Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-Lyon

Où est passé le capitaine Juninho ?

Malgré la crise de résultats en Ligue 1 que traverse l'OL, Juninho reste bien discret. Deux ans après son intronisation, le directeur sportif du club rhodanien n'a toujours pas su insuffler une mentalité positive et conquérante à un groupe qu'il s'est attelé à façonner depuis son arrivée à la fin du mois de mai 2019.

SOS ! En Ligue 1, le bateau de l’OL coule et nous n’avons plus de nouvelles de son capitaine. Quand on parle de capitaine, ce n’est ni de Léo Dubois, ni de Peter Bosz, ni de Jean-Michel Aulas dont il est question. Mais bien du maître artificier maison, reconverti directeur sportif il y a deux ans maintenant, Juninho Pernambucano. Lyon est au plus mal, le bilan comptable du coach néerlandais n’est pas loin de celui de Sylvinho (c’est pour dire), et la défaite mercredi face à Reims n’a rien arrangé. Pourtant, le Brésilien n’a plus donné de signe de vie médiatique depuis son annonce lunaire sur RMC, il y a de ça deux semaines. « J'espère bien finir la saison, et à la fin, normalement, c'est fini » , lançait-il, à la surprise générale. C'est peu. Si ne pas pousser une gueulante à chaque fois qu’un micro se présente à vous ne signifie pas qu’il ne se passe rien en coulisses, cette absence médiatique est pesante pour un groupe qui doit activement passer la deuxième sous peine de prendre beaucoup de retard sur ses objectifs annuels.

L'envie d'avoir envie

Face à Reims en milieu de semaine (1-2), les Rhodaniens se sont montrés apathiques et n'avaient visiblement pas envie de jouer comme Bosz le souhaitait, voire de jouer tout court. Ce n’est pas la première fois depuis cinq ans que les Lyonnais font face à un problème de motivation sur les matchs moins glamours. Mais d’ordinaire, une voix - souvent celle de Jean-Michel Aulas - s’élève au sein du club et dans la presse pour secouer le cocotier, foutre un coup de pied dans la fourmilière, toutes les maximes que l’on veut. Du côté du directeur sportif de l'OL, c'est silence radio. Ou presque. Après la claque reçue à Rennes (4-1), Juninho avait quand même déclaré : « On a un peu la honte bien sûr, on était totalement dépassés. » Il avait également insisté sur le fait que ses joueurs n’avaient « pas de plaisir à défendre l’un pour l’autre. »

Lui qui, dès son retour entre Rhône et Saône, avait bien appuyé sur l’aspect mental du club, qui semblait avoir perdu de sa culture de la gagne, du moins sur la scène domestique, n’a toujours pas su insuffler une énergie nouvelle à son groupe. Lucas Paquetá, Bruno Guimarães et Karl Toko Ekambi n’ont pas l’air d’avoir beaucoup plus de hargne que Bertrand Traoré, Lucas Tousart ou même Maxwel Cornet qui n’étaient déjà pas des exemples de don de soi. Le sujet n’est pas de comparer les talents de tout ce beau monde, mais plutôt de savoir ce qu’a fait Juni pour (ré)inculquer le plaisir dans le sacrifice et le non-individualisme à ses successeurs sur le terrain. Difficile d'en sortir quelque chose après plus de 24 mois de boulot.

Des arrivées pour changer les mentalités, et ensuite ?

Les arrivées de Xherdan Shaqiri, double vainqueur de la Ligue des champions, de Jérôme Boateng, champion du monde et également vainqueur de la C1, ainsi que d’Emerson, qui sort du doublé Euro-C1, vont certes dans le sens d’injecter des winners dans l’effectif de l’OL. Aujourd'hui, Boateng et Emerson sont bien titulaires dans le onze lyonnais, mais rien n’a, pour l’instant, changé dans l’attitude. Malgré une implication bien visible du défenseur allemand qui a déjà montré tout son caractère face à Léo Dubois, et récemment à Rayan Cherki selon L’Équipe.



Imputer tous les torts à Juninho serait néanmoins une erreur. On peut aussi légitimement convoquer la responsabilité de Peter Bosz, dont les capacités tactiques ne sont plus à prouver, mais qui paraît galérer à se faire comprendre. Même si, dans les bons comme dans les mauvais moments, le choix d'amener Bosz à Lyon est celui du Brésilien. À l’heure de se déplacer à Bordeaux, Bosz n'a pas encore trouvé la formule pour galvaniser son groupe sur la durée. La belle promesse de jeu après la déroute angevine du mois d'août (3-0) paraît loin. En septembre, Lyon ne gagnait pas, mais était sexy. Aujourd’hui, les Gones ne gagnent toujours pas et n'excitent plus grand-monde. N'est-ce pas, Juni ?

Par Léo Tourbe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom
il y a 10 heures Bonus Betclic : 100€ remboursés dès la fin du match ! 3
il y a 2 heures Kipsta dévoile les nouveaux ballons de Ligue 1 et Ligue 2 pour la saison 2022-2023 9 il y a 3 heures En direct : GeoGuessr spécial « Stades de foot » il y a 3 heures Primes, salaires : les sommes folles qui auraient été proposées à Kylian Mbappé 83 il y a 3 heures L’ancien arbitre Nicolas Pottier fait son coming out 83
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE