader s'est appuyée sur Robinho et Pato. L'occasion aussi d'assister aux premiers pas de Cassano sous le maillot rossonero et de voir qui d'Allegri ou de Donadoni est le plus ému de retrouver son ancienne équipe. Mais de ce match, on retiendra finalement un seul nom. Celui du buteur décisif : Rodney Strasser, tout jeune attaquant facturant vingt printemps venu de Sierra-Leone. Avec seulement quatre matches de Serie A dans les pattes, le petit milieu de terrain marque déjà l'histoire de cette saison 2010-11 en offrant à son équipe un but qui permet aux Lombards d'accrocher le titre de Champion d'Hiver. Titre honorifique certes, mais titre quand même. Oui, car après son faux-pas face à la Roma juste avant la trêve, Milan avait à cœur de prouver que la machine n'était pas rouillée. A une journée de la fin des matches aller, et avec cinq points d'avance, ils ne pourront plus être rattrapés, ni par le Napoli, ni par la Lazio, leurs deux poursuivants les plus proches.

Ironie du calendrier, Milan doit également ce titre de Champion d'Hiver à son cousin intériste. En effet, la première Inter de Leonardo n'a fait qu'une bouchée du Napoli, qui perd ainsi sa place de dauphin. Battus dans l'engagement et dans la fraîcheur, les joueurs de Mazzarri n'ont cette fois-ci pas réussi à marquer dans les arrêts de jeu. Et surtout, la solide défense napolitaine a explosé face aux coups de boutoir d'une Inter que l'on n'avait pas vue aussi joueuse depuis l'an dernier. Thiago Motta a inscrit deux buts magnifiques. A la brésilienne. Comment pouvait-il en être autrement pour célébrer le baptême de Leonardo ? Non, l'Inter n'est pas morte. Le retard est conséquent, mais Leo-la-classe est prêt à gravir la montagne.

Défaite du Napoli, donc, ce qui fait les affaires de la Lazio, opposée au Genoa de son ancien entraîneur Ballardini, qui n'a pas laissé un très bon souvenir du côté du vestiaire laziale. Au final, ni vengeance, ni représailles : un bon 0-0 qui arrange plus les Romains que les locaux. Hernanes a trouvé le poteau, les attaquants génois ont trouvé Muslera : match spectaculaire et répartition des points logique. Avis aux joueurs de Ligue 1 : un 0-0 peut aussi réserver un tas d'émotions.

Mais bon, un match avec plein de buts, c'est bien aussi. Il n'y a qu'à demander à la Roma, spécialiste en la matière. Attaque de feu, défense en bois, avec les Giallorossi, il y a toujours du spectacle. Confirmation : la Roma bat Catane sur un score flatteur (4-2). Flatteur, car les coéquipiers de Totti étaient menés à la mi-temps (1-2), le but égalisateur de Borriello est entaché d'un ballon qui était sorti du pré (donc 6 mètres pour l'équipe adverse) tandis que le but vainqueur de Vucinic est hors-jeu. A part ça, les Romains prennent trois points et s'installent à la quatrième place, à la place de la Juve.

C'est la première sensation de la décennie : les Turinois se sont fait laminer par Parme à domicile (1-4). Quarante-quatre ans qu'ils n'avaient pas encaissé quatre buts à la maison. Et il a fallu toute la maestria du petit Giovinco pour réécrire l'histoire. Lui, le gamin formé à la Juve, le banni de Del Neri, qui n'en voulait pas dans son "projet-Juve". Lui, qui est revenu à Turin et qui a planté un doublé dont la Juve aura du mal à se remettre.

L'autre belle histoire de la journée, c'est celle de Stefano Okaka. Le jeune Italien de la Roma a été prêté à Bari. Arrivé hier dans le Sud, il a juste eu le temps de saluer ses nouveaux copains et hop, le voilà sur la pelouse pour disputer le match le plus chaud de l'année face à Lecce. Dans le genre conte de fée : Okaka a inscrit le seul but du match, offrant ainsi une victoire qui fuyait Bari depuis le mois de septembre. Classe.



Le faux-pas de la Juve fait en tout cas les affaires de Palerme, qui a appliqué sa règle du tiercé à la Sampdoria. A domicile, les Palermitains marquent trois buts à chaque rencontre : Catane, la Roma et Parme en ont déjà fait les frais, la Samp n'y a pas échappé. Palerme, étincelant en Sicile, bidon loin de ses bases, est désormais à deux points de la Ligue des Champions. La Sampdoria, elle, peine toujours autant en matière de constance. Dimanche midi, probablement avec un Macheda en plus en attaque, il faudra montrer un tout autre visage face à la Roma.




Dans les autres matches, l'Udinese s'est facilement débarrassé du Chievo (2-0). Di Natale a marqué. Était-ce utile de le préciser ? Bologne et la Fiorentina ont fait match nul (1-1). Di Vaio a marqué. Était-ce utile de le préciser? Et enfin, Cesena, 18ème, est allé s'imposer sur la pelouse de Brescia, 17ème (2-1). Zebina n'a pas marqué. Était-ce...



Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Premier League : le nombre d'étrangers bientôt être limité ? 43
il y a 5 heures Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 18

Le Kiosque SO PRESS

il y a 8 heures Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 20 il y a 8 heures René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 il y a 9 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 11
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 9 heures Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 20 il y a 13 heures Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 43
À lire ensuite
Le Caire terminus Tel Aviv