Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

À Lyon, une drôle de gestion des jeunes de l'Académie

Force de l’OL depuis de nombreuses années, les jeunes de l’académie sont gérés d’une drôle de façon ces derniers mois, et certains quittent le club contre toute attente. Alors que Peter Bosz veut s’appuyer sur cette jeunesse, leur gestion pose beaucoup de questions.

L’annonce est tombée sur les coups de 18h15, vendredi 16 juillet, sur les réseaux sociaux de l’OL. « L’Olympique lyonnais informe avoir trouvé un accord de principe avec l’OGC Nice pour le transfert du défenseur Melvin Bard. Les deux clubs précisent que le transfert, d’un montant de 3 millions d’euros, auxquels pourront s’ajouter des incentives pour un montant maximum de 2 millions d’euros et 20% sur une éventuelle plus-value future, sera effectif sous réserve que le latéral gauche puisse satisfaire à la visite médicale. » Un transfert inattendu, alors que le désormais ex-latéral lyonnais est actuellement à Tokyo pour disputer les Jeux olympiques avec l’équipe de France.


Ce départ est d’autant plus surprenant que Melvin Bard était présent à la reprise des hommes de Peter Bosz, qui n’a pu coacher l’international espoir que deux jours, alors que Maxwel Cornet bénéficie d’un bon de sortie et que le club a besoin de vendre. En plus, le latéral a toujours clamé son amour pour l’OL et voulait vraiment s’imposer. La soudaineté de cette annonce est aussi mal passée chez certains supporters, qui voyaient Melvin Bard s’imposer dans son club formateur, après une première année délicate sous les ordres de Rudi Garcia (18 matchs, 8 titularisations), qui préférait faire évoluer Maxwel Cornet un cran plus bas ou décaler Mattia De Sciglio côté gauche, ne lui laissant que des miettes.

Les précédents Gouiri et Kalulu


Le cas Melvin Bard, quatrième latéral gauche lyonnais avec Cornet, Koné et Henrique, n’est pas le seul à souligner ces derniers mois. L’été dernier, Amine Gouiri a lui aussi fait ses valises direction la Côte d’Azur, alors qu’il était considéré comme le futur de l’OL au poste d’attaquant. « Lyon avait une belle équipe avec beaucoup de titulaires. C’est aussi pour ça que j’ai choisi Nice. (...) Ce sont ses choix (à Rudi Garcia, NDLR). Il y avait pourtant un bon feeling. Si Lyon ne joue pas de Coupe d’Europe, il n’y aura pas beaucoup de rotation en attaque. J’ai parlé avec Juninho. Il a compris mon choix de rejoindre Nice » , expliquait l’attaquant dans les colonnes de Nice-Matin.



Le même été, Pierre Kalulu avait lui aussi décidé de ne pas poursuivre l’aventure dans le Rhône, en signant son premier contrat professionnel du côté de l'AC Milan, le meilleur projet selon le défenseur de 21 ans. « L'AC Milan tenait beaucoup à moi. C'était une opportunité unique. Personne ne peut prédire ce qu'il se serait passé si j'étais resté à Lyon. Peut-être que tout se serait bien passé, peut-être pas. Milan, c'était aussi un saut dans l'inconnu. Il y avait forcément des appréhensions. Mais il y avait aussi un véritable intérêt et un vrai projet derrière. Voilà pourquoi j'ai penché pour l'Italie » , confiait le défenseur rossonero à Eurosport. Cette valse de départs des jeunes est aussi due au manque de confiance de Rudi Garcia, qui n’a jamais réellement accordé d'importance aux membres de l’académie, pourtant réputée comme l’une des meilleures en France et en Europe (Benzema, Martial, Lacazette, Fekir, Tolisso, Umtiti sont formés à l'OL, NDLR). Sous l’ère Garcia, seuls Houssem Aouar et Maxence Caqueret ont pu trouver leur place dans le onze rhodanien.

Les jeunes, fer de lance du projet de Peter Bosz


D’ailleurs, l’ancien entraîneur de Lille et de la Roma s’est souvent énervé à chaque question posée sur le sujet. « J'ai l'impression ici que quand tu fais jouer deux joueurs, il faudrait en faire jouer quatre, quand t'en fais jouer quatre, il faudrait en faire jouer huit... Arrêtez un petit peu avec ça. Maxence Caqueret, Rayan Cherki et Melvin Bard, c'est moi qui les ai fait jouer ici, et personne d'autre avant moi » , pestait l’ancien coach rhodanien dans l’émission OL Night System, le 28 août dernier. Dépités, déstabilisés, les pitchouns de l’académie ont forcément vu d’un bon œil la nomination de Peter Bosz comme nouvel entraîneur de Lyon. Habitué à donner sa chance aux jeunes à l’Ajax ou en Allemagne, le Néerlandais n’avait pas caché son impatience de « découvrir les joueurs de l’académie » le jour de sa présentation, le 3 mai dernier.



Depuis la reprise le 1er juillet, l’ancien entraîneur du Bayer Leverkusen a d’ailleurs fait appel à neuf pépites lyonnaises (Kayne Bonnevie, Castello Lukeba, Titouan Thomas, Mohamed El Arouch, Habib Keita, Sekou Lega, Samuel Bossiwa, Eli Wissa et Bradley Barcola), en plus des jeunes régulièrement convoqués la saison dernière par Garcia (Florent Da Silva, Rayan Cherki, Malo Gusto). Un choix logique, car « les jeunes ont besoin d’expérience, et pour cela, il faut jouer. Il faut leur donner beaucoup de confiance, beaucoup parler avec eux. Je ne les connaissais pas à mon arrivée. Ce sont de très bons joueurs. Certains ont encore besoin de temps, on va leur en donner » , résumait le coach sur OLTV, qui est prêt à faire jouer les jeunes s’il les estime meilleurs que les titulaires. Mais encore faudrait-il les empêcher de tous quitter le navire un par un...

Par Analie Simon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE