Il se perd dans San Siro et rentre 11 ans plus tard

Modififié
292 26
Ce 24 août 2004, Rolf Bantle, 60 ans, se rend à San Siro accompagné de ses amis.

Les compères viennent assister au tour préliminaire de la Ligue des champions entre l'Inter et le FC Bâle. Leur équipe de cœur s'incline 4-1, mais l'aventure du sexagénaire ne s'arrête pas là. Le Nouvel Observateur raconte cette histoire en relayant les propos de L'Essentiel.

Alors que l'arbitre s'apprête à siffler la fin du match, Rolf décide de se rendre aux toilettes du stade. Ses amis vont l'attendre longtemps, plusieurs heures, en vain. Le Suisse ne réapparaîtra pas. Du moins, pas ce jour-là. «  J'avais seulement 20 euros, 15 francs [suisses, ndlr] dans mon portefeuille et pas de portable » , raconte-t-il au quotidien L'Essentiel.

Perdu dans l'immense antre milanaise, l'homme finit par trouver les toilettes et sortir du stade. Là, quand tout le monde aurait décidé de rejoindre ses amis ou se rendre dans une gare, il décide de se promener dans Milan et de passer la nuit dehors. La première nuit... d'une longue série. « Je me suis plu et je n'avais aucune raison de revenir à la maison. J'ai profité de la liberté à Milan » , explique-t-il avant d'ajouter : « Je n'ai pas trouvé de raisons de rentrer. Comme j'avais pas mal bossé sur des chantiers avec des transalpins, je n'ai pas eu de problème avec la langue. »

Avec le temps, le Suisse prend ses marques dans la capitale lombarde. il devient un SDF connu des Milanais : « Des gens ont commencé à me donner de la nourriture et des cigarettes, et un étudiant m'a offert un sac de couchage. » « Ruedi » , comme le surnomment les locaux, se plaît de cette vie de vagabondage. Il s'organise un quotidien « libre » et sans « obligation » . Chez lui, dans les Alpes, les recherches s'arrêtent. Il est même définitivement déclaré disparu.

Malheureusement, en avril dernier, Rolf chute dans des escaliers. Il se brise le fémur. Une blessure embêtante pour un homme maintenant âgé de 71 ans. Amené à l'hôpital, les médecins se rendent vite compte que l'homme ne dispose pas de sécurité sociale. Ils décident de contacter le consulat de Suisse pour établir l'identité du septuagénaire et le rapatrier. La fin d'une vie d'errance pour Rolf qui rentre enfin chez lui.

Aujourd'hui, l'homme coule des jours heureux dans une maison de retraite. Il ne regrette rien de ses années de SDF en Italie : « Je suis toujours un fan de foot. Et en particulier du FC Bâle ! » affirme-t-il.

Son match à Milan aura duré 11 ans... TC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

neo_la_fifouze Niveau : DHR
La petite news WTF de la journée, comme on les aime.
Note : 3
Je suis férocement athée mais quand je vois ce genre d'histoire, je ne peux m'empêcher de croire que ce mec a un ange gardien...
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 24
Incroyable cette histoire.

Respect pour ce petit vieux, qui a l'air d'avoir toute sa tête et qui a décidé, à un âge où l'on en a généralement plus le courage, de complètement bouleverser sa vie. Il devait probablement crever à petit feu dans son quotidien, il a senti un appel d'air et s'y est engouffré.

Même s'il a du traverser des moments difficiles, il semble ne rien regretter, il semble léger, intact.

Grand, grand respect pour ce genre de caractères.
En voyant le titre, l'espace d'un instant, j'ai cru que j'avais basculé sur le site du gorafi
Me fait penser à un super article lu sur slate : http://www.slate.fr/story/107645/recher … olontaires

Dès les premières lignes, tu es happé par le machin.
AceVentura Niveau : DHR
Histoire de fou, c'est juste inexplicable!
Je sens que hollywood va bientôt racheter l'histoire de ce monsieur.
Faut quand même être un peu barge pour devenir SDF, j'ai quand même quelques doutes sur cette histoire
Monsieur Personne Niveau : District
Into the wild: Milano Experience
Mr. Anderson Niveau : DHR
Message posté par Ceara
Faut quand même être un peu barge pour devenir SDF, j'ai quand même quelques doutes sur cette histoire


D'accord avec toi. Surtout que le monde de l'errance n'a rien de facile, et est extrêmement dur, violent et compétitif.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Benzema en garde à vue
292 26