Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Étoile rouge Belgrade-PSG

Borjan, ayez foi en lui

Gardien le plus sollicité de la phase de poules de C1, Milan Borjan a gagné sa course contre une blessure au dos subie il y a six jours : mardi soir, le Canadien se présentera bien face au PSG. La dernière étape d’une histoire construite sur deux continents et sept pays.

Modififié

Drôle de double vie que celle menée par Milan Borjan. Dans la première, le bonhomme est gardien à l’Étoile rouge de Belgrade, en Super Liga, un championnat dont il est devenu un repère central et où il n’a jamais perdu la moindre rencontre à domicile (la seule a eu lieu en Ligue Europa, en octobre 2017, contre Arsenal, 0-1, but de Giroud). Plutôt pépère et suffisant pour gagner un premier titre de champion de Serbie, au printemps dernier. Ce qui lui a ouvert les portes d’une seconde histoire : celle d’un homme-cible, chargé de tenir la boutique face aux vents européens, et qui est le gardien le plus sollicité depuis le début de la phase de poules de la Ligue des champions avec trente-cinq arrêts réalisés en cinq matchs, dont onze lors de la défaite au Parc (6-1), début octobre. Et alors ? Borjan assure, se montre le plus souvent héroïque et dépasse le résultat brut. Mieux, les performances du gardien lui permettent surtout d’étirer son histoire : un récit qui s’étale sur sept pays, douze clubs et deux continents.

Fondations fragiles et naissance


Que raconte-t-il ? Une intégration : celle d’un adolescent des années 1990, qui a quitté la Croatie, puis la Serbie, pour fuir la guerre et rejoindre le Canada en 2000 dans les bras d’un père footballeur et d’une mère coiffeuse. Le point de chute s’appelle Winnipeg, puis Hamilton, où Milan Borjan commence le foot et se fait repérer par un entraîneur uruguayen, Jorge Armua. Un temps, Borjan pense rejoindre l’Europe et Venise, mais un problème de passeport l’empêche de partir en Italie. Puis, c’est l’Argentine qui se profile, via un essai de trois mois à Boca Juniors (il fera aussi un essai quelques années plus tard à River), où le portier tape dans l’œil des dirigeants avant de faire de nouveau face à des soucis administratifs. Finalement, ce sera le Nacional de Montevideo avant de signer du côté de Quilmes, en Argentine. Un démarrage bordélique qui pose des fondations fragiles à un gardien qui deviendra international canadien, choix motivé par sa volonté de redonner au pays qui a accueilli sa famille ce qu’il lui a donné, en 2011. Soit après un atterrissage délicat en Europe.


Ainsi, Milan Borjan déplie aussi l’idée d’une reconquête. Lorsqu’il arrive en Serbie, au Rad Belgrade, en janvier 2009, il n’est personne et va mettre plusieurs mois à gagner une chance de se montrer en équipe première, avant de se tirer en Turquie et en Roumanie et de se retrouver sans boulot cinq ans plus tard. Une bascule décisive : alors qu’il est proche de s’engager avec le FK Sarajevo, le Canadien décide finalement de signer au Ludogorets Razgrad. Nous sommes le 12 septembre 2014, le gardien titulaire du club bulgare, Vladislav Stoyanov, est suspendu, son remplaçant vient de se luxer l’épaule, et la petite bande a rendez-vous à Liverpool, pour disputer un match de Ligue des champions quatre jours plus tard. Résultat, Borjan est balancé numéro un à Anfield, sort une prestation XXL et ne craque qu’en fin de match en concédant un penalty de Steven Gerrard dans les arrêts de jeu, alors que le Ludogorets tenait un 1-1 historique. Une naissance, une vraie.

Le gardien « peu académique »


Aujourd’hui, Milan Borjan est un produit fini. « Peu académique » comme le souligne son ancien coéquipier Damien Le Tallec, mais fini. Qu'importe, le gardien de 31 ans est en train de vivre son quart d'heure de gloire. À l'aller à Paris, il avait déjà sorti une prestation convaincante malgré la débâcle. De manière plus spectaculaire et plus efficace, il a rendu une copie parfaite face à Liverpool le 6 novembre (2-0). Une rencontre que le natif de Knin (Croatie) avait dessiné en révélateur après un début de campagne passée à « trop respecter » Naples, le PSG et Liverpool. La réception du PSG ce soir est alors la dernière étape d’une aventure qui devrait s’arrêter, sauf exploit immense, mais qui laissera le souvenir d’une Étoile rouge joueuse, accrocheuse, prête à se surpasser. C’est également l'image qui colle à l’international canadien (40 sélections), qui a démarré sa semaine dernière par une blessure au dos lors d’un déplacement à Subotica (1-3). Finalement, Borjan devrait bien être au rendez-vous. Pour un nouvel exploit ? Et si...



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
il y a 11 heures Martin Garrix composera l'identité sonore de l'Euro 2020 39 il y a 12 heures Un match de FA Cup arrêté après des insultes racistes 1 il y a 13 heures Ciani annonce sa retraite 8