Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Didier Deschamps, ne faisons pas table rase

Didier Deschamps reste le sélectionneur de l’équipe de France. Certes l’hypothèse de son éviction semblait peu probable, sauf coup de déprime de la part du Bayonnais. La décision de Noël Le Graët sonne en tout cas le glas des espoirs de ceux et celles qui espéraient que l’échec des Bleus lors de l’Euro permettrait de bousculer un peu la maison France, et d’apporter, qui sait, un nouveau souffle dans une EDF déjà blasée et fatiguée. En attendant, la continuité est rassurante, surtout faute de véritable alternative. Cependant, de nombreux dossiers restent sur la table, et il faudra vite les régler avant la prochaine grande échéance, fin 2022.

Modififié
« Il sera le sélectionneur de la France au Qatar. La question a été réglée en trois minutes. Sa volonté de continuer est très forte, la mienne l'était aussi. Il n'y a pas eu de débat. » Dans un entretien donné au Figaro, le président de la FFF a tué dans l’œuf toute spéculation après sa rencontre avec Didier Deschamps. Si les hommes se sont vus, ce face-à-face relevait du renouvellement automatique de bail, en gros pour reconduire leur pacte et leur cordiale entente. D’ailleurs, ni le staff ni rien d’autre ne devrait être affecté par le fiasco de 2021. Le vénérable boss du foot français s’est même autorisé une petite touche d’optimisme, cette fois sur TF1 : « Il ne faut pas jeter tout ce qui a été fait. Au contraire, on a de jeunes joueurs avec beaucoup de qualités. On a un coach qui a d'énormes qualités. »

L’élimination par la Suisse ou les rencontres poussives contre la Hongrie et même le Portugal sont surtout, selon lui, des péripéties qui seront vite oubliées. Maintenir Didier Deschamps n’a sur le fond rien de choquant. Le dégager maintenant, alors qu’il a offert une seconde étoile à la patrie, apparaîtrait sûrement davantage comme une réaction de panique que de l’option raisonnable. Et les échéances pour la Coupe du monde au Qatar arrivent dès demain. Il n’y a pas le temps pour une transition démocratique, ou une révolution de palais, du moins a-t-on dû se le chuchoter sur les messageries des cadres seniors de la FFF. La carte Zidane ne sera pas encore dégainée, et par ailleurs, il est fort possible que l’ancien patron breton n’ait pas franchement appréciée cette pression extérieure qui commençait à se faire sentir dans le petit tourbillon de cette déception estivale.

Hardouin en bouc émissaire ?


L’intervention de Noël Le Graët semble en tout cas signifier son retour aux affaires, ou du moins aux commandes, bien que son mandat se révèle de plus en plus celui de trop. Car la seule victime de la session de tirs au but contre les Helvètes s’appelle Florence Hardouin. À en croire son supérieur immédiat, « elle ne souhaite plus accompagner l'équipe de France. C'est la conclusion de notre conversation. (...) Elle fait peut-être partie de ces gens qui travaillent beaucoup et qui vont parfois un peu trop vite dans la réflexion. » Très critiquée à la Fédé pour sa gestion, et pas seulement des Bleus, elle subit ici une petite remontrance publique qui a sûrement pour objectif de calmer les aigreurs en interne. Toutefois, si elle garde la mainmise sur le management global, et en particulier le plan social en préparation qui devrait conduire aux licenciements de 27 salariés, cette petite vexation symbolique n’aura que peu d’influence sur les maux et les dysfonctionnements qui sont de plus en plus pointés du doigt au sein de la première Fédération sportive de l’Hexagone.


Et pour le foot ?


Désormais, une fois toutes les considérations de pouvoir et de luttes internes évacuées, l'immense chantier de reconstruction d’une équipe débute, et personne ne veut payer d’indemnités de retard. Les valses hésitations tactiques de Didier Deschamps s’avèrent encore aujourd’hui une des pistes les plus évidentes pour mesurer comment les Bleus sont passés du statut de favoris à celui de « fail » numéro un de la compétition. Néanmoins, le comportement parfois apathique des joueurs sur le terrain, les relations entre eux, sans même citer ce qui se passe entre leurs entourages dans les tribunes, ont aussi façonné cette fragilité devant l’adversité et lézardé une confiance qui constituait leur plus grande force. Le retour réussi de Karim Benzema ne pourra suffire à redonner un sens au jeu de l’EDF, surtout si Deschamps ne tranche pas entre certaines orientations, et donc certains titulaires. Pour travailler, il possède malgré tout dorénavant d'un atout : personne, même à domicile, ne les attend plus en ogre invincible. Cela ouvre le champ des possibles.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 17:07 52% des fans chinois trouvent l'e-sport aussi excitant que le football réel 96
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:54 Le cousin d'Erling Haaland marque pour ses débuts pros 13