Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Roma-Barcelone

Florenzi Artist

Revenu à son meilleur niveau après une saison blanche, Alessandro Florenzi retrouve le Barça à l'Olimpico ce mardi soir en Ligue des champions. Même lieu et même horaire qu'il y a trois ans, lorsqu'il avait inscrit un but venu de nulle part à en faire cauchemarder Marc-André ter Stegen.

Modififié

« Florenzi... – Lui, lui il peut cavaler lui –... Mais il a que Džeko... que Džeko... Il tente un lob – Elle est belle ! – Incroyable de Florenzi, sur Ter Stegen ! Quel but ! Miraculeux ! Extraordinaire le but de Florenzi !  » Benjamin Da Silva et Omar da Fonseca sont sonnés, le Barça l'est aussi. « Alors là, je sais pas... Je me dis "Est-ce qu'il a fait exprès ?" renchérit un Omar toujours pas remis de cette inspiration de mammouth. « Oui !  » s'égosille Eric Roy en studio, à raison.

Vidéo

Entouré de tous ses coéquipiers près de la ligne de touche, à environ 50 mètres totalement excentré sur la droite des buts catalans, Alessandro Florenzi ne se rend pas tout de suite compte qu'il vient de marquer le plus beau but de sa carrière : « Dès que j'ai vu le ballon rentrer, j'ai mis mes mains sur mon visage. Je suis ému, car sur le moment, je ne m'étais pas rendu compte d'où j'étais sur le terrain. Je ne pouvais pas la donner à Edin, et j'ai alors pensé qu'au pire, ça finirait en sortie de but. » Une illumination d'autant plus belle que ce soir-là, elle offre le point du nul à la Roma face au Barça et son attaque de feu Neymar-Messi-Suárez. Florenzi avait fait fuir le Ney' de son couloir, sortant une prestation de haut vol qui lui avait valu de sérieux compliments de la part de De Rossi : «  Florenzi fait déjà partie des meilleurs, mais il peut devenir le plus fort à son poste. » Trois ans plus tard, Florenzi est toujours à Rome, mais n'a pas encore atteint le niveau qu'on lui prédisait.

Attention, fragile


Cette stagnation – ou faible progression – s'explique surtout par une première grave blessure. À Sassuolo presque un an plus tard, alors que la rencontre est sur le point de se terminer, Florenzi retombe mal et son genou lâche. Le ligament du genou gauche est touché, quatre à cinq mois d'arrêt sont imposés. Un premier coup de poignard suivi d'un deuxième qui survient juste derrière en février 2017, lorsqu'il rechute lors de son entraînement de reprise. Fin de saison et mise au placard sont de mise, pour une durée qui attendra les 325 jours.


En début de saison, l’intéressé parlait même volontiers « d'une renaissance » au Corriere dello Sport : «  Je repars de quasiment zéro. Cette période de sacrifices et de travail a développé encore un peu plus les marques d'affection que j'ai reçues par le passé. » Cette saison, hormis le genou droit qui a offert une petite alerte après le derby à l'aller, Florenzi est reparti sur le bon pied. Dans la durée, pour l'instant.

La Louve et ses petits


Repositionné pour de bon arrière droit, contrairement à la saison 2015-2016 où il avait été utilisé à près de cinq postes différents au cours de la saison, ses performances cette saison en font un maillon essentiel du collectif de Di Francesco. Outre ses stats actuelles qui sont un peu moins bonnes en championnat par rapport aux saisons précédentes, c'est son statut qui est en train de prendre une autre dimension. Né à Rome et arrivé au club tout jeune, Florenzi perpétue cette tradition romanista, lui qui est capitaine lorsque le vieillissant Daniele De Rossi est mis au repos, suspendu ou blessé.


En responsabilisant de cette façon Florenzi, la Roma envoie un message clair : après la perte énorme due à la retraite de Totti et celle qui se profile pour De Rossi, Florenzi est celui qui est amené à reprendre le flambeau. Histoire d'allier les gestes à la parole, et si « un contrat à vie » paraît encore loin, une prolongation est plus que jamais dans les tuyaux et même imminente pour Monchi, qui dit volontiers qu' « Alessandro doit rester longtemps à Rome » . Une façon, aussi, de blinder son joueur qui, avec cette continuité retrouvée, recommence de nouveau à intéresser la Juventus et les autres grosses écuries européennes. Ce mardi soir, Florenzi ne marquera peut-être pas une nouvelle fois de 50 mètres, même si c'est une nouvelle fois à l'Olimpico, face au Barça et avec Ter Stegen pour l'en empêcher. Mais nul doute qu'une prestation de haut vol face à l'armada catalane l'emmènerait encore un peu plus haut dans le cœur des tifosi de la Roma.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 60

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
il y a 10 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 66