Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 15 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Albert Tjaaland, au nom du cousin

Le football norvégien s'est pris à rêver de l'explosion d'une nouvelle pépite en plein cœur de l'été, un soir d'anodine affiche de coupe. Il faut dire qu'Albert Tjaaland, cousin d'un certain Erling Haaland, a de quoi attirer l'attention dans un pays qui ne jure que par son cyborg dès lors qu'il s'agit de football. Du haut de ses 17 ans, le nouveau venu de la famille fait naître de nouvelles promesses du côté de Molde. Présentations.

Qui aurait pu imaginer qu'un premier tour de Coupe de Norvège, organisé en plein été, provoque un tel engouement ? Pourtant, le 25 juillet dernier, la large victoire de Molde sur la pelouse du Spjelkavik FK (1-4) a provoqué l'émoi au-delà du pays des fjords. Pas en raison du résultat, non, certainement pas. Plutôt en découvrant l'identité de l'auteur du quatrième pion des vice-champions en titre, tout juste entré en jeu pour sa grande première chez les professionnels. Un jeune garçon de 17 piges, dont la jeune bouille blonde ne peut que rappeler de bons souvenirs dans le Nord-Ouest de la Norvège. Son nom ? Albert Tjaaland, petit cousin maternel d'Erling Haaland qui, en une cinquantaine de match disputés sous les couleurs de Molde entre 2017 et 2019, a pris soin de laisser une trace indélébile au club. Des pas dans lesquels espère bien marcher cet autre membre de la plus célèbre famille du football norvégien.

« On dirait presque qu'ils viennent d'un laboratoire de production, ou qu'ils sont fabriqués dans une sorte de laboratoire secret qu'ils ont à Bryne. » Jonas Adnan Giæver

Une famille en or


Albert Tjaaland n'est en réalité que le dernier rejeton d'une famille déjà bien représentée sur les terrains de football. En plus du cyborg du Borussia Dortmund, fils d'Alf-Inge Haaland, ancien joueur passé notamment par Manchester City, Jonatan Braut Brunes (20 ans) porte les couleurs de Lillestrøm SK, tandis que sa sœur, Emma Braut Brunes (17 ans), joue avec l'équipe de Klepp, en première division féminine norvégienne. Albert, lui, a décidé de suivre le même parcours que son plus illustre cousin en rejoignant les équipes jeunes de Bryne FK à partir des U13, avant de prendre la direction de Molde l'été dernier. Pour une première saison au sein de l'académie largement perturbée par la pandémie, freinant une progression prometteuse. « On dirait presque qu'ils viennent d'un laboratoire de production, ou qu'ils sont fabriqués dans une sorte de laboratoire secret qu'ils ont à Bryne. Ce qui, par certains aspects, est un peu drôle » , ironise même Jonas Adnan Giæver, journaliste pour Dagbladet.



À défaut de sortir du même labo, les deux hommes ont un certain nombre de points communs, à commencer par leur poste : buteur. « Ils partagent certaines qualités, appuie Thomas Mork, directeur de l'académie de Molde FK qui a vu passer les deux joueurs. Ils sont cousins et tous les deux attaquants, cela semble naturel. Ils aiment tous les deux marquer des buts, et sont toujours à l'affût de la prochaine opportunité de marquer. » La preuve : les deux ont marqué dès leurs débuts avec le club, même si Erling n'avait pas encore 16 ans au moment d'inscrire pour la toute première fois son nom au tableau d'affichage. Un instinct de buteur qui remonte à loin, car même si les chiffres affolants de 69 buts en 37 matchs chez les jeunes de Molde tiennent plus du mirage que de la réalité, Tjaaland totalise tout de même 40 pions lors de sa meilleure saison avec les U19 de Bryne FK.

« Il est encore jeune et pas totalement mature. Erling Haaland est beaucoup plus fort dans tous les compartiments du jeu, et plus particulièrement dans l'aspect physique. » Öyvind Wilmann Heia

Le temps, c'est du talent


Décrit par son entraîneur à Molde, Erling Moe, comme un joueur « puissant, rapide et physique » auprès d'Eurosport, ce grand fan de Liverpool a pourtant une différence majeure avec son illustre parent : son pied droit, quand Haaland est gaucher. Surtout, sa marge de progression reste encore très élevée. « Il est encore jeune et pas totalement mature, estime Öyvind Wilmann Heia, défenseur du Spjelkavik FK qui a eu l'honneur d'encaisser le premier but en pros du bonhomme. Erling Haaland est beaucoup plus fort dans tous les compartiments du jeu, et plus particulièrement dans l'aspect physique. En tant que jeune homme de 17 ans, il semble avoir créé une bonne base, mais les 3-4 prochaines années permettront probablement d'en savoir plus sur son avenir. Il a joué huit minutes et récupéré le ballon sur une erreur individuelle qui lui a permis d'être en un contre un avec le gardien et de marquer. Son but n'avait rien de spécial. » Thomas Mork ne dit pas autre chose : « Bien sûr, Erling étant son cousin, tous ceux qui suivent le foot en Norvège ont les yeux braqués sur lui. Mais avec la situation de la Covid, il n'a pas eu beaucoup de matchs lors de la dernière année et demie. » Le bonhomme a encore le temps de voir venir.

« Il n'est pas encore très connu ici en Norvège. Il l'est devenu un peu plus en rejoignant Molde, l'ancien club d'Erling, replace Öyvind Wilmann Heia. Il n'y a pas vraiment de grandes attentes autour de lui. Il a l'air d'avoir la volonté de gagner et de bien jouer au football, mais à 17 ans, il n'a aucune performance majeure contre une équipe de première division. Seul le temps le dira. » Le défenseur amateur n'a d'ailleurs guère été impressionné par son vis-à-vis, qu'il a croisé à nouveau quelques semaines plus tard en affrontant la réserve de Molde. « Pas du tout, pour être honnête. Nous avons simplement observé qu'il essayait souvent de partir de derrière notre défense. Il était seulement contrarié par le match, et comme Erling, il a du caractère. Il fait passer beaucoup de messages à ses coéquipiers et se montre parfois agressif sur le terrain quand les choses vont contre son équipe. Ce qui montre une mentalité de gagnant à mon avis, et c'est positif. »


« Ce qu'il [Haaland] fait est cool, mais je vois les comparaisons, et cela peut être bien de laisser tomber de temps en temps. À long terme, j'espère simplement pouvoir gagner ma vie en jouant au football. » Albert Tjaaland

« C'est injuste de le comparer à Erling »


« Il n'est pas vraiment vu comme un grand espoir, compte tenu du fait qu'il n'a pas beaucoup joué. C'est plus quelque chose de marrant qu'il soit le cousin d'Erling Braut Haaland. » Jonas Adnan Giæver résume un sentiment bien présent en Norvège : malgré un patronyme qui attire forcément l'attention, le gamin a encore peu prouvé. Et a encore besoin de temps. « C'est un jeune garçon excitant qui a de belles qualités, mais je pense qu'on doit se calmer un peu, disait de lui Erling Moe. C'est comme quand vous postez quelque chose sur les réseaux sociaux, cela se répand comme un feu de forêt. Il a un grand avenir devant lui s'il fait les choses à 100%, mais je pense que Haaland a de l'avance sur lui. » À Molde, Thomas Mork n'est pas non plus un grand partisan des parallèles entre les deux. « C'est injuste de le comparer à Erling Haaland. Comme tout jeune joueur, il doit progresser dans tous les aspects de son jeu. C'est notre travail de l'accompagner du mieux possible pour qu'il atteigne son potentiel. »

« Vous demandez s'il peut devenir aussi bon que le meilleur footballeur que la Norvège ait jamais eu. La réponse logique est "non"  » , tranche même Jonas Adnan Giæver. Mais sait-on jamais avec un garçon qui a commencé à se faire un nom avec les sélections jeunes. L'intéressé est d'ailleurs parfaitement conscient du poids que fait peser sur ses épaules un tel lien de parenté. « Ce qu'il [Haaland] fait est cool, mais je vois les comparaisons et cela peut être bien de laisser tomber de temps en temps, confiait-il l'an passé à Jaerbladet. À long terme, j'espère simplement pouvoir gagner ma vie en jouant au football. » Une affaire de famille.

Par Tom Binet Tous propos recueillis par TB, sauf mentions.
Crédit photos : Instagram Albert Tjaaland
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 14:17 Un but digne de Shaolin Soccer en D3 chilienne 19 Hier à 12:30 L'Ajax rejoue ses grands moments de C1 avec des enfants 7