Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 96 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Jeux olympiques (F)
  2. // Grande-Bretagne-Australie
  3. // Quarts

Jill Scott, pour vous servir

Appelée pour disputer ses deuxièmes Jeux olympiques avec l’équipe britannique, Jill Scott prouve qu'elle reste un élément indispensable de sa sélection. Malgré son âge (34 ans), et en apportant son expérience ou ses blagues à deux balles.

La présence de Jill Scott dans le groupe britannique à l’occasion des Jeux olympiques de Tokyo a beaucoup fait parler, outre-Manche. Il faut dire qu’avec ses 34 piges, la milieu de terrain n’était pas forcément attendue au Japon, alors que les jeunes pousses anglaises montent en puissance. Mais Hege Riise a fait le choix de la raison, et s’est vite rendu compte de l’importance de la joueuse d’Everton (151 sélections). Louée pour son excellent état d’esprit, Jill Scott a en effet su convaincre ses entraîneurs et ses coéquipières que malgré sa grande taille (1,81m) et sa maigre corpulence, elle est indispensable à l’équilibre de l’équipe.



Pourtant, le chemin a été long pour la native de Sunderland, qui a longtemps hésité entre la course de fond et le ballon rond. Vainqueur du titre de cross-country des moins de 13 ans du nord de l’Angleterre et de la Junior Great North Run sous les couleurs des Sunderland Harriers, la jeune Jill excelle aussi en football avec les Boldon Girls. Après réflexion, elle choisit de performer sur les terrains de foot et fait partie de l’équipe universitaire de la fac de Sunderland où elle fait la connaissance de Carly Telford, sa colocataire de chambre et future coéquipière chez les Sunderland AFC Ladies et les Three Lionnesses.

Muscu en prison

Ses débuts dans le monde professionnel, Jill Scott les doit à Mo Marley, qui lui donne sa chance avec les U19 anglaises. Si sa grande taille est clairement un avantage, son déficit de musculature pose problème pour sa coach. « Quand on voyait Jill Scott, dix-neuf ans et toute maigre, entrer sur le terrain, beaucoup se demandaient ce qu'elle allait faire. Elle ne recevra jamais les éloges qu'elle mérite, explique Carly Telford. Elle est tellement désintéressée, elle ferait n'importe quoi pour l'équipe. »



Jugée trop frêle, la joueuse se rend... en prison, pour acquérir davantage de masse musculaire. « Dans quatre régions du pays, le meilleur endroit où les joueuses pouvaient se rendre pour faire de la musculation et du conditionnement physique était les prisons locales car elles disposaient du meilleur équipement dans les années 2000, déclarait l'année dernière Dawn Scott, responsable de la performance physique de l'Angleterre. Steph Houghton, Demi Stokes, Jordan Nobbs et, un peu plus tard, Lucy Bronze et Carly Telford allaient en prison deux fois par semaine pour soulever des poids. »

Crampons moulés, espoir adapté


Le physique reste le point fort de la joueuse de 34 ans, qui est capable de se montrer décisive dans les deux surfaces, ce qui lui permet de devenir un élément clé de Hope Powell dès 2006 avec les A. Pour ses premières sélections, la sélectionneuse des Three Lionnesses la charriait souvent pour ses crampons en lui demandant de mettre ses vissées alors elle n’avait que des moulées. « Elle me disait : "Si tu glisses sur ce terrain, tu ne joueras probablement plus jamais pour l'Angleterre." J'ai continué à avoir le trac » , se souvient Jill Scott.



Les crampons moulés ne l’empêchent pas de devenir titulaire indiscutable au milieu, même si elle n’a jamais « été la meilleure techniquement » , confie Jill Scott herself. « Elle est la force motrice du jeu anglais. La plupart des milieux de terrain ont de l'influence sur une seule surface de réparation, mais Jill fait les deux, marque des buts et défend bien. Il n'y a pas beaucoup de joueuses dans le monde du football féminin qui ont les capacités physiques de Jill Scott » , complète Lucy Ward, ancienne joueuse de Leeds et consultante pour la BBC. Sa ténacité va d’ailleurs payer, puisqu'elle fait partie des dix-sept joueuses sélectionnées pour obtenir un contrat fédéral par la FA en 2009. Si l’internationale anglaise performe sur le terrain, elle est également l’une des leaders dans la parole.

Febreze et récompense monarchique


Jamais avare de conseils et d’encouragements, la milieu des Toffees est une capitaine dans l’âme, même si elle porte rarement le brassard en club ou en équipe nationale. « À Everton, elle me disait toujours avant chaque match : "Tu sais quoi, Nikita ? Vas-y, fais un petit dribble. Que tu perdes le ballon ou non, je serai toujours là pour te soutenir et pour récupérer la balle." Il n'y a pas de meilleure coéquipière, surtout pour une attaquante. Elle vous donne la liberté de vous exprimer, en sachant qu’elle devra peut-être rattraper les erreurs que vous pourriez commettre » , confie Nikita Parris, l’ancienne attaquante de l’OL. Fan de café (elle est propriétaire de Boxx2Boxx, un café à Manchester) et des fêtes de Noël, Jill Scott transmet bien plus que des conseils sur le terrain. En dehors, elle a toujours le mot pour faire rire le groupe et pour détendre l’atmosphère. Lors des séances de muscu en prison, des bêtises à répétition l'ont d’ailleurs privée d’accès aux appareils. Surnommée « Crouchy » (en référence à Peter Crouch), Jill Scott est à l’Angleterre ce que sont Adil Rami et Ousmane Dembélé à l’équipe de France : celle qui met l’ambiance et qui apporte de « la gaieté » à l’équipe, dixit Phil Neville, son ancien sélectionneur.


Qui d’autre qu’elle pour utiliser du Febreze, afin d’éradiquer une invasion de mouches ? Personne, car l’étiquette du clown du groupe lui va à merveille et est respectée de toutes. Son engagement a d’ailleurs été récompensé l’an dernier, puisque Jill Scott a été élue Member of the Order of the British Empire (cinquième classe de l’Ordre de l’Empire britannique) pour services rendus au football féminin. « Quand j’ai reçu l’appel du Bureau du cabinet, j’étais très inquiète et j’ai cru que j’avais fait quelque chose de mal, que je n’avais pas payé mon ticket de parking ou quelque chose comme ça. J’étais avec ma compagne Shelly, on faisait du shopping pour Noël et j’ai fait tomber toutes les guirlandes ! J’étais vraiment sous le choc. Je me suis sentie très honorée et fière, mais cela paraissait irréel. Je suis juste une fille de Sunderland qui est tombée amoureuse de ce jeu que l’on appelle le football. J’espère que cela aidera le football féminin à gagner en reconnaissance » , a expliqué Jill Scott. La reconnaissance, l'Anglaise l’a déjà trouvée en disputant quatre Coupes du monde et deux JO. Il ne lui reste plus qu’à glaner l’or avec la Grande-Bretagne, avant d’aller chercher le record de sélections de Fara Williams (172). Et tout passe par l’Australie, l’adversaire en quarts de finale.

Par Analie Simon Propos de JS, CT, NP, DS recueillis par The Guardian, ceux de Phil Neville issus de conférence de presse.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 15:15 La Ligue anglaise autorise cinq changements en Carabao Cup 1 Hier à 14:45 Le Steaua Bucarest décimé par la Covid-19 15
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 11:02 Entraîneur-joueur depuis dix jours, Nuri Şahin raccroche les crampons 3
Hier à 10:29 Une étude autrichienne chiffre l'impact de la Covid sur les joueurs 6 Hier à 09:58 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot ! Hier à 09:37 Mondial tous les deux ans : Infantino défend le « droit de rêver » des petits pays 107