Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Benfica/Braga (2-1)

Du suspense, enfin !

Globalement dominateur, le Benfica n'est pas parvenu à se mettre à l'abri dans son antre. Si tout est déjà joué ou presque en C1 et dans l'autre demie de C3, le suspense reste cette fois entier avant le retour dans une semaine.

Modififié
Benfica - Braga : 2-1


Buts : Jardel (50eme) et Cardozo (59eme) pour Benfica Lisbonne - Vandinho (53eme) pour Sporting Braga


24 heures après le bouillant Real/Barça, on se retrouve dans un cas de figure assez similaire au stade de La Luz, avec une nouvelle demi-finale européenne voyant s'affronter deux clubs d'un même pays. La similitude s'arrête là néanmoins, puisqu'il ne s'agit cette fois en rien d'un quelconque clasico entre deux rivaux. Pour Braga, c'est même le baptême du feu à ce niveau de compétition européenne. Ça se voit d'ailleurs dans les premières minutes de la rencontre. Dès le coup d'envoi même, puisque Saviola est tout prêt de profiter d'une bête mésentente entre la défense centrale adverse pour ouvrir le score (1ère). Silvio, pour Braga, a beau répondre quelques instants plus tard en balançant une grosse patate au ras du poteau, on sent les néophytes nerveux et fébriles, multipliant approximations et fautes. C'est d'ailleurs suite à un coup-franc consécutif à l'une d'elle que Cardozo fait trembler les filets, mais la grande gigue paraguayenne est justement signalé hors-jeu par l'arbitre de touche (11è). Son collègue de l'autre bord du terrain est en revanche nettement moins heureux peu avant la demi-heure de jeu, lorsqu'il lève son drapeau et arrête un Silvio décidemment très remuant, lancé pleine balle et pourtant couvert par Coentrao. Entre les deux actions, pas grand-chose à signaler. Pourtant a priori venu pour jouer le 0-0, on sent bien que le Sporting Braga a les moyens de secouer la très peu mobile arrière garde benfiquiste, mais faute de justesse et de bon timing, ça rate à chaque fois. Le dernier quart d'heure est plus riche, avec d'abord une frappe appliquée – un peu trop d'ailleurs – d'Aimar aux 25 mètres pour les locaux (41è), un centre-tir d'Allan dans la minutes suivante côté adverse, puis enfin LA grosse occasion de cette première période : bien lancé dans la profondeur, Cardozo parvient enfin à faire parler la puissance et décoche une frappe, qui vient mourir sur le poteau d'Artur. 0-0, repos.


Après la pause, ça repart sur le même rythme : soutenu. A la 48è, c'est d'abord Lima qui est tout proche de surprendre Roberto d'un centre-tir pour Braga. C'est finalement le Benfica qui ouvre le score deux minutes plus tard : Maxi Pereira slalome côté droit, ajuste un centre pour la tête puissante de Cardozo qui vient claquer le poteau ; le défenseur central Jardel, à l'affut, en profite (1-0, 50è). Mais sur un coup franc consécutif d'une faute d'Aimar, Vandinho égalise en détournant subtilement le ballon de la tête, dos au but (53è, 1-1). Le match se débride, Benfica pousse pour reprendre l'avantage. Contraint à une nouvelle faute proche de sa surface, Braga donne le bâton pour se faire battre. Cardozo se charge de la sanction et décoche un amour de coup franc direct, le ballon passant dans le court interstice entre le haut du mur et le dessous de la transversale. Artur est impuissant (2-1, 59è). Sonnés, les joueurs de Braga mettent du temps à réagir. Lima retente sa chance d'une frappe, mais Roberto veille (76è). Il remet le couvert à la 82è, avec la même conclusion. Côté adverse, on hésite un peu entre gérer cet avantage et tenter de faire le break, mais malgré un Coentrao encore une fois très remuant sur son côté droit, on n'y parvient pas. Le score en reste donc là et le suspense est préservé avant le match retour. Des quatre confrontations européennes de la semaine prochaine, ce sera la seule avec une issue indécise. On se contente de peu.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 28

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24