S’abonner au mag
  • Mondial 2023
  • 8es
  • France-Maroc

France-Maroc : entre rivalité et sororité

Par Léna Bernard

Huit mois après le Mondial au Qatar, la France et le Maroc se retrouvent en huitièmes de finale de la Coupe du monde féminine, ce mardi à 13 heures. Une affiche inattendue et une rencontre qui s'annonce intense émotionnellement.

France-Maroc : entre rivalité et sororité

Alors que l’Allemagne semblait promise aux Bleues, c’est finalement le Maroc, l’invité surprise des huitièmes de finale, qui doit se présenter sur le chemin de la France dans cette Coupe du monde, au Coopers Stadium d’Adelaïde. Une rencontre avec un enjeu clair, la qualification pour les quarts, mais également teintée de souvenirs partagés d’un bord à l’autre de la Méditerranée. Ce sera le cas des deux sélectionneurs, Hervé Renard et Reynald Pedros, ainsi que celui de Sakina Karchaoui ou d’Anissa Lahmari, unique buteuse lors du match déterminant face à la Colombie et qui évolue en Bretagne du côté de Guingamp. Malgré une fraternité évidente entre les deux sélections, aucun cadeau ne sera fait sur le terrain, où un sentiment de revanche pourrait prendre le dessus chez certaines.

Le piège des émotions

Sur le papier, rencontrer le Maroc plutôt que l’Allemagne, longtemps annoncé comme adversaire de la France, ressemble à une bonne nouvelle. « Quand on se qualifie pour un huitième de finale, on a beaucoup de qualité, l’équipe du Maroc n’est pas là par hasard, tempérait Renard face à la presse ce lundi. À nous de bien nous préparer et de faire en sorte de nous qualifier pour le prochain tour. » Un sens de la mesure également adopté par Kenza Dali, qui a vu quelques favoris trébucher depuis le début de la compétition : « Il se passe des choses différentes sur cette Coupe du monde. À nous de ne pas tomber dans le piège en pensant que notre parcours est plus facile que les autres. »

Ça va être un match plein d’émotions, ça va nous rappeler celui des garçons où on a vu cette solidarité entre les deux pays.

Sakina Karchaoui

Il y a les problématiques sportives et celles du cœur. La Franco-Marocaine Sakina Karchaoui sait qu’elle disputera sans doute plus qu’un huitième de finale, ce mardi. « Ça va être un match plein d’émotions, ça va nous rappeler celui des garçons où on a vu cette solidarité entre les deux pays, confiait la défenseuse, critiquée sur les réseaux sociaux pour avoir fait le choix de la tunique tricolore. C’est toujours un plaisir de jouer contre le Maroc, ça va être ma première fois. Je suis d’origine marocaine et fière de mes origines […] Malheureusement, il faudra gagner donc je ne leur souhaite pas le meilleur pour ce match-là. » Dans l’autre camp, Anissa Lahmari est l’une des meilleures amies de la numéro 7 française et possède, comme elle, la double nationalité. « C’est une fierté, je ne pouvais pas rêver mieux comme huitième de finale. J’ai grandi en France, j’y suis née et j’ai fait pratiquement toute ma carrière en France, a-t-elle développé. Au-delà de ça, j’ai des amis là-bas dont ma meilleure amie. Donc j’ai à cœur de jouer ce match, et je suis vraiment contente d’être tombée contre elles. » Il faudra cependant laisser les émotions dans le vestiaire afin de ne pas sombrer et de rester sur l’objectif premier, celui de rejoindre les quarts de finale de la compétition reine.

« Il ne restera qu’un Français pour les quarts de finale, j’espère que ce sera moi »

Les deux sélectionneurs auront pour mission de mettre l’enjeu sportif au-dessus de tout le reste, même si cette affiche revêt une saveur particulière pour les deux hommes. Hervé Renard est bien placé pour savoir que l’on peut être un merveilleux prophète en dehors de son pays et Reynald Pedros pourrait le devenir en cas d’exploit face aux Bleues. « La formation des entraîneurs français est très bonne. On a la chance d’être bien formés. Certains réussissent à s’exporter mais il n’y en a pas assez, a martelé Renard. Il faut juste avoir une envie de découvrir, de s’adapter à tous les paramètres d’un nouveau pays. Après, on peut vivre des aventures merveilleuses. Il ne restera qu’un Français pour les quarts de finale, j’espère que ce sera moi. » Le sélectionneur marocain a une histoire avec l’équipe de France (25 capes), avec laquelle il avait manqué son tir au but lors de la demi-finale de l’Euro 1996 contre la République tchèque. Il en a également une avec le foot féminin depuis que son passage sur le banc de l’OL lui a permis de garnir son palmarès avec deux Ligues des champions et deux championnats. « Je connais les joueuses de l’équipe de France, celles que j’ai entrainées et celles que je n’ai pas entrainées mais qui jouent dans le championnat de France, a-t-il lancé. J’aurai un grand plaisir à les retrouver à ce niveau et j’aurai un grand plaisir si je les élimine. C’est comme ça. Il n’y a pas de problème avec ça, chacun est dans sa bulle, dans sa concentration et on verra à la fin. » Les retrouvailles vues par Eugénie Le Sommer : « Le football est surprenant. Si on m’avait dit, quand il est parti de Lyon, qu’on allait se retrouver en huitièmes de finale de la Coupe du monde, je n’y aurais pas cru, et encore moins avec le Maroc. »

Changer d’équipe comme de chemise, une spécialité du Renard.
Changer d’équipe comme de chemise, une spécialité du Renard.

Hervé Renard va connaître une sensation similaire, lui qui est passé sur le banc des Lions de l’Atlas de 2016 à 2019. « Ce pays m’a marqué, les gens m’ont apporté de l’amour à un point que vous ne pouvez même pas imaginer. C’est souvent ce qu’il se passe dans ces pays : soit on vous déteste, soit on vous adore. J’ai reçu tellement de choses que je partage leur joie aujourd’hui tout en restant en retrait parce que j’ai simplement eu la chance de travailler avec eux. Je leur souhaite le meilleur du monde », racontait-il sur RMC en décembre dernier avant la demi-finale de Coupe du monde. Des histoires, des beaux discours, des émotions, et surtout un huitième de finale à gagner. « On avait préparé cette éventualité. On a préparé le match en supervisant notre adversaire depuis longtemps, assure Renard. Un travail parfait a été fait. Il nous reste à obtenir cette qualification sur le terrain. Maintenant, place au football. Même quand on fait un petit match entre amis, il faut le gagner. Donc on est là pour se qualifier. » En toute amitié, bien sûr.

Par Léna Bernard

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus Coupe du monde féminine

Actus FRA

Maroc

Anissa Lahmari

40
Revivez France-Maroc (4-0)
Revivez France-Maroc (4-0)

Revivez France-Maroc (4-0)

Revivez France-Maroc (4-0)
Logo de l'équipe France
Melbourne, Australien, 24.07.2023: Sara Däbritz (Germany) kontrolliert den Ball waehrend des Spiels der Group H - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 zwischen Deutschland und Marokko im Melbourne Rectangular Stadion am 24. July 2023 in Melbourne, Australien. (Foto von Andrew Wiseman/DeFodi Images) Melbourne, Australia, 24.07.2023: Sara Däbritz (Germany) controls the ball during the Group H - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 match between Germany vs Morocco, Germany vs Morocco at Melbourne Rectangular Stadium on July 24, 2023 in Melbourne, Australia. (Photo by Andrew Wiseman/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Melbourne, Australien, 24.07.2023: Sara Däbritz (Germany) kontrolliert den Ball waehrend des Spiels der Group H - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 zwischen Deutschland und Marokko im Melbourne Rectangular Stadion am 24. July 2023 in Melbourne, Australien. (Foto von Andrew Wiseman/DeFodi Images) Melbourne, Australia, 24.07.2023: Sara Däbritz (Germany) controls the ball during the Group H - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 match between Germany vs Morocco, Germany vs Morocco at Melbourne Rectangular Stadium on July 24, 2023 in Melbourne, Australia. (Photo by Andrew Wiseman/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Anissa Lahmari : « Il n’y avait pas de mots, juste de la joie et des pleurs »

Anissa Lahmari : « Il n’y avait pas de mots, juste de la joie et des pleurs »

Anissa Lahmari : « Il n’y avait pas de mots, juste de la joie et des pleurs »

Kenza Dali

Logo de l'équipe France féminines
Eugénie Le Sommer #9 of France is forced to leave the field due to bleeding from her nose during the FIFA Women's World Cup 2023 Quarter-Final match Australia Women vs France Women at Suncorp Stadium, Brisbane, Australia, 12th August 2023 (Photo by Patrick Hoelscher/News Images) in , on 8/12/2023. (Photo by Patrick Hoelscher/News Images/Sipa USA) - Photo by Icon sport
Eugénie Le Sommer #9 of France is forced to leave the field due to bleeding from her nose during the FIFA Women's World Cup 2023 Quarter-Final match Australia Women vs France Women at Suncorp Stadium, Brisbane, Australia, 12th August 2023 (Photo by Patrick Hoelscher/News Images) in , on 8/12/2023. (Photo by Patrick Hoelscher/News Images/Sipa USA) - Photo by Icon sport
Les championnes des quarts ratés

Les championnes des quarts ratés

Les championnes des quarts ratés
00
CommBank Matildas, ‘Send Off’ Match v France at Marvel Stadium in Melbourne, Australia on 14 July, 2023 Hayley Raso of Australia and Sakina Karchaoui of France in action during a friendly match between Australia and Canada ahead of the FIFA Women's World Cup.
CommBank Matildas, ‘Send Off’ Match v France at Marvel Stadium in Melbourne, Australia on 14 July, 2023 Hayley Raso of Australia and Sakina Karchaoui of France in action during a friendly match between Australia and Canada ahead of the FIFA Women's World Cup. (Photo by Mark Avellino/Sportpix/Sipa USA) (Photo by Mark Avellino/Sportpix/Sipa USA) - Photo by Icon sport
Revivez Australie-France (0-0)

Revivez Australie-France (0-0)

Revivez Australie-France (0-0)
Logo de l'équipe France féminines
Adelaide, Australien, 08.08.2023: Kenza Dali (France) und Fatima Tagnaout (Morocco) im Kampf um den Ball waehrend des Spiels der Round of 16 - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 zwischen Frankreich und Marokko im Hindmarsh Stadion am 08. August 2023 in Adelaide, Australien. (Foto von Philip Radoslovich/DeFodi Images) Adelaide, Australia, 08.08.2023: Kenza Dali (France) und Fatima Tagnaout (Morocco) battle for the ball during the Round of 16 - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 match between France vs Morocco at Hindmarsh Stadium on August 8, 2023 in Adelaide, Australia. (Photo by Philip Radoslovich/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Adelaide, Australien, 08.08.2023: Kenza Dali (France) und Fatima Tagnaout (Morocco) im Kampf um den Ball waehrend des Spiels der Round of 16 - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 zwischen Frankreich und Marokko im Hindmarsh Stadion am 08. August 2023 in Adelaide, Australien. (Foto von Philip Radoslovich/DeFodi Images) Adelaide, Australia, 08.08.2023: Kenza Dali (France) und Fatima Tagnaout (Morocco) battle for the ball during the Round of 16 - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 match between France vs Morocco at Hindmarsh Stadium on August 8, 2023 in Adelaide, Australia. (Photo by Philip Radoslovich/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Kenza Dali, la vie d'artiste

Kenza Dali, la vie d'artiste

Kenza Dali, la vie d'artiste
Logo de l'équipe France féminines
Adelaide, Australien, 08.08.2023: Grace Geyoro (France) und Ghizlane Chebbak (Morocco) im Kampf um den Ball waehrend des Spiels der Round of 16 - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 zwischen Frankreich und Marokko im Hindmarsh Stadion am 08. August 2023 in Adelaide, Australien. (Foto von Philip Radoslovich/DeFodi Images) Adelaide, Australia, 08.08.2023: Grace Geyoro (France) und Ghizlane Chebbak (Morocco) battle for the ball during the Round of 16 - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 match between France vs Morocco at Hindmarsh Stadium on August 8, 2023 in Adelaide, Australia. (Photo by Philip Radoslovich/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Adelaide, Australien, 08.08.2023: Grace Geyoro (France) und Ghizlane Chebbak (Morocco) im Kampf um den Ball waehrend des Spiels der Round of 16 - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 zwischen Frankreich und Marokko im Hindmarsh Stadion am 08. August 2023 in Adelaide, Australien. (Foto von Philip Radoslovich/DeFodi Images) Adelaide, Australia, 08.08.2023: Grace Geyoro (France) und Ghizlane Chebbak (Morocco) battle for the ball during the Round of 16 - FIFA Women's World Cup Australia & New Zealand 2023 match between France vs Morocco at Hindmarsh Stadium on August 8, 2023 in Adelaide, Australia. (Photo by Philip Radoslovich/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
La France corrige le Maroc

La France corrige le Maroc

La France corrige le Maroc

Sakina Karchaoui

20
Revivez Lyon-PSG (2-0)
Revivez Lyon-PSG (2-0)

Revivez Lyon-PSG (2-0)

Revivez Lyon-PSG (2-0)
00
CommBank Matildas, ‘Send Off’ Match v France at Marvel Stadium in Melbourne, Australia on 14 July, 2023 Hayley Raso of Australia and Sakina Karchaoui of France in action during a friendly match between Australia and Canada ahead of the FIFA Women's World Cup.
CommBank Matildas, ‘Send Off’ Match v France at Marvel Stadium in Melbourne, Australia on 14 July, 2023 Hayley Raso of Australia and Sakina Karchaoui of France in action during a friendly match between Australia and Canada ahead of the FIFA Women's World Cup. (Photo by Mark Avellino/Sportpix/Sipa USA) (Photo by Mark Avellino/Sportpix/Sipa USA) - Photo by Icon sport
Revivez Australie-France (0-0)

Revivez Australie-France (0-0)

Revivez Australie-France (0-0)
40
Revivez France-Maroc (4-0)
Revivez France-Maroc (4-0)

Revivez France-Maroc (4-0)

Revivez France-Maroc (4-0)
21
Revivez la victoire des Bleues contre le Brésil
Revivez la victoire des Bleues contre le Brésil

Revivez la victoire des Bleues contre le Brésil

Revivez la victoire des Bleues contre le Brésil

France