Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Sporting

Slimani, seul dans sa cage au Sporting

Au cœur d’une polémique depuis plusieurs semaines, Islam Slimani s’entraîne aujourd’hui seul, écarté du groupe, et avec la forte probabilité de ne plus jamais reporter la tunique du Sporting dans sa carrière. La conséquence d'une querelle avec son entraîneur venue gâcher un retour qui avait si bien commencé.

Modififié
« Je suis de retour parce que les fans m'aiment et parce que le club m'aime. Le Sporting, les supporters et Alvalade m'ont manqué et qu’est-ce c’est bon de rentrer à la maison. » Qu’il semble loin le temps des déclarations d’amour en tout genre. Trois mois après le retour d'Islam Slimani au Sporting, le bilan sportif est un véritable succès. Un véritable paradoxe avec la situation actuelle de l'ancien pensionnaire de l'OL, mis à l'écart du groupe et poussé vers la sortie. La belle histoire n'aura pas duré, et sa fin semble désormais inévitable.

Retour gagnant


Malmenés à Funchal le 26 février dernier, les Sportinguistes s’en remettent alors à leur dernière recrue, titulaire pour la première fois depuis son grand retour à la maison, pour remettre les deux équipes à égalité. Servi dans la surface de réparation, Slimani déclenche une frappe à bout portant, ne laissant aucune chance au portier du Maritimo (1-1). Le come-back est désormais acté, celui qui a marqué l’histoire du Sporting entre 2013 et 2016 retrouve le chemin des filets avec la tunique vert et blanc pour la première fois depuis le 28 août 2016 et une réalisation face au FC Porto (2-1) pour ses adieux. Si au départ, Rúben Amorim était décidé à faire du meilleur buteur de la sélection algérienne un remplaçant de luxe, cette réalisation l’oblige en quelque sorte à retenter sa chance.



Une semaine plus tard, au moment de recevoir Arouca, Slimani est une nouvelle fois aligné aux côtés de Pablo Sarabia et de Nuno Santos en attaque. Là encore, le Fennec est sorti du bois pour donner l'avantage à son équipe avant de s'offrir un doublé. Deux buts et un message : il faudra compter avec lui pour cette deuxième partie de saison. Une semaine plus tard, Slimani poursuit sur sa lancée en plantant contre Moreirense. Bilan : trois titularisations, quatre buts. Si la presse française n’en fait pas son quatre heures depuis la résiliation de contrat de l'Algérien à l’Olympique lyonnais, les journaux portugais s’emparent du dossier. « Convertis à l’Islam » , titre O Jogo pour le jeu de mot ; « De retour » , pour le quotidien Record ; tandis qu'A Bola choisit l'adjectif « infatigable » . Tout laisse à penser que celui qui avait inscrit 57 buts et délivré 12 passes décisives en 114 apparitions sur ses trois premières années va récidiver. Le Lion ne sait pas encore qu'il ne rugira plus.

Mystère et boule de gomme


Slimani finit par se cogner à un mur immense. Ou plutôt deux, si on compte l’élimination douloureuse de l’Algérie face au Cameroun lors des qualifications de la zone Afrique au Mondial 2022. À son retour de sélection, et pour les cinq matchs qui suivront, Slimani ne retrouve plus sa place de titulaire. Plus dur encore, l’Algérien de 33 ans, qui jeûne depuis le 1er avril, n’a pas été convoqué pour trois de ces rendez-vous. La raison est donnée par Rúben Amorim en conférence de presse, juste avant le déplacement à Tondela pour le compte la 29e journée du championnat : « Slimani n'a pas fait le dernier entraînement parce que, pendant la semaine, nous avons compris qu'il n'était pas au niveau exigé pour être joueur du club. » Un manque d’implication ? Une dispute ? Une simple blessure ? Ou un problème sur le plan personnel ? L’entraîneur de Sporting n’en dit pas plus à ce sujet, mais ajoute que s’il n’a pas performé cette semaine, il peut très bien le faire « la prochaine fois » . Un mystère laissant planer le doute autour de cette soudaine mise au ban.




« C’est simple ! Ceux qui s'entraînent mieux jouent et sont appelés. Et pour ça, je peux risquer mon travail ou un tour de qualification, ça n'a pas d'importance, enchaîne Amorim après l'élimination du Sporting contre le FC Porto en demi-finales de Coupe du Portugal. Ce sera comme ça jusqu'à ce que j'arrête d'être entraîneur. » Le lendemain de cette sortie médiatique virulente, le journal A Bola rapporte que Slimani ne se serait pas présenté à l’entraînement avant cette fameuse rencontre face à Tondela le 9 avril dernier en apprenant qu’il ne serait pas titulaire. Le quotidien sportif ajoute même que cette situation l'aurait poussé à quitter plus tôt la séance à la veille du match face aux Dragons. Le principal intéressé a finalement choisi de s'exprimer sur les réseaux sociaux : « Sans manger, ni boire, je me suis toujours entraîné dur pour mon club. Personne ne pourra me l'enlever. » La fin des haricots pour l'ancien de Monaco, qui voit son entraîneur parler d'une « affaire classée » , avant de se lâcher un peu plus : « Je ne voulais pas de Slimani au début, puis nous avons réalisé que nous avions besoin d'un joueur comme lui. Nous avons pensé que ce serait une bonne option, et c'est entièrement de ma faute s'il est là et que ça n'a pas marché. » Ce dimanche soir, le Sporting n'a pas eu besoin de son attaquant pour disposer de Gil Vicente (4-1), alors que le club aurait déjà prévu de se séparer de Slimani selon O Jogo, sans pour autant ouvrir de procédure disciplinaire. Le lion n'est pas encore mort, mais il va devoir trouver un nouveau refuge.

par Matthieu Darbas
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 11:06 Pronostic AS Roma Feyenoord : Analyse, cotes et prono de la finale de Ligue Europa Conférence 5 Hier à 09:54 Bonus FDJ de 10€ avec le code promo RDJ10 3
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:15 Live Twitch 15h-22h30 : FIFA, chants de supporters et quiz special PSG !