Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Nice-Lyon (0-5)

OL Motorcycle Club

Voilà six semaines que les Lyonnais enchaînent les matchs pied au plancher, semblant rouler sur la concurrence grâce à une attaque pétaradante et un collectif qui colle à la route. De quoi changer de braquet et espérer atteindre des objectifs qui n'étaient qu'à peine formulés il y a quelques mois de ça.

Modififié
« Fracas et violence. » Si les showrunners de la série sur l’Olympique lyonnais devaient trouver un titre à l’épisode qui est en train de s’écrire actuellement, c’est par ces mots qu’ils résumeraient le mieux la situation. Les Gones enchaînent à un rythme insoutenable, laissant grandir une machine qui sera difficile à dessouder autant en championnat qu’en Ligue Europa et qui a de quoi laisser rêveurs ses supporters. Depuis ce fameux match remporté face à Monaco le 13 octobre dernier dans les ultimes instants grâce à un exploit de Nabil Fekir (3-2), les Lyonnais ont enchaîné une série de huit victoires toutes compétitions confondues, avec pour seul accrochage un nul face à Montpellier le week-end dernier (0-0). Mieux, avec ce succès à Nice, ils réalisent leur meilleure série d’invincibilité depuis quatre ans, où ils avaient déjà cumulé douze matchs sans défaite entre le 5 décembre 2013 et le 26 janvier 2014. C’est simple : mis sous pression avant ce chapitre victorieux, Bruno Génésio a depuis trouvé un équilibre qui permet à son équipe de pointer à la deuxième place du classement, acquise grâce à sa différence de buts, en attendant le résultat du choc entre Monaco et Paris.

Puissance de feu


Alors que le regain de forme des Lyonnais a souvent été associé à un Fekir qui marche sur l’eau, ses coéquipiers ont démontré ce dimanche à l’Allianz Riviera qu’ils pouvaient également faire des étincelles sans leur maître à jouer. Un jeu qui va toujours vers l'avant, percutant en contre plein axe ou sur les côtés, qui ne laisse que peu de chances à une défense aussi friable que celle de Nice. Memphis Depay, double buteur, s’est mué en leader offensif, partageant la caution technique avec un Houssem Aouar aux pieds de velours et idéal dans sa mission de transmission ; Mariano a fait du Mariano en se battant sur tous les ballons et en mettant la pression sur l'arrière-garde niçoise ; alors que Cornet a remplacé Bertrand Traoré, actuellement blessé, en apportant la même vitesse que son collègue burkinabè. Sans oublier les jeunes formés à Lyon, comme Myziane Maolida (qui a inscrit ses deux premiers buts en pro cette semaine) et très prochainement Amine Gouiri, qui amènent une profondeur de banc intéressante. Une efficacité létale qui se traduit par vingt-six buts sur les neuf derniers matchs, donc cinq également dans le derby, et leur permet de talonner le PSG en matière de puissance offensive.

Les doutes dans le rétroviseur


Si cette force de frappe est si impressionnante, c’est qu’elle s’appuie sur une solidité défensive retrouvée. La paire Marcelo-Morel, avec Diakhaby en back-up, protège parfaitement un Anthony Lopes qui n’a plus encaissé de buts depuis six rencontres. La sentinelle Lucas Tousart et les pistons Tete et Marçal huilent tout ce mécanisme qui, pour peu qu'il confirme toutes ses promesses, peut clairement afficher de belles ambitions pour la suite. Bien loin de ce qu'on craignait en début de saison, au vu du nombre d'arrivées et du départ des anciennes pièces maîtresses qu'étaient Lacazette, Tolisso et Gonalons. Surtout que l’OL a déjà passé les principaux obstacles de sa première partie de saison : il est déjà qualifié pour les seizièmes de finale en Ligue Europa et a déjà joué ses plus gros rivaux en Ligue 1, excepté Marseille qu’il recevra à la mi-décembre. De quoi donner du temps à Génésio pour peaufiner les derniers détails d’un collectif qui pourra clairement essayer de mettre sous pression Paris et d’accrocher une seconde place. Sans oublier la perspective de disputer une finale européenne dans son « formidable outil » du Groupama Stadium. Aulas s’en frotte déjà les mains et garde le polish dans sa poche pour faire briller cette belle bécane avec laquelle il peut enfin frimer.




Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10