En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée
  3. // Saint-Étienne/PSG

Mais pourquoi Verratti ne tire-t-il jamais au but ?

« Mais tire bordel ! » Combien de fois les fans du PSG ont balancé cette insanité lorsque Marco Verratti s'approchait de la surface de réparation et s'ouvrait le chemin des buts après un amour de crochet. Mais voilà, l'Italien ne tire jamais. Forcément, il ne marque jamais. Un comble pour un type qui a débuté meneur de jeu et qui a de l'or dans les dix doigts de pied.

Modififié
Question toute bête. En 59 matchs de Ligue 1 disputés avec le PSG, combien de fois Marco Verratti a-t-il tiré au but ? Combien ? 11 fois. Pour 5 tirs cadrés. Pour les buts, c'est simple, c'est une bulle. Zéro. Nada. Le chiffre reste le même toutes compétitions confondues. 86 matchs, aucun but. Incroyable pour un génie du ballon comme Dirty Marco. Surtout que Verratti a commencé sa formation comme meneur de jeu avant que l'arrivée de Zdeněk Zeman à Pescara en 2011 ne change tout. Repositionné devant la défense, le petit Italien découvre une zone du terrain qu'il ne connaît pas et, surtout, ambiance tous les stades de Serie B avec ses potes Insigne et Immobile. Voilà maintenant trois étés que le milieu de terrain est dans la capitale et deux saisons qu'il régale, mais deux saisons que tous les suiveurs du PSG attendent, inlassablement, son premier caramel. Pour ce faire, l'Italien doit prendre sa chance.

Combien de fois s'est-il retrouvé en position idéale pour en coller une dans les ficelles ? Tellement souvent… Mais la frappe ne part jamais. Jamais. À l'entraînement, c'est pareil. Marco ne tire pas. Ronan Le Crom, gardien remplaçant du PSG durant la saison 2012-2013, peine d'ailleurs à se rappeler une séance d'entraînement où le petit hibou lui ait mis la misère avec une frappe. « Je n'ai pas de souvenirs qu'il m'ait martyrisé à l'entraînement, c'est vrai. Sauf sur les jeux sur petits terrains où il faisait des piqués pour chambrer. C'est avant tout un joueur altruiste et son poste n'aide pas à la prise de risque offensive, ce qui est plutôt drôle quand on voit les risques - assumés - qu'il prend dans certaines zones défensives. »

Joue-la comme Blaise Matuidi


Même Laurent Blanc, pourtant amoureux de son joueur, aimerait que celui-ci se lâche un peu plus offensivement. «  Marco Verratti doit se projeter vers l'avant mieux qu'il ne le fait. Il a une bonne frappe de balle, qui peut lui permettre d'être plus dangereux à 20-25 mètres. Il peut se projeter plus vers l'avant » , avait-il déclaré en conférence de presse en janvier dernier. Techniquement, Verratti a un Matuidi dans chaque orteil. Pourtant, c'est le Français qui enquille sa dizaine de buts par saison. Le Crom : « Il devrait s'inspirer de Blaise Matuidi que j'ai connu aussi à ses débuts à Troyes. Si on m'avait dit qu'il mettrait une quinzaine de buts par an... Blaise a modifié son rôle, il se projette et a étoffé son jeu. Peut-être que Marco devrait s'en inspirer. »


Au final, c'est quoi le souci avec l'absence de prise de risque de Verratti ? Le gamin douterait-il de ses capacités à bien faire le dernier geste ? Le Crom encore : « On peut difficilement parler de problème de confiance avec Verratti. Quand il est arrivé, il avait 20 ans et venait de D2. C'était un joueur méconnu en France et, immédiatement, j'ai été bluffé par son culot, la confiance en lui qu'il dégageait. Quand il joue, on dirait qu'il n'a aucune pression. En 20 ans de carrière, j'ai rarement vu un gamin aussi doué à son âge. » On parle d'un joueur qui tente, et réussit, des crochets et des feintes de corps dans sa propre surface. En fait, Verratti est un garçon de partage. Il aime surtout faire briller les autres, mais il adore surtout se faire plaisir sur un terrain de football. Et lui, son kiff, c'est le dribble court, le râteau, le crochet, la conservation de la balle, l'orientation du jeu, bref, tout sauf faire trembler les filets. Si le garçon veut faire mentir ses contemporains, il n'y a pas trente-six manières de le faire. « J'espère qu'il va me faire mentir en collant un but de 25 mètres » , conclut Le Crom. Papa depuis six mois, on est certain d'une chose. De temps en temps, Marco en colle une au fond.

Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



lundi 19 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12 lundi 19 février 414€ à gagner avec Barça & Bayern 1 lundi 19 février 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 19 février Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 19 lundi 19 février Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 11