Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Coupe de France féminine
  2. // Amateurs

Annie-Laure Gulli : « Le football féminin passe encore après le football masculin »

Et pourquoi les footballeuses n’auraient pas le droit de regoûter, elles aussi, à la magie de la Coupe de France ? C’est ce que martèle Annie-Laure Gulli depuis plusieurs semaines. Indignée par l’absence d’informations sur la reprise des équipes féminines amateurs, pendant que les hommes tapent joyeusement dans le ballon rond depuis le 30 janvier, la joueuse de la Ligugéenne (D1) s'est lancée dans un concert de casseroles. Après avoir envoyé une lettre ouverte à la ministre déléguée aux Sports, la Poitevine a lancé une pétition en ligne pour que les footballeuses reprennent la Coupe de France, comme les hommes. Entretien.

Modififié
Pourquoi avez-vous décidé d’interpeller Roxana Maracineanu ?
J’ai pris l’initiative quand la FFF a annoncé la reprise de la Coupe de France pour les équipes masculines amateurs, sans indiquer aucune date pour les équipes féminines. Sur le coup de l’émotion, j’ai pris mon ordinateur et j’ai commencé à écrire. Je voulais de suite frapper fort en interpellant la ministre déléguée aux Sports. Et ça tombait bien, puisqu'on était en plein dans la semaine « Sport féminin toujours » , dont le but est de promouvoir les sportives. Cette lettre ouverte était donc l’occasion parfaite de montrer qu’il reste beaucoup d’étapes à franchir avant de mettre hommes et femmes sur un pied d’égalité dans le sport, car c’est bien ce que prouve la décision de la FFF, le football féminin passe encore après le football masculin.

« Cette lettre ouverte était donc l’occasion parfaite de montrer qu’il reste beaucoup d’étapes à franchir avant de mettre hommes et femmes sur un pied d’égalité dans le sport. »

Avez-vous l’impression de lancer une bouteiller à la mer ?
C’est un peu ça. Je suis pour l’instant assez déçue, car je n’ai eu aucun retour, pas même un mail pour me préciser la bonne réception du courrier en indiquant que ma demande allait éventuellement être traitée. Mais je ne lâcherai pas. J’ai renvoyé cette semaine une lettre et je suis prête à organiser d’autres actions d’ici quelques semaines. Je vais discuter avec mon équipe pour voir si nous pouvons intenter des démarches auprès du district pour obtenir du soutien, quitte à aller manifester devant le bâtiment avec des pancartes pour se faire entendre. C'est d'ailleurs dommage que la situation sanitaire complique les choses, car on aurait aussi pu aller protester à Paris devant le ministère des Sports.

« Je suis consciente que le football pratiqué par des hommes est plus médiatisé et déclenche plus de revenus, mais si on ne nous laisse pas jouer, comment voulez-vous que les footballeuses soient visibles et attirent elles aussi du monde ? »

En quoi la gestion de la FFF sur ce sujet est-elle un scandale ?
J’ai appris après avoir envoyé la lettre que la fédération attend de voir si le protocole sanitaire est encourageant lors des matchs des équipes masculines, avant de programmer les rencontres des équipes féminines. Bon, déjà, de mon point de vue, la reprise de la compétition n’était pas justifiée au regard de la situation et du nombre de décès. Mais elle l’est encore moins actuellement après ce passe-droit accordé aux hommes pendant que les femmes restent sur le carreau. Il n’y a vraiment aucune considération pour les footballeuses amatrices. Tout tourne autour de l’argent. Certains me répondent que les féminines ne rapportent rien. Je suis consciente que le football pratiqué par des hommes est plus médiatisé et déclenche plus de revenus, mais si on ne nous laisse pas jouer, comment voulez-vous que les footballeuses soient visibles et attirent elles aussi du monde ?


Est-ce un signe que le foot féminin fait un pas en arrière ?

Oui, on a l’impression de repartir en arrière, alors que le nombre de licenciées et de sections féminines ne fait qu’augmenter. Je trouve cette inégalité de traitement vraiment scandaleuse. On se retrouve à réclamer l’égalité, alors que ça devrait être instinctif. Il ne faut pas cracher sur le football féminin, car en développant la pratique, on accroît le nombre de pratiquants, de supporters et ça permet de fédérer un club.

« Il ne faut pas oublier que les joueuses payent des licences et rapportent elles aussi de l’argent. »

Cet épisode vous a-t-il écœurée du foot ?
Pas du tout, c’est un sport qui est très beau et rassemble beaucoup de monde. Au contraire, cet épisode me pousse à me montrer encore plus présente et mener d’autres actions afin de poursuivre le développement du football féminin. En fait, je suis simplement écœurée par la façon dont la hiérarchie prend des décisions sans penser au football amateur. Il ne faut pas oublier que les joueuses payent des licences et rapportent elles aussi de l’argent.

Propos recueillis par Tara Britton
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
il y a 6 heures Pour renforcer l'Inter Miami, Beckham pense à Messi ou Ronaldo 18
il y a 8 heures Viens défier tes potes jeudi 20h sur un quiz "foot et télévision"
À lire ensuite
Revivez SM Caen-PSG (0 - 1)