S’abonner au mag
  • France
  • Ligue 1
  • PSG

PSG : des ex-ultras refoulés à Charléty

Par Aymeric Le Gall
PSG : des ex-ultras refoulés à Charléty

Régulièrement, des fans du PSG contestant la politique de leur club envers ses supporters se voient interdire un déplacement ou une entrée au stade. Rebelote dimanche dernier, alors que les féminines du PSG affrontaient Hénin-Beaumont au stade Charléty.

Dimanche de Pâques. 25 personnes, pour la plupart d’anciens ultras du Parc des Princes, décident de se rendre au stade Charléty pour encourager l’équipe féminine du PSG, qui affronte ce jour-là Hénin-Beaumont. « Avec ce qu’il se passe au Parc, assister aux matchs des féminines est l’une de nos dernières alternatives si l’on veut continuer à supporter le PSG » , explique Sylvain, ancien de Boulogne. L’enceinte ne risquant pas d’être comble (Charléty compte 20 000 places), ces supporters comptent acheter directement leur billet sur place. Manque de chance, à leur arrivée et après une fouille apparemment infructueuse des CRS, le chef des stewards leur refuse l’accès aux gradins.

Pour les explications, il faudra repasser. Selon nos informations, aucune des 25 personnes présentes sur place n’était interdite de stade. Lorsqu’un des supporters parisiens a tenté de demander un procès-verbal ou une note qui justifierait un tel refus d’accès, celui-ci n’aurait eu droit qu’au silence en guise de réponse. Les CRS auraient même fait en sorte que personne ne filme la scène, quitte à effacer une prise de vue sur le portable d’un fan parisien. « À un moment donné, on a cru qu’on allait malgré tout pouvoir entrer. On nous a dit : « C’est bon, mais vous ne faites aucun chant contre le Qatar. » Finalement, au bout d’une demi-heure, on a dû faire demi-tour, regrette Sylvain. C’est dommage, on n’était pourtant pas méchants. On venait juste chanter pour nos féminines. » Si cette version des faits est correcte, elle démontre que ce ne sont pas des raisons de sécurité publique qui justifient l’interdiction d’entrer à Charléty, mais bien une censure pour préserver la bonne image du nouveau PSG.

Sans huissier, pas de preuves

Interrogée sur ces événements, la préfecture de police de Paris n’a pas su nous en dire plus pour l’instant, précisant simplement que « ce n’est pas nouveau » de voir des anciens abonnés du PSG refoulés par le club. « Ils ne sont plus en odeur de sainteté » , nous a-t-on confié. Du côté du stade Charléty, il nous a été conseillé de contacter directement le PSG, seul habilité à gérer la sécurité lors des matchs de l’équipe féminine. Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse de la part du club suite à nos multiples sollicitations.

Quoi qu’il en soit, les supporters refoulés de Charléty n’ont que peu de moyens pour faire valoir leurs droits. Pierre Barthélémy, avocat d’anciens ultras du PSG et travaillant sur des dossiers similaires, explique que « pour pouvoir effectivement constater les faits et les faire valoir devant un tribunal, il aurait fallu qu’ils soient accompagnés d’un huissier de justice, seul assermenté pour constater. Si demain ils vont au tribunal, le PSG leur dira : « Prouvez-le » et ils en seront incapables. »

À la décharge de ces supporters du dimanche de Pâques, il faut admettre que le fait d’aller au stade avec son huissier personnel sous la main n’est pas encore tout à fait entré dans les mœurs. « Contracter l’aide d’un huissier de justice le temps d’un match de football, ça représente un coût d’environ 600 à 700 euros » , précise d’ailleurs l’avocat. Ça fait cher le match…

La mobilisation ne faiblit pas

« Ils ont gagné… pour cette fois » , lâche Sylvain. Une dernière phrase en guise d’avertissement. Cela fait maintenant plus de trois ans et demi que certains supporters parisiens qui considèrent avoir été mis au ban du PSG suite au plan Leproux continuent de mener des actions et de tenter d’encourager leurs équipes. « Le PSG, c’est le patrimoine de Paris. Il ne leur appartient pas (à QSI, ndlr). Quoi qu’il arrive, on ne lâchera jamais. S’il faut se faire recaler pendant dix ans, eh bien on se fera recaler. Ces types-là partiront avant nous. On sera toujours là pour Paris » , prévenait, il y a quelques semaines, un autre supporter devant les caméras d’Enquête de Foot (émission de Canal + souvent intéressante d’ailleurs). Du côté de Sylvain, si les mots ne sont pas les mêmes, la volonté affichée est semblable : « Ce que fait le PSG en ce moment avec nous, ça nous renforce. On est révoltés. Ce qu’ils font nous rend plus forts. »
Dernière preuve en date de cet activisme contestataire, les banderoles affichées sur les axes routiers parisiens juste avant la finale de la Coupe de la Ligue : « PSG, LFP, DNLH : Tous coupables » , « Liberté de supporter le PSG » , « Libertés bafouées. Merci le PSG » ou encore « PSG, pas de grand club sans grand public » . Lors du reportage « Ultra(s) select » sur Canal +, un dirigeant du PSG affirmait, à propos des supporters critiques : « Ils vont se fatiguer. Il n’y a pas de problème. » Pour le moment, la fatigue ne se fait pas encore sentir.

Par Aymeric Le Gall

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine