Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Demies
  3. // PSG-Manchester City (1-2)

Paris se prend les pieds dans le tapis face à City

Étincelants en première période, les Parisiens se sont liquéfiés en seconde et ont offert à Manchester City le soin de prendre une belle option (1-2) avant la manche retour dans une semaine en Angleterre. Contrairement à ses matchs contre le Barcelone et le Bayern, le PSG a vu ses vieux démons se réveiller au plus mauvais moment.

Modififié

PSG 1-2 Manchester City

Buts : Marquinhos (15e) pour le PSG // De Bruyne (64e), Mahrez (71e) pour Manchester City

Après le coup de sifflet final de cette manche aller entre son PSG et Manchester City, il ne serait pas étonnant d’apprendre que Mauricio Pochettino a mis plusieurs patates de forain dans son mur en rentrant chez lui. De rage, celle-là-même qui habite un coach qui avait compris, qui a vu son plan fonctionner le temps d’une mi-temps, avant de le voir voler en éclats comme un vulgaire château de cartes. D’abord conquérants, patients et justes dans tous les domaines, ses hommes sont passés au travers après la reprise et se retrouvent donc dos au mur et avec un retard au tableau d'affichage avant la revanche dans une semaine en Angleterre. Quel gâchis !

Marquinhos lance Paris

Lorsqu’il pénètre sur la pelouse irréprochable du Parc des Princes dans un ensemble noir digne d’un joueur d’échecs, Pep Guardiola a le crâne qui brille. Il ne semble pas impressionné par le tifo titanesque du Collectif Ultras Paris qui règne sur les deux virages et la tribune Paris avec pour message : « Une région, une ville, tous derrière vous en route pour le triomphe final » . L’entame de son équipe, en apparence, est celle qu’il attendait, que tout le monde attendait : Manchester City confisque le ballon, et en face, le PSG patiente. Et pique, dès qu’il le peut, à l’image de deux tirs trop mous de Neymar en guise d’avertissement. Mais rapidement, côté City, il y a un hic : le rythme est lent, la percussion inexistante, et Riyad Mahrez ne donne aucun mal de tête à Mitchel Bakker. Hormis les « C’mon ! » lâchés avec un accent digne des Peaky Blinders par John Stones, les Citizens sont trop timides. D’autant qu’au fil des minutes, Paris sort de plus en plus facilement du pressing et finit par ouvrir le score en jouant l’un de ses classiques : un corner d’Ángel Di María tiré au premier poteau et coupé façon Cavani par Marquinhos (1-0, 15e). C’est d’ailleurs une nouvelle fois sur un coup de pied de coin, après avoir rendu fou Ruben Dias par son jeu de corps, que Leandro Paredes n’est pas loin de doubler la mise dans la foulée. Au milieu, Paris règne en maître et dicte le tempo avec un Marco Verratti des grands soirs. Seule ombre au tableau, avant la pause, le club de la capitale n’est pas loin de gâcher sa première mi-temps. À la suite d'une perte de balle et une passe lumineuse de Bernardo Silva, Phil Foden manque de caractère seul en bonne position pour tromper Keylor Navas.

Les notes du PSG

Ici, on se liquéfie

En seconde période, Paris recule et laisse City commencer à prendre confiance. Presnel Kimpembe a beau haranguer les siens sur une longue chiche de Bakker, seul Di María maintient le PSG à flot dans le cœur du jeu. Devant, le duo Mbappé-Neymar est déficient et, hormis un rush du Français que manque de couper Verratti, c’est le néant. L’heure de jeu approche, Kevin De Bruyne devient de plus en plus rouge, la couleur du danger. Et si son ciseau ne trouve pas le cadre, son petit ballon rentrant vicieux aux abords de la surface trompe la vigilance de Navas (1-1, 64e). Tous les ingrédients de l’excellente première période parisienne ont disparu, et City appuie là où ça fait mal : sur un coup franc plein axe, Mahrez profite du trou de souris laissé par Kimpembe et Paredes dans le mur pour glacer le sang de Navas une deuxième fois (1-2, 71e). Sur son banc, Pochettino semble impuissant devant le coup de pompe physique des siens et tarde pas à faire entrer du sang neuf. Et alors que Mauro Icardi et Julian Draxler s’apprêtent à entrer, Idrissa Gueye tacle par derrière İlkay Gündoğan, lui écrase la cheville et laisse ses partenaires à dix. Le cauchemar est total pour Paris, qui ne s'en sortira pas. Comme en quarts sur ses deux face-à-face contre le Borussia Dortmund, Manchester City s’impose 2-1 et envoie un message : il va falloir que Paris soit grand, immense même, pour l’empêcher d’accéder à la finale de la Ligue des champions.


PSG (4-2-3-1) : Navas - Florenzi, Marquinhos, Kimpembe, Bakker - Gueye, Paredes (Herrera, 83e) - Di María (Danilo, 79e), Verratti, Neymar - Mbappé. Entraîneur : Mauricio Pochettino.

Manchester City (4-3-3) : Emerson - João Cancelo (Zinchenko, 60e), Ruben Dias, Stones, Walker - De Bruyne, Rodri, Gündoğan - Foden, Bernardo Silva, Mahrez. Entraîneur : Josep Guardiola.


Par Andrea Chazy, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
À lire ensuite
Les notes du PSG