1. //
  2. //
  3. // Groupe I
  4. // Bétis Séville/Lyon (0-0)

Lyon toujours nul

Lyon a été largement dominé, mais ne s'est pas écroulé ce soir sur la pelouse du Bétis Séville (0-0), grâce à un très bon Anthony Lopes. Après avoir stoppé l'hémorragie en championnat le week-end dernier contre Rennes (0-0), l'ancien septuple champion de France s'est rassuré avec un deuxième match nul vierge de buts. Et tant pis pour le spectacle.

Modififié
13 25
Bétis Séville - Lyon : 0-0

Il est bien loin le temps où Lyon faisait trembler l'Espagne, et le Real Madrid en particulier. Mais le match nul de ce soir (0-0), décroché malgré de belles frayeurs, a au moins permis aux Lyonnais de confirmer ce qui leur reste de standing européen. Donnés pour morts après la leçon de football de la Real Sociedad, lamentables contre Reims et Évian, puis soporifiques face à Rennes, les Lyonnais ont connu une semaine difficile et pleine d'humilité. Ils s'avançaient ce soir en terrain hostile avec la peur au ventre et une équipe largement remaniée, marquée par le grand retour de Jimmy Briand. Heureusement, on apprend avec surprise avant le coup d'envoi que nous ne sommes pas les seuls en France à faire tourner en Europa League. Septième de Liga la saison passée, le Bétis commence avec pas moins de dix changements par rapport au dernier match contre Valence, pourtant remporté 3-1, et présente fièrement Damien Perquis pour capitaine.

Lyon résiste

Après quelques minutes de chauffe, la supériorité sévillanne tant attendue n'éclate pas aux yeux, dans une première mi-temps longtemps pauvre en occasions. La pelouse, dans un état exécrable, peut sûrement dédouaner certaines erreurs, mais le niveau technique se révèle rapidement limité. Pour tout dire, Jimmy Briand, parti en débordement à la 18e minute, fait un tout droit en six mètres. Lacazette est le premier à inquiéter le gardien espagnol sur une petite volée (8e). Gomis impose son postérieur, mais est souvent sifflé hors-jeu, comme lors de son but refusé à la 34e minute. Son homologue espagnol Verdu n'est pas vraiment plus brillant, bien muselé par une défense rhodanienne attentive. Lyon tient tête physiquement, grâce à un engagement prononcé dans les duels, mais se révèle assez inoffensif, en dépit de plusieurs coups francs de Grenier. À la 32e minute, Gonalons prend son traditionnel carton, mais sa fourberie a le mérite d'être masquée, ce qui n'est pas le cas de Dabo, qui frôle l'expulsion dans la foulée en découpant le jeune Cedrick. Tandis que la mi-temps approche, les Sévillans, pas impressionnés, haussent le ton et se montrent dangereux par deux fois. Henri Bédimo intercepte joliment et de justesse un centre en retrait à la 42e minute, après un nouveau ballon cafouillé par Bakary Koné sous la pression (42e). Deux minutes après, Anthony Lopes remporte son duel face à Cedrick, qui oublie sur l'action de servir son équipier bien démarqué et forcément mécontent.

Le Bétis croque

Au retour des vestiaires, la domination sévillane ne fait plus de doute. C'est d'abord Chuli qui met au supplice Umtiti et Gonalons sur un petit festival, mais sa frappe est bien captée (54e). Tandis que l'ambiance monte en gamme, les joueurs de Pepe Mel poussent et sont tout près d'ouvrir le score sur un magnifique mouvement collectif, conclu sur le poteau par un Nosa trop imprécis balle au pied (72e). Déstabilisés par la sortie de Gomis, remplacé par Fékir à trente minutes de la fin, les Lyonnais ne parviennent à se montrer dangereux que sur coups de pied arrêtés. Sur un service de Grenier, Umtiti remet dans l'axe, mais le coup de tête de Jimmy Briand passe au-dessus malgré un bon timing (63e). Le temps passe et la domination s'accentue, mais le Bétis ne trouve finalement pas la clef. C'est même Lyon qui se montre dangereux grâce à Lacazette, parti en contre, mais sa frappe est détournée en corner (84e). Irréprochable tout au long de la rencontre, Anthony Lopes détourne une dernière occasion de Cedrick à la 86e minute et permet à Lyon de repartir d'Espagne avec un sixième match d'affilée sans victoire. Et avec ce qui lui reste de fierté.

Tous les résultats et les classements après cette première journée de C3, c'est par ici !

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Guardiola arbitre pour arrondir ses fins de mois ?
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Content de voir que même hors de France il y a des pelouses ignoble.
Nul mérité au terme d'un match intéressant mais avec bcp de déchets des deux cotés.
Oui un point qui fait du bien a la confiance pour une equipe en plein turn-over.

j'ai trouvé bédimo trés bon.
Etrangement, je m'attendais à ce qu'on ne prenne pas de buts, et même si le Bétis aurait dû gagner, je crois qu'on doit le nul à la chance de Koné. Et à Anthony Lopes, impecc, et aux sauvetages de Bedimo.
C'est de la très très haute analyse footballistique, mais je crois Koné plutôt veinard, à quelques exceptions près (quand Cvitanich fait la simulation la plus vicieuse du monde ou quand la chance fait défaut tout simplement), tandis que Bisevac a quand même une tête de gros poissard.
Venons à l'analyse objective du match: un lyon à chier, incapable de marquer, et de placer des joueurs dans la surface, en position de buts.
J'ai pas aimé:
- les hors-jeux à répétition de Gomis qui réduisent à néant toute vélléité de jeu
- que ce même Gomis ne presse quasiment jamais.
- la lenteur et les mauvais choix de Ferri quand il n'était pas carrément fantomatique. Olah, réveille-toi on joue pas les espoirs du Kazhakstan.
- la lenteur et la nullité de Grenier, toujours à gémir.
- la nullité de Lacazette, un peu moins nul quand il a été replacé en pointe.
- Le non-remplacement de Ferri par Rémi Garde, qui termine le match alors qu'il a été un poids pour son équipe.
- Le remplacement de Dabo par Fofana.
- La piètre et mollassone tentative de retour de Fofana sur un contre du Bétis en fin de match.

J'ai aimé:
- Bédimo, auteur de quelques sauvetages, allez, providentiels.
- Anthony Lopes.
- La chance qu'on a eu.
- L'entrée de Fékir. Et si finalement c'était lui le joueur le plus talentueux de cette équipe?
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
A se mettre une balle !

Pourquoi j'ai gâché ma soirée a regarder cette purge ?

Lyon et Betis sont vraiment deux équipes très faible.
Bon ba c'est un point de pris mais quel purge et pourtant je suis supporter de Lyon donc même quand c'est pas fantastique j'arrive à trouver des points positifs, mais là vraiment je n'ai vu aucune envie, une technique abominable ( le terrain n'aidant pas même si cela à presque plus pénalisé le Betis que nous )

Enfin bref Ferri ne doit jamais finir le match il a tout loupé, Bedimo est une bonne recrue , Anthony Lopes nous sort un bon match mais sinon c'était d'une pauvreté affligeante. Je suis pas fan de Gomis mais il a quand même un jeu de corps intéressant cependant lorsque Lacazette repasse en pointe il y a plus de vivacité et on le sent plus à l'aise le petit donc bon je sais pas trop quoi en penser car pour moi Briand n'a pas sa place dans le 11 ( et pourtant ce n'est plus la grande époque ).

En espérant qu'on retrouve le goût de la victoire à Gerland dimanche contre les canaries car on en a bien besoin.

PS : Il devrait engager des commentateurs muets sur W9 ça sera jamais pire que ceux qui étaient présents ce soir !
Comment a été Gomis à l'impact ?
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Magnifique le titre de l'article
Lyon et Bétis dontdrux équipe très faible.
C'est incroyable de voir ca. La réalité c'est que ce soir l'équipe A de Lyon a failli perdre contre l'équipe B de Séville. C'était le premier match le betis avait pas peur ils ont fait jouer les remplacants.
L'équipe A de Lyon, il ne faut pas pousser non plus. Briand, Ferri, Koné, Dabo ne sont pas des titulaires. Ca en fait 4 sur 11 quand même.

Sinon, archi-dominé? Là encore, c'est un peu beaucoup énormément exagéré.

Un bon point de pris à l'extérieur, par une équipe de minot en construction, une équipe en construction et en manque de confiance, c'est franchement pas si mal.

Mais vous croyez quoi sinon? On parle d'une équipe où des mecs avec à peine trois saisons de ligue 1 sont les tauliers! Arrêtez d'attendre que Lyon fasse ce qu'il faisait il y a 5 ans, et regardez les pour ce qu'ils sont. Une équipe de minots qui vont s'aguerrir pendant deux saisons avant de pouvoir espérer de rivaliser avec le haut niveau, si on lui laisse une certaine stabilité.
Ah oui, et "lamentable contre Reims et Evian". L'auteur de cette phrase a t'il regardé le match contre Reims, ou il a juste fait un tour sur l'équipe pour voir que Lyon avait perdu ce match? Pour le coup, Lyon avait surtout eu une malchance de dingue, car ils n'avaient pas fait un mauvais match du tout. Contre Evian, là, ouais, c'était catastrophique. Mais il n'y a absolument rien à comparer dans ces deux matchs.
Dire que Briand a refusé Monaco il y a quelques temps car il voulait pas se taper 6 mois de Ligue 2.

ça aurait pu le relancer le con.
Raphael Simon Niveau : District
Si je suis bien, un bon OM s'est fait battre chez lui par un médiocre Arsenal. Un OL nullissime obtient le nul à l'extérieur face à un bon Bétis. OK...
nathaninho Niveau : CFA2
Message posté par Brice_I
L'équipe A de Lyon, il ne faut pas pousser non plus. Briand, Ferri, Koné, Dabo ne sont pas des titulaires. Ca en fait 4 sur 11 quand même.

Sinon, archi-dominé? Là encore, c'est un peu beaucoup énormément exagéré.

Un bon point de pris à l'extérieur, par une équipe de minot en construction, une équipe en construction et en manque de confiance, c'est franchement pas si mal.

Mais vous croyez quoi sinon? On parle d'une équipe où des mecs avec à peine trois saisons de ligue 1 sont les tauliers! Arrêtez d'attendre que Lyon fasse ce qu'il faisait il y a 5 ans, et regardez les pour ce qu'ils sont. Une équipe de minots qui vont s'aguerrir pendant deux saisons avant de pouvoir espérer de rivaliser avec le haut niveau, si on lui laisse une certaine stabilité.


Merci
nathaninho Niveau : CFA2
Message posté par Brice_I
Ah oui, et "lamentable contre Reims et Evian". L'auteur de cette phrase a t'il regardé le match contre Reims, ou il a juste fait un tour sur l'équipe pour voir que Lyon avait perdu ce match? Pour le coup, Lyon avait surtout eu une malchance de dingue, car ils n'avaient pas fait un mauvais match du tout. Contre Evian, là, ouais, c'était catastrophique. Mais il n'y a absolument rien à comparer dans ces deux matchs.


Merci
Mais, mais... c'est dla merde!
Pas envie de commenter cette purge entre 2 équipes franchement de très faible niveau hier

J'ai été sidéré par le déficit technique et cela m'a beaucoup surpris et déçu du bétis vu le portrait qu'on en faisait avant la rencontre. Parce qu'hormis envoyer le ballon à cédrick et attendre qu'il fasse la différence, c'était incroyablement stéréotypé.

Pour nous la saison va être très très longue ... nous en sommes donc à 1 but en 6 matchs (et encore le but c'est une frappe dévié lointaine contre évian) .... bref une stérilité offensive ahurissante.

Si j'ai envie de mettre un bon taquet à grenier, je fais partie de ceux qui n'ont pas compris la hype autour de notre n°7 après ses 2 coups francs juninhesque car dans le jeu il avait produit exactement la même merdasse qu'hier ces jours là.
Bref, quand on veut les clés du camion (oui ben maintenant c'est un bon 3t notre ol) on s'assure d'être capable de le conduire.
Note : 1
Beh putain* ! Pour un mec qu'a pas envie de commenter...

Et les canaris vont en faire qu'une bouchée ce weekend !
anteouane Niveau : DHR
Je pense qu'on pouvait s'attendre à ce genre de match de la part de l'OL. Il voulait avant tout se rassurer (oui je sais, je parle bien le footballeur) donc ça donne ce genre de match ou pas grand monde respire la confiance et ou personne prend vraiment de risques.
Je trouve comme point positif que la l'axe central du milieu a bien tenu même si ya eu parfois le feu, ils en avaient toujours sous le semelle pour dégager en catastrophe.
Offensivement, faut comprendre qu'on avait 2 nouveaux cadres avec 2 anciens bannis, ça aide pas pour les automatismes. Et en plus, je suis assez d'accord avec Pastore quand il dit qu'en France, on joue la tête baissée (itw ds so foot n° d'avant). Les mecs se regardent pas. Après une occaz' ratée, les mecs se replacent la tête dans les chaussettes. Pas de mini-débrief "oh! j'étais là! centre bordel" "scuse jpouvais pas j'étais sur mon pied gauche", pas de mecs qui s'applaudissent pour dire "elle est pas arrivé celle-là mais retente-la la prochaine fois". Marseille, c'était pareil avant-hier.

PS : le logo appartient à Nantes
MAtch pas terrible quand même.

Koné, Umtiti et Lacazette c'est ça l'avenir de Lyon????????

Gomis apporte une plus value certes, mais pas compliqué lorsque tes partenaires s'appellent Briand et Lacazette.

Le Bétis a croqué et aurait du gagner ce match.

PS : Jean-Marc Ferreri doit se reconvertir ailleurs. Reste sur l'OMTV bordel!!!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Francfort coule Bordeaux
13 25