S’abonner au mag

ACTU MERCATO

À Lyon, un mercato incohérent

Par Léo Tourbe
À Lyon, un mercato incohérent

Après un début de mercato emballant, l'OL a finalement pondu quelque chose d'assez décevant. Avec la vente de son meilleur joueur, des indésirables toujours au club et un trou aussi bien numérique que qualitatif au poste de défenseur central, Lyon a réalisé un mercato à l'image de la saison dernière.

À Lyon, on pensait que le mercato s’arrêtait le 1er juillet. Ce jour-là, l’OL vient d’annoncer l’arrivée de Corentin Tolisso, la prolongation du prêt de Tetê et avait déjà enregistré les arrivées d’Alexandre Lacazette, Rémy Riou et Johann Lepenant. Bruno Cheyrou, le directeur du recrutement, se permet même un tacle glissé à l’OM : « Il y a peut-être des coachs, dans d’autres clubs de Ligue 1, qui sont en train de vouloir partir parce qu’ils sont jaloux du recrutement qu’on est en train de faire », explique-t-il, tout fier de sa blague, lors de la conférence de presse organisée pour la prolongation de Tetê. C’est vrai qu’à ce moment-là, les Rhodaniens réalisent un bon mercato et se renforcent correctement alors qu’ils ne joueront pas de Coupe d’Europe cette saison.

Tout et son contraire

Mais le retour de bâton est instantané pour Cheyrou et Lyon. Depuis, ils n’ont fait venir que Nicolás Tagliafico et, mercredi, les Gones annonçaient la signature du prometteur Saël Kumbedi, en doublure de Malo Gusto. Le problème, c’est que la plupart des indésirables sont toujours là. Houssem Aouar, Moussa Dembélé, Damien Da Silva, Jérôme Boateng resteront donc au moins six mois supplémentaires entre Rhône et Saône. Lyon n’a réussi à se séparer que de Léo Dubois, Tino Kadewere et Youssouf Koné, quand Jason Denayer a quitté le club libre. Qu’est-ce que Bruno Cheyrou et les quatre membres de sa cellule de recrutement ont donc fait depuis le 1er juillet ? Ils ont vendu Lucas Paquetá, probablement le meilleur joueur de l’effectif, envoyé à West Ham contre 60 millions d’euros (dont 18 millions de bonus). Mais, comme lors du départ de Memphis il y a un an, les dirigeants lyonnais n’ont pas estimé avoir besoin de chercher de remplaçant, mettant en avant ce coup-ci « une saine émulation entre Jeff Reine-Adélaïde revenu de blessure, Romain Faivre arrivé de Brest en janvier dernier et Rayan Cherki dont le contrat vient d’être renouvelé pour deux saisons supplémentaires ».

Pourtant, le rachat de l’OL par John Textor, censé hausser le budget de 40 millions d’euros, devait mettre Lyon en position de force dans les négociations, en ayant moins besoin de vendre, comparé aux saisons précédentes. Étrangement, les Gones ont surtout évité d’acheter. En tout, ils ont dépensé un peu moins de dix millions pour Lepenant, Tagliafico et Kumbedi. La balance des transferts est donc largement bénéficiaire. Et elle aurait pu l’être encore plus avec la vente de Sinaly Diomandé à Rennes, qui a finalement choisi de rester. Mais rien que l’OL se soit ouvert à la possibilité de vendre l’Ivorien était discutable. En défense centrale, Lyon aurait donc poursuivi sa saison avec un jeune très prometteur en la personne de Castello Lukeba (19 ans), un milieu récupérateur reconverti (Thiago Mendes) et deux joueurs dont l’OL voulait se débarrasser cet été (Boateng, Da Silva). Malgré le non-transfert de Diomandé, qui est derrière Damien Da Silva dans la hiérarchie, le contingent de centraux paraît très léger pour viser une qualification européenne.

Et alors que dire d’un podium ? « Après une saison difficile, les retours des anciens gladiateurs(Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso)et un recrutement ambitieux, nous ambitionnons de retrouver le podium… dès cette année », annonçait Aulas dans L’Équipe cet été. Certes, pour l’instant, les hommes de Peter Bosz, pas forcément exempt de tout reproche sur la gestion de certains cas, accumulent dix points sur douze possibles, mais le contenu laisse à désirer. L’OL a pris un but lors de chaque rencontre, alors qu’il n’a joué que des équipes qui se battront pour le maintien. Un véritable défenseur central supplémentaire n’aurait sans doute pas été de trop. Parmi les joueurs libres à ce poste, il reste Dan-Axel Zagadou et… Jason Denayer. Si les Gones ne reprennent que des anciens, on sait sur qui ils vont jeter leur dévolu.

Dans cet article :
La Ligue des champions ou la ligue des matchs chiants
Dans cet article :

Par Léo Tourbe

À lire aussi
Articles en tendances
Logo de l'équipe Bologna
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara Nella foto: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) Photo Michele Nucci/LaPresse February 21, 2022 Bologna, Italy sport soccer Bologna Vs. Spezia calcio srl - Italian Football Championship League A TIM 2021/2022 - Renato Dall'Ara stadium In the pic: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) - Photo by Icon sport
  • Italie
  • Bologna
Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Logo de l'équipe Nice
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Lyon-Nice (1-0)
L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage
Logo de l'équipe Nantes
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Nantes-PSG (0-2)
Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Lyon Duchère

African Lyon