1. //
  2. // Supporters
  3. // Billet d'humeur

Tant qu'il y aura des fumis...

Les incidents qui se sont déroulés à Auxerre ont brusquement rappelé à un foot français tout occupé à regarder le nombril de Louis Nicollin, que les supporters pouvaient eux aussi garantir le spectacle et sauver l'intérêt d'une L1 tirée sportivement vers le bas. Et, au passage, servir de boucs émissaires médiatiques et sécuritaires.

60 24
C'est donc reparti. Les supporters sont de nouveau désignés comme la plaie du foot français. Cela faisait longtemps. Certes, reconnaissons aux ultras auxerrois d'avoir su taper fort. Ou plutôt d'avoir replacé symboliquement la barre très haute, là où ça fait vraiment mal, offrant une demi-heure d’apnée aux journalistes de Canal Plus et au staff du PSG. Pourtant, pas de mort d'homme ni de violence particulière (pas plus, par exemple, que de la part des Parisiens à Lorient). Juste un sens certain du théâtral au moment où le Multiplex devait tenir en haleine le pays entier, avant le sacre annoncé du challenger héraultais. Après tout, il faut bien justifier des droits TV si chèrement achetés pour un championnat dont la véritable dramaturgie se construit lors des deux dernières journées... Jean-Pierre Louvel, président du Havre et de l'Union patronale des clubs professionnels de football (UCPF), peut dès lors hurler au loup et entonner son habituel couplet : « Cela salit l'image du football. » Il devrait, avec ses amis présidents, les remercier, tous ces petits contestataires pyrotechniciens amateurs, d'augmenter ainsi bénévolement la valeur de la L1 et d'en garantir la crédibilité populaire, source apocryphe de la valeur marchande d'un sport hégémonique sur le marché des biens culturels.

Les commentaires de la presse apparaissent, du coup, fort injustes. Pire, ingrats. Sans le coup de sang de dimanche dernier, les analyses d'après-match se seraient limités à décrire la coiffure de Loulou, à bien des égards plus gore et hardcore que nombre d'habitués des gradins. Comment ne pas s'amuser devant cette dénonciation unanime des « pseudo-supporters » , dixit Antoine Boutonnet, chef de la division nationale de la lutte contre le hooliganisme (en l'occurrence s'agit-il d'hooliganisme?), alors que, dans le même temps, on nous sur-vendait la ferveur des fans montpelliérains, dont on connaît la réputation sulfureuse ou tout du moins un talent assumé pour ériger le bordel en grand art ?

De toute façon, le petit monde, peut-être condamné, des supporters a vécu une annus horribilis. Après l'enterrement définitif de la culture ultra à Paris sous les ors qataris, et qui ne subsiste qu'en déplacement (ce qui devraient suffire à donner des sueurs froides aux dirigeants parisiens pour le retour en C1 et les possibles rencontres contre des clubs anglais), ce sont les tribunes de Saint-Étienne qui ont été fermées, pendant que les interdictions de stade continuaient de pleuvoir jusqu'en National, pour des motifs relevant rarement de la lutte contre la violence ou le racisme. L'arrivée d'une nouvelle ministre des sports va-t-elle réactiver le processus enclenché avec le fameux livre vert sur le supporterisme, ou au contraire conforter la logique de la loi Loppsi 2, apparemment bien inefficace ? Reste qu'en attendant, tous les clubs semblent rêver d'un destin similaire au PSG : c'est-à-dire échanger un public contre un autre.

Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Paris est magic92 Niveau : DHR
Paris renaîtra de ses cendres un jour ou l'autre !
"Paris sous les ors qataris"

ça pique les yeux
Madridchestercity Niveau : Loisir
" source apocryphe de la valeur marchande d'un sport hégémonique sur le marché des biens culturels."

Je fais un CAP coiffure j'ai pas compris cette phrase
"l enterrement definitif de la culture ultra a paris sous les ors qataris"....pas tout a fait compte tenu du fait que le cheikh et nasser el khelaifi se sont dit decus de l ambiance des travees parisiennes...de plus je ne suis pas sur que ces derniers auraient vire les historiques s ils etaient arrives avant 2010 car je pense qu ils sont de vrais amateurs de foot et de tout ce qui entoure ce sport. contrairement au pantin leproux
Katapulta Niveau : CFA
''tous les clubs semblent rêver d'un destin similaire au PSG : c'est-à-dire échanger un public contre un autre’’…
Ouais,mais c’est le seul qu’ils ont…!Alors c’est ça ou rien...
MindTheGap Niveau : CFA
Article qui justifie amplement pourquoi j'ai SoFoot dans mes "Favoris".
Ouaw, quelle vision "subversive"... c'est pathétique, à croire que le statut de vrai supporter passe forcément par bêtise et lâcheté, le beauf encapuché balançant des tomates en traitant les joueurs de macaques.

En suivant l'article, la presse se montre inique à l'égard des sauveurs des tribunes de nos stades en France, on devrait légitimer toutes les violences des supporters car cela ravive le feu des passions pour notre championnat. C'est du misérabilisme de pacotille, la beauté du sport ne passe pas par la connerie de certains de ses amateurs.
Spike Spiegel Niveau : CFA2
J'en ai assez de ce jugement de valeur du PSG dans chacun des articles, cette volonté de le montrer comme l'exemple à ne pas suivre, l'apologie du foot business, de public "familiale" et de toutes les misères du monde, et dieu sait qu'il y en a !

Mais y a un moment où faut arrêter les conneries* bordel* ! Si le Parc a vu sa population être remplacé, c'est aussi parce qu'il y a d'énormes problèmes avec le public précédent ! Et par énormes problèmes j'entends la mort de plusieurs supporters.

La masse n'a pas toujours raison Nicolas Kssis-Martov, ce n'est pas parce que ton public est populaire qu'il est sympathique. On refusait l'amalgame les années précédentes entre les hools et les ultras parisiens, À JUSTE TITRE, mais on fait exactement la même chose cette année, alors que les mecs essaient de faire quelque chose, souvent des anciens d'ailleurs.

Après qu'on soit bien clair, ça veut pas dire que je cautionne les bêtises à la sportitude, ou les dérives totalitaires du plan leproux. De même que la réaction des auxerrois est des plus légitime, leur club descend en ligue 2, avec une équipe de peintre, pas mal de joueurs complètement cons* et on attend qu'ils leur fassent une haie d'honneur alors qu'ils ont l'occasion de leur faire un gros bras !

Bref faut arrêter d'ériger tous les ultras en martyrs sur l'hôtel du foot business. Si tu veux prendre ton pied avec la classe ouvrière, t'as qu'à aller regarder les matchs de DH, au fin fond de la creuse (je sais pas pourquoi on choisit toujours la Creuse ou Melun pour parler de trou perdu) pour gouter au joie du supporterisme old school.
ChilzPaname Niveau : Loisir
@TPravda: Sérieux ferme ta bouche si c'est pour dire des conneries pareilles !!! Sérieux c'est toi le beauf !!! Y'a pas eu de violence alors arrête de raconter de la merde.
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Ah et sinon y avait une grosse erreur dès la première phrase :

"Les incidents qui se sont déroulés à Auxerre ont brusquement rappelé à un foot français tout occupé à regarder le nombril de Louis Nicollin, que les supporters pouvaient eux aussi garantir le spectacle et sauver l'intérêt d'une L1 tirée sportivement vers le bas"

Rappelles moi le nombre de points de Montpellier, de Paris et de Lille à la fin de l'exercice, s'il y a bien une chose que cela démontre, c'est que ces 3 clubs l'ont tirés vers le haut justement.
@ChilzPaname Premièrement tu ne me parles pas de cette façon.

Deuxièmement, si les incidents de dimanche dernier étaient arrivés plus tôt dans le championnat, Montpellier aurait eu victoire sur tapie vert sans avoir à finir le travail (le second but d'Utaka), alors tout comme moi, supporter parisien, nous aurions eu mille raisons d'avoir les boules et d'en vouloir à des "supporters" qui sont à l'occasion aussi médiocres que leur équipe.
Je trouve complètement pathétique le comportement de ces "supporters" auxerrois ou parisiens et j'ai vraiment du mal à comprendre comment un journaliste peut cautionner leurs gestes.
Je vous rappelle quand même qu'un fumigène allumé a été jeté juste au dessus de la tête de Jourdren et aurait très bien pu le blesser gravement.
Je suis sincèrement déçu des derniers articles parus sur le site. Je me demande quelle direction est en train de prendre So Foot.
Super article, heureusement qu'il reste des journalistes qui ont le stade dans le sang.
Je fais partie d'une génération qui a connu les vrais ultras, et ça va me manquer.
Sinon, le coup des tomates était très bon, je comprends tellement les supp auxerrois !!
UnstableQuark Niveau : Loisir
C'est vrai que c'est cool de balancer des tomates et des balles de tennis sur un terrain de foot. D'ailleurs, je trouve ça un peu dommage de se contraindre à attendre qu'il y ait des mecs qui jouent au foot en même temps pour s'éclater à pratiquer cette activité.
Dans le même ordre d'idée pourquoi ne pas louer le SdF et organiser un méga événement avec des types qui craquent des fumis sur la pelouse, des mecs qui leur balancent des tomates sur la tronche en tribune basse et, en tribune haute, une ola perpétuelle ?
Et pendant ce temps, tous les nazes qui aiment simplement le foot serait peinards au Parc, au Vélodrome ou devant leur télé. Oh les cons...
waynerooney Niveau : CFA
Tu comprends pas grand chose en même temps.
waynerooney Niveau : CFA
Madridchestercity
Super article, la haine que vouent certains aux tribunes populaires est effrayante.

Tous ceux qui ont mis un jour les pieds dans un stade de foot pleurent la mort du foot français, les autres ne comprennent pas comme ils n'ont jamais compris grand chose à ce sport.
mais l'ambiance stéréotypée qui s'installe (ou s'est installée) dans les stades de foot, n'est elle pas la même que l'on retrouve dans "la rue" ...? (bars, boites, concerts etc...)
Ryan Joseph Wilson Niveau : DHR
Très bon article, il faut des supporters comme ça, c'est vrai qu'il faut arrêtez 5min, on ne parle pas du tout de hooliganisme là, quelques fumis quand ça va mal (Auxerre) ou quand ça va bien (Montpellier) ça fait parti du spectacle, au San Paolo par exemple à Naples c'est superbe je trouve, il faut arrêtez de tout faire comme si on parlait là de violences extrêmes, les supporters parisiens "racistes" pour certains, qui passent leur temps à vouloir se tanner comme les nicois par exemple ou bien se tanner entre eux là d'accord c'est un problème, mais il ne faut pas tout mettre dans le même panier c'est clair... La seule petite culture foot qui nous reste va à force s'envoler (Parc des Princes) et on aura tout gagné...
Ryan Joseph Wilson Niveau : DHR
Il ne faut juste pas tout confondre, il y a la popularité du stade(chants, fumis dans les tribunes...) et il y a le problème du stade (ou en dehors) à savoir les bastons... Mais ne mélangeons pas tout non plus, la popularité, l'ambiance d'un stade sont des choses qui rendent ce sport encore plus beau je trouve, seulement il y a des limites à ne pas dépasser c'est tout !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
60 24