Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Still loving Micoud

Lorsque trois supporters du Werder Brême se rencontrent à Hambourg et décident de monter un blog, cela donne Vert et Blanc. Un blog francophile qui propose une réflexion profonde sur le football moderne et la situation à Brême et dont le succès ne cesse de croître. Au point d'avoir maintenant son propre merchandising, dont un des visages n'est autre que celui de Johan Micoud.

Modififié
Hambourg. Deuxième ville d'Allemagne. Son port, ses plages, ses prostituées et ses clubs de foot : le HSV et Sankt Pauli. Ici, tout le monde semble supporter un de ces deux clubs phares du paysage footballistique allemand. Tout le monde ? Non. Trois jeunes Brêmois habitant sur les rives de l'Elbe résistent encore et toujours. Leur club : le Werder Brême. L'ennemi juré du HSV. Et c'est dans cette ville hostile à toute chose verte et blanche que ces trois gars ont décidé de créer le blog de référence sur le Werder. « Nous sommes trois mecs partageant le même amour pour Brême. À l'époque où nous vivions tous à Hambourg, nous nous retrouvions pour regarder les matchs ensemble. C'est de là qu'est née l'idée de créer une sorte de fan club vert et blanc à Hambourg  » , nous explique Sebastian, un des rédacteurs et fondateurs du groupe.

« Nous avons commencé le site il y a trois ans, lorsque la situation au Werder était compliquée. Le club était proche de la relégation alors qu'il jouait la Ligue des champions deux ans plus tôt. Cette situation nous a inconsciemment donné l'envie de blogger. Nous avons même appelé une des catégories "Therapeutic blogging" » , raconte Sebastian. Par la suite, le contenu du blog s'est diversifié, avec au programme des articles sur le football moderne tant décrié en Allemagne, mais que les trois rédacteurs de Vert et Blanc regardent d'un œil plus sympathique, comme l'explique Seb : « Nous n'aimons pas tout ce qui est lié au foot moderne, mais de voir qu'une meilleure gestion à notamment permis aux néo-nazis de se faire virer de l'Ostkurve du Weserstadion à Brême redore le blason du foot moderne par exemple. » Résultat, en traitant de sujets assez divers, dépassant largement le cadre strict du Werder, Vert et Banc est devenu une institution sur la toile en Allemagne.

Par amour du Chef


Succès du blog oblige, les fondateurs décident alors de pousser le concept Vert et Blanc un peu plus loin. « Au bout de quelque temps, nous nous sommes rendu compte que pas mal de gens nous lisaient. On a alors décidé d'imprimer des stickers avec les différents slogans du club dont "Hambourg est vert et blanc", mais aussi "I was into Werder before it was cool" et "Allez les Verts" » , raconte Seb. Et de tous ces stickers, le plus populaire est sans aucun doute celui rendant hommage à Johan Micoud et dont le tagline n'est autre qu'un très simple mais efficace « Still Loving Micoud  » .

Car une chose est sûre : personne en Allemagne n'a oublié l'ancien joueur des Girondins. « Le chef, comme on l'appelle dans les tribunes, est une légende au Werder. Son nom sera toujours associé à la réussite du club dans les années 2000. Il n'était pas un meneur de jeu comme les autres, c'était un artiste avec le ballon. Lorsque les gens nous demandent ce qu'il représente pour nous, nous avons tendance à dire que c'est un réalisateur d'avant-garde responsable du meilleur film du Werder , explique Seb avec enthousiasme. Toutes les expressions françaises qu'on trouve sur le blog sont un hommage à Micoud. » L'an passé, ils ont même fait passer à l'intéressé, par le biais du speaker du Werder, un T-shirt et des stickers. «  Jo Micoud sait que les fans du Werder l'aiment toujours autant. Il y a quelques mois, il a dit que ses années à Brême étaient les plus belles de sa carrière. Et bien c'est réciproque. »

« Allez les Verts »


Lorsque les gars de Vert et Blanc ont lancé leur blog, le Werder était en pleine descente aux enfers. Depuis, le club a effectué une remontée exceptionnelle et se retrouve de nouveau aux portes de l'Europe notamment grâce au travail de Viktor Skripnik, ancienne gloire du Werder. « Viktor était là en 2004 lors du doublé coupe-championnat. Il a une philosophie de jeu très proche de celle de Thomas Schaaf. Et son adjoint Torsten Frings est aussi une légende du Werder. Nous avons souffert ces dernières années, mais nous sommes confiants. Nous ne pouvons que continuer à aller plus haut » explique Sebastian.

Allez plus haut, c'est aussi ce que sont en train de faire les gars de Vert et Blanc. Leurs stickers et leurs T-shirts sont maintenant présents un peu partout en Europe et plus seulement sur les portes des toilettes des bars miteux d'Allemagne. Mais pas question pour autant de devenir des entrepreneurs à part entière. « Nous vendons les stickers pour deux euros symboliques, histoire de couvrir nos frais, mais le but n'est vraiment pas de se faire de l'argent avec ça. Nous avons commencé à blogger il y a trois ans et nous sommes toujours là. Par chance, le Werder aussi. C'est ce qui importe. »

Par Sophie Serbini
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 4 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 13 heures La drôle de liste d'invités de la finale 32 Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 64
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3