S’abonner au mag
  • Un jour, un transfert
  • Épisode 52

Pascal Nouma au Beşiktaş : Amour, gloire et condés

Par Quentin Ballue
Pascal Nouma au Beşiktaş : Amour, gloire et condés

Cet été pendant le mercato, So Foot revient chaque jour de la semaine sur un transfert ayant marqué son époque à sa manière. Pour ce 52e épisode, honneur à un personnage hors du commun, Pascal Nouma. En 2000, après deux saisons chez les Sang et Or, l'attaquant de 28 ans quitte Lens pour le Beşiktaş. Le transfert fait grand bruit, mais ce n'est rien à côté de ce qui attend le joueur en Turquie entre coups de génie et nuits de folie.

À l’été 2000, Pascal Nouma vient d’achever sa deuxième saison au Racing Club de Lens. Meilleur buteur du club avec huit pions en championnat et six en Coupe UEFA, l’attaquant séquano-dionysien profite de ses vacances à Saint-Tropez. « Et là, coup de téléphone : « Pascal, faut que tu viennes. Un club européen te veut. » Je pense à l’Espagne, l’Angleterre et ils me font :« Le Beşiktaş Istanbul. » « Quoi ? Je n’y vais pas. Laissez-moi tranquille. » Franchement, quand on m’a dit Turquie, le premier truc auquel j’ai pensé, c’est àMidnight Express. J’ai flippé ma race », lâchait-il dans So Foot en 2015. Formé au Paris Saint-Germain, et passé par Lille, Caen et Strasbourg, Nouma n’a encore jamais joué à l’étranger. « Pour moi, c’était Bagdad. Finalement, je l’ai fait pour Lens. Ils m’avaient beaucoup apporté, c’était une bonne opération financière pour eux (l’équivalent de 4 millions d’euros, NDLR). Je suis parti et j’ai tout niqué. »

Je m’asseyais, j’écoutais ma musique, toujours la même : les Destiny’s Child. Elles me mettaient loin. Comme si je sortais de mon corps et que je me regardais, de côté.

Le tank, la chocotte et les Destiny’s Child

Nouma plante dès son premier match, lors d’un tour préliminaire de Ligue des champions contre le Levski Sofia. Et la théorie du ketchup se vérifie. Après douze matchs, le numéro 21 a déjà marqué à dix reprises. Parmi les défenses à être passées à la casserole, celles de Fenerbahçe et du FC Barcelone, toutes les deux scotchées 3-0 au stade İnönü. « Le déclic, ça a été la peur, nous expliquait-il. Tu vas voir un club de D3 en Turquie, ils sont 1000, t’as l’impression qu’ils sont 160 000. Et tu vois les têtes qu’ils ont les mecs… Si tu te loupes, eux, ils ne vont pas te louper ! […] Ma vie, c’était entraînement-maison maison-entraînement. Je bossais comme un fou. Je demandais aux gardiens de rester après chaque séance, ils n’en pouvaient plus :« Putain tu fais chier. »Je leur disais : « Je suis obligé. » J’étais réglé comme Terminator. »

Associé à Ahmet Dursun en attaque, le numéro 21 agrandit son tableau de chasse semaine après semaine. Galatasaray tombe aussi dans l’escarcelle lors d’un derby remporté 3-1 par le Beşiktaş, au cours duquel Nouma ouvre le score. Les chiffres ne mentent pas : 18 buts en 24 matchs de championnat, 22 pions en 33 apparitions sur l’ensemble des compétitions. La meilleure saison de sa carrière. « Je m’asseyais, j’écoutais ma musique, toujours la même : les Destiny’s Child. Elles me mettaient loin. Comme si je sortais de mon corps et que je me regardais, de côté.[…]Les mecs allaient voir la pelouse, des potes à eux, moi je ne m’approchais de personne. Les gens venaient, je leur disais : « Tu me parles pas. » C’était des ennemis. « Vous me payez pour mettre des buts, je dois marquer. Il peut y avoir un tank devant moi, je le tue le tank. » Je commençais le match, impitoyable. Je marchais sur l’eau. » Une saison à fond, mais freinée par ses suspensions.

Le proc’, le froc et la provoc

La recrue cartonne, dans tous les sens du terme. En Ligue des champions, le défenseur de Leeds Danny Mills se prend une gifle qui coûtera quatre matchs à Nouma. En sortie de boîte de nuit, il s’enquille les paparazzis. « Je lui enfonce son appareil dans la tête. Un deuxième paparazzi qui vient, un troisième, un quatrième. Je me retrouve à quatre contre un, ça s’est mal passé. La police est arrivée. Ils m’ont menotté. J’ai terminé la nuit au poste. Dans la cellule, on est deux pour un banc. Je vais pour m’asseoir, et le mec s’allonge. Moi, je venais d’arriver, je ne parlais pas très bien le turc, le mec s’est levé, je l’ai enchaîné. Je n’allais pas m’asseoir par terre. La loi de la jungle. » Même derrière les barreaux, Nouma ne passe pas inaperçu, les policiers lui demandant un petit souvenir. « Les condés qui prennent des photos avec moi ! Ils m’ont demandé ce que je voulais : « Une bière et une pizza. » Et ils me l’ont livrée. »

J’arrive à l’aéroport d’Istanbul, 45 000 personnes qui m’attendent. L’aéroport, ils l’ont saccagé.

Le procureur lui propose même un marché : « Je suis du Beşiktaş. T’as un match ce week-end, si tu marques, c’est fini. Si tu ne marques pas, tu retournes en préventive. » Évidemment, Nouma marque et, une fois le match terminé, adresse « des bras d’honneur à tous les flics, comme jamais ». Le bonhomme est au centre de toutes les attentions sur les rives du Bosphore, qu’il quitte pour Marseille le 6 septembre 2001, avant de revenir au bout de onze mois, malgré son cancer. « J’arrive à l’aéroport d’Istanbul, 45 000 personnes qui m’attendent. L’aéroport, ils l’ont saccagé. La police de partout. Un truc de fou. » Il participe à la reconquête du titre, qui échappait au BJK depuis 1995. Une contribution plus modeste (19 matchs de championnat, 4 buts) que lors de son premier passage au club, mais ni sa baisse de rendement, ni ses sept mois de suspension (dus à sa célébration « main dans le slibard » ) n’entacheront sa réputation.

Nouma a son émission de radio, « (sa) gueule dans tous les magasins Hummel en Turquie », tourne au cinéma, notamment dans Turkish Star Wars, et fait de la télé. The Voice, mais pas que. « J’ai fait une téléréalité de foot : un tournoi pour anciennes stars. J’ai terminé deuxième. J’ai faitDanse avec les stars. J’ai fait finaliste. EtSurvivor, donc, deux fois. Celui-là, c’était un All Stars : les meilleurs des dix dernières éditions. Il y avait des gens connus ici, mais pas autant que moi. » Vous doutez encore ? « Marcher dans les rues, je ne peux pas trop, assure l’intéressé. J’avais dit à un journaliste français que j’étais Zidane ici, il avait rigolé. Un pote à lui est venu et a vu que j’avais raison. »

Dans cet article :
Temps mort pour l'arbitrage français
Dans cet article :

Par Quentin Ballue

À lire aussi
Articles en tendances
20
Revivez la victoire du PSG face à la Real Sociedad (2-0)
  • C1
  • 8es
  • PSG-Real Sociedad
Revivez la victoire du PSG face à la Real Sociedad (2-0)

Revivez la victoire du PSG face à la Real Sociedad (2-0)

Revivez la victoire du PSG face à la Real Sociedad (2-0)
Logo de l'équipe Bologna
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara
Nella foto: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) Photo Michele Nucci/LaPresse February 21, 2022 Bologna, Italy sport soccer Bologna Vs. Spezia calcio srl - Italian Football Championship League A TIM 2021/2022 - Renato Dall'Ara stadium
In the pic: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) - Photo by Icon sport
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara Nella foto: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) Photo Michele Nucci/LaPresse February 21, 2022 Bologna, Italy sport soccer Bologna Vs. Spezia calcio srl - Italian Football Championship League A TIM 2021/2022 - Renato Dall'Ara stadium In the pic: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) - Photo by Icon sport
  • Italie
  • Bologna
Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Logo de l'équipe Nice
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Lyon-Nice (1-0)
L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage
22
Revivez Shakhtar Donetsk - Olympique de Marseille
  • C3
  • Barrages
Revivez Shakhtar Donetsk - Olympique de Marseille

Revivez Shakhtar Donetsk - Olympique de Marseille

Revivez Shakhtar Donetsk - Olympique de Marseille
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
07 Kylian MBAPPE (psg) during the UEFA Champions League Group F match between Paris Saint-Germain and Newcastle United Football Club at Parc des Princes on November 28, 2023 in Paris, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
07 Kylian MBAPPE (psg) during the UEFA Champions League Group F match between Paris Saint-Germain and Newcastle United Football Club at Parc des Princes on November 28, 2023 in Paris, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
  • Paris sportifs
Pronostic PSG Real Sociedad : Analyse, cotes et prono de l’affiche de Ligue des champions + 15€ offerts sans déposer d’argent

Pronostic PSG Real Sociedad : Analyse, cotes et prono de l’affiche de Ligue des champions + 15€ offerts sans déposer d’argent

Pronostic PSG Real Sociedad : Analyse, cotes et prono de l’affiche de Ligue des champions + 15€ offerts sans déposer d’argent
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League Group F match between Borussia Dortmund and Paris Saint-Germain Football Club at Signal Iduna Park on December 13, 2023 in Dortmund, Germany. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League Group F match between Borussia Dortmund and Paris Saint-Germain Football Club at Signal Iduna Park on December 13, 2023 in Dortmund, Germany. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
  • C1
  • 8es
  • PSG-Real Sociedad
Bradley Barcola, l'autre exception

Bradley Barcola, l'autre exception

Bradley Barcola, l'autre exception

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Inter Milan
(231210) -- MILAN, Dec. 10, 2023 (Xinhua) -- FC Inter's Hakan Calhanoglu (covered) celebrates his goal with his teammates during a Serie A football match between FC Inter and Udinese in Milan, Italy, Dec. 9, 2023. (Photo by Augusto Casasoli/Xinhua) - Photo by Icon sport
(231210) -- MILAN, Dec. 10, 2023 (Xinhua) -- FC Inter's Hakan Calhanoglu (covered) celebrates his goal with his teammates during a Serie A football match between FC Inter and Udinese in Milan, Italy, Dec. 9, 2023. (Photo by Augusto Casasoli/Xinhua) - Photo by Icon sport
Pronostic Inter Atlético : Analyse, cotes et prono de l'affiche de Ligue des champions + 10€ offerts sans déposer d'argent

Pronostic Inter Atlético : Analyse, cotes et prono de l'affiche de Ligue des champions + 10€ offerts sans déposer d'argent

Pronostic Inter Atlético : Analyse, cotes et prono de l'affiche de Ligue des champions + 10€ offerts sans déposer d'argent

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Beşiktaş

Lens

Logo de l'équipe Reims
11 Angelo FULGINI (rcl) during the UEFA Champions League Group B match between Racing Club de Lens and Sevilla Futbol Club at Stade Bollaert-Delelis on December 12, 2023 in Lens, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
11 Angelo FULGINI (rcl) during the UEFA Champions League Group B match between Racing Club de Lens and Sevilla Futbol Club at Stade Bollaert-Delelis on December 12, 2023 in Lens, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
Pronostic Reims Lens : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Reims Lens : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Reims Lens : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1