Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // CAN 2023
  2. // Qualifs
  3. // Algérie-Ouganda

Billel Omrani, Vert solidaire

Un temps barré par André-Pierre Gignac, Loïc Rémy, Jordan Ayew ou encore Michy Batshuayi à l’Olympique de Marseille, Billel Omrani profite du lifting de Djamel Belmadi pour le début des éliminatoires de la CAN 2023, qui propose une liste revisitée. À 29 ans, l’ancien minot est parvenu à se construire une carrière décente en Roumanie, du côté du CFR Cluj, et touche enfin son rêve du doigt avec les Verts d’Algérie. Parce que la chance n'est que le sourire du talent.

En dépit des échecs récents avec les Verts (une Coupe d’Afrique totalement ratée, pas de Mondial), Djamel Belmadi a choisi de rester à la tête de la sélection algérienne. Mais il avait également promis du changement et une revue d’effectif, à l’amorce d’une nouvelle campagne de qualification pour la CAN ivoirienne, prévue dans un an, déjà. Parmi les sept nouvelles têtes (Mandréa d'Angers, Zedadka de Clermont, Brahimi de Nice, Hamache, Kadri et Benayad étant les six autres), la présence de Billel Omrani détonne. Pas seulement parce qu’un problème de passeport expiré aurait pu le priver du rassemblement, mais aussi parce que l’attaquant polyvalent encore sous contrat avec le CFR Cluj, quintuple champion en titre de Roumanie, pour quelques jours, va enfin connaître le bonheur ultime de représenter son pays d’origine. Un juste retour de flamme, quand bien même la trentaine lui fait des appels de phare, et qui vient couronner une mentalité devenue, au fil du temps, impeccable.

Marseille, ton univers bouché


Après six saisons pleines dans le cœur étudiant de l’Ardeal roumain (Transylvanie), Billel Omrani a fait ses adieux au CFR Cluj après un énième sacre interne, et sera officiellement un agent libre d’ici quelques jours. Avant de poser ses guêtres ailleurs, le voilà en mesure de s’offrir une parenthèse enchantée avec les Fennecs, du côté d’Oran face à l’Ouganda, puis lors d’un déplacement en Tanzanie. S’il sortira sans doute du banc, l’occasion est rêvée de montrer aux Algériens, qui le connaissent encore peu, que son rôle peut sortir des canons classiques de la cabine d’essayage.



Nasser Chamed, international comorien évoluant au Chindia Târgoviște, qui l’a croisé durant quatre saisons avec son ancien club du Gaz Metan Mediaș, décrit « un joueur technique, puissant, clutch, capable d’évoluer sur tout le front de l’attaque, et qui n’a pas besoin de marquer pour être décisif » . « Souriant et blagueur hors des terrains » , toujours d’après Chamed, Omrani « aurait même pu claquer des saisons à 15-20 réalisations, avec plus de détermination, et faire son trou hors de Roumanie » . Passé pro à 17 ans dans la cité phocéenne après une saison à marcher sur la DH, le natif de Forbach (Lorraine), aurait pu se perdre au milieu de la matrice marseillaise, qui n’attend pas les retardataires. Si l’on regarde de plus près les parcours de ses collègues de génération Wesley Jobello, Najib Ammari, Chris Gadi ou Larry Azouni (dont la carrière reste honorable), tous promis à un grand avenir, Billel Omrani est celui qui a le mieux mené sa barque, et de loin.

Omrani à tout faire


Élu joueur étranger de la saison en Roumanie en 2019, le frère de l’heptathlonienne Yasmina Omrani n’est plus la tête brûlée grillant ses nuits sur la Playstation à l’OM ou à Arles-Avignon. Le calme de Cluj, loin de l’agitation de Bucarest, en ont fait un homme pondéré, fiable physiquement, irréprochable dans la vie d’un groupe et capable d'assurer les efforts défensifs. Apprécié pour son altruisme et son dévouement, adulé par les supporters, en somme. Pas convaincant pour Élie Baup, lofté par Marcelo Bielsa, évaporé sous Michel, brièvement international français U17, U18 et U19, Omrani s’est tout doucement extirpé des carcans qui lui imposaient d’évoluer en pointe, en pivot, sur la seule base de son physique. En se déportant sur l’aile - gauche ou droite selon les besoins - du 4-3-3 de Dan Petrescu le plus clair du temps, l'attaquant d'1,87m est en mesure de repiquer en utilisant ses points forts, pour aider à la construction, faire remonter le bloc et bien évidemment créer des situations par le dribble (petit pont, crochet extérieur), la passe filtrante, le centre en dernier recours.




S’il n’est pas un renard des surfaces à proprement parler (un seul exercice à au moins 12 pions toutes compétitions confondues), son match référence demeure à ce jour sa sortie au Celtic Park pour couler les Bhoys en préliminaires de Ligue des champions. Un duel épique, d’une intensité folle (4-3 pour le CFR), avec un doublé et une passe décisive pour le néo-international algérien, tout en justesse et caractère, qui susciteront l’intérêt du... Celtic, scotché par le rendement de ce bourreau de travail, et de Sheffield United, alors bien placé en Premier League. Buteur ensuite face à la Lazio en Ligue Europa, il participe à la campagne historique du CFR, qui collera deux 1-0 à Rennes, avant de pousser le futur vainqueur sévillan au bord du précipice (but de la qualification annulé à la suite d'une main de l’ancien Monégasque Lacina Traoré, au grand dam d’Omrani & cie). Si l’histoire est coquine, Islam Slimani et Billel Omrani formeront peut-être une chorale en juin 2023, dans un but précis : hurler un nouveau et grandiose « On est champions d’Afrique ! » , coupe en main.

Par Alexandre Lazar Propos de Nasser Chamed recueillis par AL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 14:00 Čeferin défend les calendriers surchargés et prend exemple sur « les ouvriers dans les usines qui gagnent 1000 euros par mois » 66 Hier à 10:35 Rudi Garcia va reprendre du service en Arabie saoudite 55