S’abonner au mag
  • FA Cup
  • 3e tour
  • Leicester-Tottenham (0-2)

Tottenham balaye facilement Leicester

Par Maxime Brigand
Tottenham balaye facilement Leicester

Avec un effectif largement modifié, les Spurs se sont qualifiés ce soir, sans trembler, au King Power Stadium (2-0). Un succès assuré par un Son décisif et qui envoie Tottenham au 4e tour de la FA Cup.

Leicester City 0-2 Tottenham Hotspur

Buts : Son Heung-min (39e), Nacer Chadli (66e)

Au final, on ne retiendra que ça. Cette image d’un visage éclatant, enfin souriant. Celui de Son Heung-min, débarqué l’été dernier du Bayer Leverkusen pour 30 millions d’euros à Tottenham, qui joue, qui tente et qui marque. On jouait depuis une quarantaine de minutes mercredi soir quand le Sud-Coréen a décidé d’entrer en scène. Par un coup de patte parfait, puissant, du droit, qui a trompé un Kasper Schmeichel imbattable il y a une semaine à White Hart Lane. Avec une passe décisive pour Chadli, Son a rendu ce soir une copie parfaite du côté de Leicester pour permettre aux Spurs de se qualifier tranquillement pour le prochain tour de la FA Cup (2-0). Le bal des revenants.

Le délice de Son

Il y a des décisions qui sont plus importantes que d’autres. Certaines peuvent même plomber une saison ou un calendrier à un moment où personne n’a envie de rejouer. Le coup de sifflet de Robert Madley il y a dix jours, à White Hart Lane, offrant un penalty contestable, et contesté, à Harry Kane en fait partie. Un cadeau du destin poussant Leicester et Tottenham à se retrouver ce soir pour la troisième fois en dix jours et à se battre pour l’un des derniers tickets d’entrée au 4e tour de la FA Cup. Comme lors du premier acte, Claudio Ranieri n’a pas le choix. L’Italien veut briller sans se fatiguer et aligne donc un 4-5-1 en béton armé avec un onze entièrement remanié. Problème, Pochettino et Tottenham jouent la même carte. Résultat : on se regarde, on s’observe et on s’attend. Sans trop se forcer.

Dès les premières minutes, Leicester affiche ses intentions et laisse le ballon aux Spurs. Ranieri ne veut pas prendre de risque et ça se voit. Au quart d’heure de jeu, Tottenham fait donc tourner avec une moyenne de 77% de possession de balle autour d’un trio Eriksen-Lamela-Chadli sans trop d’idées. Les seules prises d’initiatives sont lointaines, à l’image de Christian Eriksen qui ouvre trop son pied à l’entrée de la surface ou des pétards de Ben Davies qui réveillent timidement un King Power Stadium somnolent. Sur son banc, Mauricio Pochettino veut pourtant que ça joue et envoie rapidement Harry Kane s’échauffer. Juste assez pour booster Son qui craque une allumette juste avant la pause à l’entrée de la surface à un Kasper Schmeichel battu sur sa droite (0-1, 39e). De quoi faire décroiser les jambes de Pochettino pour la première fois de la soirée.

Chadli, l’homme qui souffle

Une inspiration qui permet surtout à Ranieri de sortir de son canapé de spectateur. Au retour des vestiaires, l’entraîneur italien décide de modifier son système et de revenir à son 4-4-2 habituel en lançant Okazaki, excellent lors du premier match, à la place de Drinkwater. Leicester joue plus haut, impose un pressing plus intensif et est tout proche d’égaliser sur un enroulé délicieux de sa nouvelle pépite Demarai Gray, arrivé cet hiver de Birmingham. De son côté, Tottenham se contente de gérer son avance, Pochettino en profitant même pour offrir une petite demi-heure à Kane. L’international anglais se met directement en évidence, mais bute sur Schmeichel. Une première alerte convertie quatre minutes plus tard par Nacer Chadli sur une offrande de Son (65e, 0-2). De quoi redonner la banane à l’international belge, en manque de temps de jeu cette saison et buteur ce soir pour la première fois depuis août dernier.

Distancé, Ranieri tente donc de mettre un peu de folie dans la soirée de ses supporters. Vardy et Albrighton sortent du banc, mais n’apporteront finalement rien. Harry Kane est même tout près d’inscrire un troisième but en contre. Seule satisfaction de la soirée des Foxes, la performance du gamin Gray, très remuant ce soir. Leicester quitte donc la compétition sans briller et va pouvoir se concentrer sur la lutte finale pour l’Europe en Premier League. De son côté, Tottenham pose une nouvelle date dans son calendrier chargé et se rendra à Colchester pour affronter le Colchester United (League One) le 30 janvier prochain.

Par Maxime Brigand

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Leicester City

Actus TOT

Heung-Min Son