Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Suomen Cup
  2. // Finale
  3. // HJK-Inter Turku (0-1)

Le match que vous n'avez pas regardé : HJK-Inter Turku

Un samedi après-midi ensoleillé, une poignée de supporters acharnés, un seul but à savourer et un coup de tondeuse mérité. Tout ça, c’est la finale de la Coupe de Finlande entre le HJK et l’Inter Turku, et c’est le match que vous n’avez pas regardé.

Modififié

HJK 0-1 Inter Turku

But : Kuningas (82e) pour les Sinimustat

Il y a des coupes nationales très simples à comprendre, en France par exemple. D’autres sont un peu plus capillotractées, comme c’est le cas en Allemagne, mais aussi en Finlande. Depuis la réforme de la Suomen Cup en 2017, il faut s’armer de patience. Tout commence par un système de tours préliminaires auxquels participent tous les clubs inscrits auprès de la Fédération, à l’exception des pensionnaires de première et deuxième division. Une fois ce premier écrémage effectué, ces derniers rejoignent leurs compères des ligues inférieures dans un système de poules qui précède des playoffs menant aux quarts de finale. Quant à la suite, elle ressemble à n’importe quel tournoi classique. La finale de cette édition 2017-2018 (qui, contrairement au championnat, ne se joue pas sur l’année civile) oppose le vainqueur de l’édition précédente, le HJK, détenteur du record de titres en Finlande, face à l’Inter Turku, plus jeune, mais qui s’est déjà fait un petit nom sur la scène européenne. Par un beau samedi ensoleillé, les deux clubs du sud du pays se retrouvent au charmant OmaSP Stadion, antre du Seinäjoen Jalkapallokerho (ou SJK pour faire court). Dans les gradins, ils sont plus ou moins 3000 à s’être donné rendez-vous pour savoir qui du club de la capitale Helsinki ou de son voisin de Turku remportera le premier ticket européen de l’année.


Prodige, hold-up et tondeuse

Actuellement deuxième du championnat après huit journées, le HJK illustre sa bonne forme du moment en dictant le tempo de cette finale. En face, l’Inter Turku compte certes un match de moins, mais surtout onze points de retard sur son rival de la capitale. Et l’écart de niveau se fait vite ressentir. Klauss a rapidement l’opportunité de concrétiser la domination des Helsinkiens, mais la frappe à bout portant de l’Italo-Brésilien se heurte à un solide Henrik Moisander. La première période est d’ailleurs l’occasion pour les deux portiers de se mettre en valeur : après Moisander, c’est le jeune Maksim Rudakov – arrivé cet hiver en prêt du voisin Zénith Saint-Pétersbourg – qui sauve les siens en claquant une parade de tout son long sur un puissant coup franc à trente mètres botté par Mika Ojala. L’ailier droit, de retour au bercail après un petit séjour de deux ans passés en D2 allemande, retente sa chance à la même distance quelques minutes plus tard, mais Rudakov boxe une nouvelle fois la tête du jeune prodige néo-international, Benjamin Källman, vers qui se concentre toute la construction du jeu de l’Inter. Finalement, le 0-0 à la pause semble logique, malgré une légère domination du Klubi.


La deuxième période est à l’image de la première. Déterminé à remporter une deuxième coupe de suite, HJK continue de faire le jeu, mais se heurte à chaque fois à un bloc défensif extrêmement compact, qui de son côté, n’attend qu’une petite faille pour partir en contre et espérer que Benjamin Källman finisse par en planter un. Raté pour le petit bonhomme, mais la stratégie mise en place par le coach Fabrizio Piccareta (un nom familier aux suiveurs de Sunderland, puisqu'il a été l’assistant de Paolo Di Canio sur le banc des Black Cats), elle, finit par se révéler gagnante. Déboulant sur la droite, l’inévitable Mika Ojala adresse un superbe centre non pas à Källman, mais au vétéran Timo Furuholm, qui fusille Rudakov, laissé seul par une défense prise de court. Le Russe repousse, mais ce renard de Mikko Kuningas, entré en jeu dix minutes plus tôt, suit bien et commet un hold-up magistral.



Victoire de l’ancien club de Julien Faubert par le plus petit des écarts. Le temps de fêter la réception d’un chèque de 50 000 euros et de tondre Mika Ojala pour respecter un pari, et Turku verra l’Europe la saison prochaine. Les Sinimustat peuvent désormais se consacrer à plein temps à leur mission remontée au classement en championnat.




Helsingin Jalkapalloklubi (4-2-3-1) : Rudakov - Rafinha, Obilor, Patronen (Gamal, 85e), Jalasto - Annan, Dahlström - Yaghoubi, Valencic, Alho (Vertainen, 78e) - Klauss. Entraîneur : Mika Lehkosuo.

FC Inter Turku (4-4-2) : Moisander - Mansally, Penninkangas, Nyman, Mäntylä - Ademi (Kuningas, 71e), Sesar (Mäkitalo, 67e), Mäenpää, Ojala - Kälmann (Garcia, 88e), Furuholm. Entraîneur : Fabrizio Piccareta.


Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 12

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:34 Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 16