Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. D
  3. // Islande-Croatie (1-1)

La Croatie passe la troisième contre l'Islande

L'Islande a été timide, puis l'Islande a sorti les muscles et a été séduisante. Mais l'Islande a été punie, et est éliminée. La Croatie tient sa vengeance face à l'équipe qui l'avait envoyée en barrages qualificatifs pour ce Mondial.

Modififié

Islande 1-2 Croatie

Buts : G. Sigurðsson (75e) pour l'Islande // Badelj (52e) et Perišić (84e) pour la Croatie

52e minute. Les troupes croates sont malmenées par les Vikings. Les Islandais jouent crânement leur chance et assiègent le but de Kalinić. Mais en une minute, Badelj réveille l’équipe au damier. D’abord avec une frappe soudaine qui s’écrase sur la barre islandaise, mais surtout sur une reprise de demi-volée dans la minute suivante. À la suite d'un bon débordement sur son côté gauche, Perišić voit son centre dévié. Après avoir pris de la hauteur, le ballon redescend à proximité du point de penalty où Badelj reprend instantanément. Bousculée, dominée, la Croatie prend l’avantage, et l’Islande perd espoir. Surtout que le Nigeria vient d’égaliser contre l’Argentine. Il se passera d'autres choses durant cette rencontre, mais cette dernière est en vérité déjà terminée.

Des escarmouches vikings...


Pour entamer ce match décisif, les deux sélectionneurs adoptent des approches différentes. Et pour cause : la Croatie est quasiment qualifiée, tandis que l’Islande doit absolument gagner. Côté islandais, on revient donc à un solide 4-5-1 qui exclut l’attaquant Böðvarsson du onze, remplacé par le milieu Hallfreðsson. Côté croate, Dalić procède à pas moins de neuf changements pour faire tourner, mais aussi éviter des suspensions à plusieurs cadres (Rakitić, Mandžukić...). Et le début de match en pâtit. Alors que les Islandais craignent l’armada au damier et sa qualité technique, les Croates posent le pied sur le ballon et se cherchent. Avec peu de succès. Le manque d’automatisme entre les remplaçants habituels encadrés par Modrić et Perišić est flagrant. En face, les Islandais tentent quelques coups sur des contres rapides. Sans plus de résultat.


Mais les Islandais descendent des Vikings, réputés pour être des assaillants redoutables et non une tribu attentiste recroquevillée en défense. Dès la 25e minute, les joueurs de Hallgrimsson le rappellent. Avec d’abord la spécialité locale : la touche longue de Gunnarsson. Mais Sigurðsson est trop court pour reprendre la déviation de Magnusson. Ce dernier enchaîne avec une tête au ras du poteau, avant un coup franc de Sigursson capté par Kalinić, et une double occasion sur corner. Bref, les Vikings accélèrent, mais leurs coups de drakkars ne percent pas les fortifications croates, héritées des Slaves. Valeureux, les Islandais multiplient les escarmouches et passent tout prêt de la libération sur une frappe enroulée de Finnbogason, imité ensuite par Gunnarsson, lui aussi écœuré par Kalinić. Timides en début de match, les Islandais dominent, dans le jeu, une Croatie attentiste. Mais pas au tableau d’affichage.

... à la contre-offensive slave


La seconde période repart sur les mêmes bases : une Islande conquérante face à une Croatie à peine plus concernée. Mais les Nordiques peinent à se montrer dangereux malgré quelques situations sur corner. C’est le moment choisi par Badelj pour assommer les espoirs islandais (52e). En apparence seulement. Car une fois le coup encaissé, les Vikings repartent à l’assaut de plus belle. Comment ? Encore par leur arme fatale : les touches longues. Sur l’une d’entre elles, Kalinić est poussé à la parade. Le clapping résonne de nouveau et transcende des hommes qui voient Bjarnason rater une énorme occasion seul aux six mètres (72e).



Cependant, ce spectacle ne convient pas aux dieux nordiques, qui interviennent dans la partie. À peine entré en jeu, Dejan Lovren commet une main évitable et concède un penalty inespéré pour l’Islande. Sigurðsson s’avance et redonne espoir à tout un peuple en ajustant Kalinić, qui s’incline enfin (75e). À un but partout, les Islandais se reprennent à rêver. Surtout quand l’Argentine reprend l’avantage contre le Nigeria à la 87e. Trop tard : les Vikings ont laissé passer leur chance et épuisé leurs forces. La Croatie garde le contrôle de la rencontre, se procure les meilleures occasions en fin de match et finit par être logiquement récompensée sur une percée de Perišić (89e). Battue et reléguée à la deuxième place des éliminatoires par l’Islande, la Croatie tient sa revanche. Et affrontera le Danemark en huitièmes.


Islande (4-2-3-1) : Halldorsson - Saevarsson, Ingason, R. Sigurdsson, Magnusson - Bjarnason, Gunnarsson, Hallfredsson, Gudmundsson, G. Sigurdsson - Finnbogason. Sélectionneur : H. Hallgrimsson.

Croatie (4-4-2) : L. Kalinić - Jedvaj, Ćaleta-Car, Ćorluka, Pivarić - Badelj, Modrić - Perišić, Kovačić, Pjaca - Kramarić. Sélectionneur : Z. Dalić.


Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

I récup ze ball !

Vidéo

La Croatie première, l'Islande à la maison




Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 77
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 14:14 La statue de Falcao 32 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 48
À lire ensuite
Les notes d'Islande-Croatie