Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Marseille-Salzbourg (2-0)

Tiens, coucou la chance!

Marseille n'a pas volé sa victoire et s'est appuyé sur une équipe ultra-solide pour bâtir son succès. En plus de ça, l'OM avait avec lui un 12e homme, le stade Vélodrome, et même un 13e, avec cette réussite folle et insolente dont il a bénéficié pendant tout le match.

Modififié

Quand Didier Deschamps enchaîne les tirages au sort favorables avant les grosses compétitions ou les phases d'éliminatoires, on parle de sa chance en utilisant un terme peu catholique qui qualifie habituellement l'intimité de ces dames, ou la femelle du chat. Ça fait quasiment un quart de siècle que DD s'est barré de Marseille, mais il faut croire qu'il a laissé un peu de sa cha... nce dans un coin du Vélodrome et que les joueurs de l'OM ont trouvé la planque juste avant leur demi-finale aller. Pendant 90 minutes, absolument tout leur a réussi, des décisions arbitrales aux poteaux, en passant par les petites boulettes qui n'ont finalement eu aucune conséquence. Et quand on joue un match de football, on comprend vite quand on a le vent dans le dos.


Florian Thauvin, lui, n'a eu besoin que d'un petit quart d'heure pour saisir que sa bonne étoile avait trouvé le chemin du stade. Car en plus de marquer de la main sans se faire gauler par l'arbitre, il a carrément réussi l'exploit de ne pas être repéré par les joueurs de Salzbourg qui n'y ont vu que du feu. C'est bien simple, il n'y a pas eu un Autrichien pour hurler au scandale et aller se plaindre légitimement. Mystifiés, tous. Le grand festival de la bonne fortune a ensuite continué en deuxième période avec cette tentative de sortie hors de sa surface complètement inconsciente de Pelé, qui a dû jeter son double mètre n'importe comment pour tenter de rattraper le coup. Dans un monde où les planètes n'étaient pas alignées pour l'OM, l'ancien Manceau aurait été sanctionné par un but. Mais pas ce soir.

Miracle


Alors quitte à provoquer le destin et à vérifier une bonne fois pour toutes qu'une puissance supérieure avait bien posé ses mains au-dessus du Vélodrome, autant y aller franco. C'est Maxime Lopez qui a eu l'honneur de marcher sur le fil pour en confirmer la solidité en tamponnant Stefan Lainer dans la surface. Beaucoup d'arbitres auraient sifflé péno, mais pas William Collum. Et si la même scène s'était déroulée dans la surface de Salzbourg avec Thauvin dans le rôle du joueur fauché, le Vélodrome aurait évidemment rugi pour demander que justice soit faite. Et s'il fallait un signe définitif que rien ne pouvait arriver aux Marseillais ce soir, il suffisait d'attendre quelques secondes de plus et l'arrêt incroyable de Pelé sur une bourre de Hannes Wolf. Taillé en lambeaux après le but tout nul qu'il a pris au match aller contre Leipzig, le remplaçant de Mandanda a calmé tout le monde et est allé se coucher avec un match d'exception et le sentiment du devoir accompli bien calés dans le sac à dos.


Miracle parmi les miracles, même Clinton Njie a réussi à garder son sang-froid dans le dernier geste et a marqué le but du break pour l'OM. Alors sur la frappe de Schlager à la 75e, Pelé n'avait même pas besoin de plonger. Pourquoi se fatiguer pour rien ? La balle a rebondi sur le poteau, évidemment. Quatre minutes d'arrêts de jeu en fin de match ? Même pas peur. Adil Rami pouvait bombarder tant qu'il voulait et faire tomber Schlager en pleine surface à la 92e, aucun souci, pas de coup de sifflet. À la fin du bal, Marseille s'en tire superbement avec deux buts en quatre tirs cadrés et l'impression d'avoir joué dans un rêve. Mais aussi l'espoir que l'expression « la chance du champion » n'a pas été inventée pour rien.



Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 42 Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 25
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 25 Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 204