S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J6
  • PSG-Lyon (2-1)

Icardi libère le PSG

Par Alexandre Aflalo, au Parc des Princes
Icardi libère le PSG

Au terme d'un match enlevé, le PSG a arraché une victoire inespérée face à l'OL (2-1) au Parc des Princes grâce à un but dans le temps additionnel de Mauro Icardi. Une victoire sur le gong pour un Paris encore en rodage malgré la première titularisation de son quatuor offensif Di María-Mbappé-Messi-Neymar.

PSG 2-1 Lyon

Buts : Neymar (66e, s.p.) et Icardi (90e+3) pour Paris // Paquetá (54e) pour Lyon

Voilà un peu plus d’un mois que le Parc des Princes et ses supporters avaient effectué leurs retrouvailles, mais il manquait encore quelque chose à l’enceinte de la porte d’Auteuil. Ce quelque chose, c’est l’occasion de renouer avec ces soirées à l’électricité unique qui fait le sel des grandes affiches. Depuis les abords du stade, on pouvait sentir que ce match contre l’Olympique lyonnais avait quelque chose de différent. Il y avait un peu plus de maillots argentins portés par ceux anxieux de voir Leo Messi pour la première fois dans sa nouvelle demeure. Il y avait aussi un peu plus de policiers, un peu plus d’attente dans les voix et dans les pas précipités qui se dirigeaient vers les portes d’accès. Un peu plus de fumigènes, aussi, dans les tribunes. Un peu plus de tout, en fait.

Les malheurs de Lionel

Si ce match avait dû s’arrêter à la 45e minute de jeu, on aurait pu ranger ce PSG-OL dans la catégorie des « bons 0-0 » . D’entrée, alors que l’épaisse fumée venue du virage Auteuil n’était pas encore dissipée, Lionel Messi faisait frissonner une première fois le Parc via une grande incursion dans la défense lyonnaise dont il a le secret (5e). Les tentatives répétées de l’Argentin, forcément impatient d’inscrire son premier pion sous ses nouvelles couleurs, ont rythmé une première période très ouverte et légèrement à l’avantage des Parisiens. Messi a d’abord tiré une première fois après une combinaison avec Mbappé (17e), perdu un face-à-face avec Anthony Lopes (32e), avant d’expédier un sublime coup franc sur l’équerre du portier lyonnais (35e). En face, l’OL ne démérite pas. Les hommes de Peter Bosz auraient même pu virer en tête sans un bon Gianluigi Donnarumma devant Xherdan Shaqiri (18e), puis Karl Toko-Ekambi (30e). Ce n’est que partie remise.

Douche froide, erreur de jeunesse et victoire par K.O.

Dès le retour des vestiaires, Paris est distrait et se fait punir : à la suite d’une transversale brillante de Bruno Guimarães pour Toko-Ekambi, le bloc parisien est dépassé. Le centre du Camerounais pour Lucas Paquetá dans la surface est parfait, la frappe du Brésilien pour tromper Donnarumma côté fermé l’est encore plus (1-0, 54e). Le PSG et son quatuor offensif d’all-stars est au pied du mur. Mais va profiter d’une erreur de jeunesse pour se relancer. Titularisé à la place de Léo Dubois, le jeune Malo Gusto (18 ans) accroche Neymar dans la surface. Imprenable dans l’exercice, le Brésilien se fait justice lui-même (1-1, 66e). Le duel de haute volée peut reprendre entre deux équipes qui nous ont habitués aux grands affrontements. Une frappe de Guimarães trop haute (71e), une autre de Messi trop croisée (74e), la dernière pour la Pulga avant une sortie qui ne lui aura pas du tout plu. Paris et Messi attendront pour jubiler ensemble. Heureusement pour le Parc des Princes, un autre Argentin était là pour le faire chavirer : Mauro Icardi. Largement décrié ces dernières semaines, c’est l’ancien Intériste qui offre la victoire au PSG tout au bout du temps additionnel, avec sa spéciale : un but de la tête dans les six mètres sur un service impeccable de Mbappé côté gauche (2-1, 90e). Lyon peut avoir des regrets, Paris peut, lui, remercier sa bonne étoile : alors qu’il était bien parti pour lâcher ses premiers points de la saison et laisser le doute le gagner, après un premier match raté en Ligue des champions, il s’offre un grand bol d’air frais. Et tant pis si Messi n’a pas encore marqué.


PSG (4-2-3-1) : Donnarumma – Kehrer, Marquinhos, Kimpembe, Mendes – Herrera (Wijnaldum, 86e), Gueye – Di María (Icardi, 81e), Messi (Hakimi, 76e), Neymar – Mbappé. Entraîneur : Mauricio Pochettino.

Olympique lyonnais (4-3-3) : Lopes – Emerson, Denayer, Boateng (Diomandé, 64e), Gusto – Paqueta (Keita, 86e), Caqueret, Guimarães – Shaqiri (Cherki, 79e), Toko Ekambi (Aouar, 64e), Slimani. Entraîneur : Peter Bosz.

Résultats et classement de Ligue 1
Les notes de l’OL

Par Alexandre Aflalo, au Parc des Princes

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Lyon Duchère

Aris

Hauts Lyonnais

Mauro Icardi

Logo de l'équipe Galatasaray
Mauro Icardi of Galatasaray celebrates after scoring the first goal of his team during the UEFA Europa Champions League Third Qualifying Round Second Leg match between Galatasaray and Olimpija Ljubljana on August 15, 2023 in Istanbul, Turkey. (Photo by Seskimphoto ) - Photo by Icon sport
Mauro Icardi of Galatasaray celebrates after scoring the first goal of his team during the UEFA Europa Champions League Third Qualifying Round Second Leg match between Galatasaray and Olimpija Ljubljana on August 15, 2023 in Istanbul, Turkey. (Photo by Seskimphoto ) - Photo by Icon sport
Icardi, c'est reparti

Icardi, c'est reparti

Icardi, c'est reparti

Lionel Messi