1. //
  2. // 11e journée
  3. // Caen/Nantes

Florian Le Teuff : « On veut inventer l'actionnariat populaire à la nantaise »

Florian Le Teuff, président de l'association À La Nantaise, trouve le temps entre deux averses ligériennes de livrer sa vision de la gouvernance du football français et de l'alternative que représente le premier projet d'actionnariat populaire de France. Entre Waldemar Kita, modèle allemand et proposition de loi.

427 18
C'est quoi, À La Nantaise ?
À la Nantaise, c'est l'association des amoureux du FC Nantes attachés aux valeurs qui ont bâti la notoriété du club. Le jeu, la formation et l'innovation. On rassemble 2300 adhérents et 39 entreprises dans le cadre du premier projet d'actionnariat populaire du football français. Ça fait sourire tous ceux qui refusent de voir plus loin que le bout de leur nez et qui refusent d'observer que ce modèle de gouvernance a démontré son efficacité dans chacun des grands pays de football.

Concrètement, comment comptez-vous participer à la gouvernance du FC Nantes ?
L'objectif est de monter au capital du FC Nantes, lors du prochain changement d'actionnaire majoritaire, pour contribuer à la gestion du club et promouvoir la charte éthique de l'asso : le pacte Arribas. On a justement 390 membres de l'association qui ont déjà contribué à la levée de fonds via la société par actions simplifiée qui fonctionne selon le modèle démocratique « un homme, une voix » . Aujourd'hui, on a 35 000 euros, soit 7% du capital du FC Nantes. Une étude indépendante, réalisée conjointement par la Fédération pour la recherche économique et financière et l'université de Nantes, a même démontré qu'À La Nantaise serait susceptible de recueillir 1 700 000 euros dans le cadre d'une ouverture du capital du FC Nantes aux supporters.

Waldemar Kita affirme avoir voix au chapitre pour les 90 millions d'euros de dépenses annoncés depuis son arrivée dans le club. Ça se passe comment avec lui ?
En août 2010, suite au lancement de l'asso, Franck Kita nous avait reçu à la Jonelière. Il avait déclaré à la presse que la rencontre lui paraissait intéressante, mais au fur et à mesure que l'association grandissait, la direction s'est refusée au dialogue, tenant même des propos agressifs voire complètement farfelus : Waldemar Kita est allé jusqu'à s'appuyer sur une enquête de So Foot pour me traiter de nazi. Évidemment, tout a été démenti par la suite. Mais bon, on sait très bien que militer pour la transparence dans le foot français n'est pas un long fleuve tranquille. Si monsieur Kita veut faire la guerre, il la fera tout seul.

La formation est une de vos valeurs centrales, mais dans le même temps, sous Kita, pas mal de jeunes du centre ont été amenés à jouer avec les pros...
Effectivement, on voit des jeunes en équipe première : Djidji, Rongier, Dubois, Iloki. Des jeunes repérés et formés par les éducateurs Laurent Guyot et Stéphane Moreau, évincés par la direction en 2008, alors qu'ils étaient les derniers garants des principes de jeu qui nous ont permis de remporter huit titres de champion de France. Pour nous, l'avenir du centre de formation reste, malgré les apparences, un grand point d'interrogation.

Au fait, il paraît que grâce à vous, Pierre Ménès progresse en allemand ?
On s'était permis de lui adresser un colis après la diffusion par le Canal Football Club d'un documentaire sur notre association. Sur le plateau, il avait affirmé de manière pas forcément subtile qu'avec 35 000 euros, on n'avait même pas de quoi s'acheter des lacets. Dans le colis, on lui avait donc glissé un manuel de langue allemande pour qu'il puisse se perfectionner avec la langue et se familiariser avec la règle en vigueur de l'autre côté du Rhin, le 50+1. On fait de la pédagogie pour expliquer le projet. On ne veut pas racheter le FC Nantes, on souhaite devenir actionnaire minoritaire du club pour permettre au club d'être à nouveau à l'avant-garde. Le FC Nantes a inventé le jeu à la nantaise, on veut désormais inventer l'actionnariat populaire à la nantaise.

Comment sont traités les supporters dans le reste de l'Europe ?
Lorsque l'on parle d'actionnariat populaire en France la référence immédiate, ce sont les socios espagnols, un club détenu par les supporters. Le modèle des socios a entraîné des dérives, que ce soit sur le plan de l'endettement ou de la transparence. Très peu pour nous. En revanche, on observe avec beaucoup d'attention le modèle allemand, qui impose aux clubs d'être détenus par les supporters et gérés selon des principes de démocratie et de bonne gouvernance. En outre, on est jumelés avec le Supporters Trust de Norwich, les Canaris britanniques. Au Royaume-Uni, plus de 200 clubs sont détenus en partie ou intégralement par des associations de supporters.

Et en France ?
Le modèle français continue de fonctionner sur un modèle très opaque, basé sur l'entre-soi. On est à la traîne par rapport à nos voisins. On se borne à accuser le fisc quand on n'arrive pas à diversifier les recettes. Alors que le principal problème, c'est le manque d'innovation. En Allemagne, toutes les grandes sociétés cotées en bourse ont fait le choix d'investir dans le football pro. Alors qu'en France, aucune société du CAC 40 n'a décidé d'investir dans les capitaux des clubs parce que le modèle français souffre de problèmes d'image en raison de l'opacité et du conservatisme. Lors de nos recherches, on perçoit encore que les présidents des instances et des clubs restent hostiles au dialogue avec les supporters.

Dialogue impossible avec les instances du foot, donc vous vous tournez vers l'État...
À défaut de passer par la porte, on passera par la fenêtre, oui. On a été à l'initiative d'une proposition de loi avant l'été. L'objectif étant d'imposer une représentation des supporters dans les instances du football français, FFF et LFP, ainsi que dans les clubs pros. Le secrétaire d'État aux Sports nous a reçus plusieurs fois pour nous signifier sa bienveillance à l'égard de la proposition. Aujourd'hui, on a le soutien de 120 parlementaires, de toutes sensibilités, qui ont bien compris que le modèle opaque et conservateur va droit dans le mur. On sent qu'on s'apprête à tourner une page.

En attendant une loi, où en est À La Nantaise dans la préparation du futur FC Nantes ?
On a réussi à placer nos loups dans plusieurs bergeries et on a obtenu le soutien de la mairie de Nantes, qui aura son mot à dire lors du changement de propriétaire en raison de conventions qui la lient au club. Le modèle Kita-Dassault est à bout de souffle. Le club a besoin d'oxygène, et le futur acheteur ne pourra se passer des acteurs du territoire. À La Nantaise, c'est un pari, mais on est convaincus que c'est un pari qu'on va gagner, parce que c'est le sens et l'avenir du FC Nantes.


Propos recueillis par Josselin Juncker
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Là encore la visibilité dans les médias est limitée par rapport à l'ambition et la crédibilité du projet. Par contre on laisse bien Kita accuser Le Teuff d'insultes xénophobes dès qu'il le peut.
Ménès, Riolo et les autres, cons comme des balais, qui pratiquent parfaitement le double langage et décrédibilisent toute tentatives de faire bouger les lignes (à quelles fins? Peut-être juste de la connerie).
A la nantaise a aussi reçu le soutien d'un secrétariat européen si je me trompe pas, n'en déplaise aux sombres conards susmentionnés.
Swansea est détenu à 30% par ses supporters et le système de gouvernance est viable. Portsmouth à été sauvé et ils en sont actionnaires à 100%.
Oui au UK, Wycombe, Portsmouth sont des exemples de club integralement detenus par des fans et ca fonctionne tant que les besoins financiers ne sont pas trop importants.
Swansea c'est different car Jenkins met regulierement au pot et possede d'une surface financiere importante. De plus les droits TV anglais permettent un quasi auto-financement.

Je suis plus sceptique sur le projet nantais.
Qui remettra au pot quand il s'agira de trouver des millions pour passer la DNCG?

Je suis hyper sceptique.
De toute évidence c'est une bonne initiative. Et il n'y a pas que dans le foot que le Peuple devrait essayer de reprendre la main.
Saupin... pour le symbole.
90M€? Ma parole mais le chiffre augmente à chaque fois qu'on l'évoque ou quoi?
Et si d'aventure il était exact, ce dont je doute sérieusement, plus que de donner une légitimité ça démontre plutôt le niveau de l'échec.
Message posté par AriGold
Oui au UK, Wycombe, Portsmouth sont des exemples de club integralement detenus par des fans et ca fonctionne tant que les besoins financiers ne sont pas trop importants.
Swansea c'est different car Jenkins met regulierement au pot et possede d'une surface financiere importante. De plus les droits TV anglais permettent un quasi auto-financement.

Je suis plus sceptique sur le projet nantais.
Qui remettra au pot quand il s'agira de trouver des millions pour passer la DNCG?

Je suis hyper sceptique.


Je comprends ton septicisme, pour ma part ça tient du fol espoir, on se raccroche à ce qu'on peut. La structure est sérieuse et les interlocuteurs peuvent faire avancer les choses.
Le projet déclaré à la base c'est de s'appuyer sur un actionnaire majoritaire et de profiter de disposition légales comme une représentativité obligée du supporter dans l'actionnariat. Apparemment c'est un des trucs qui sont dans les tuyaux.
A Nantes, dans ce cas précis certains des adhérents de l'asso pourraient permettre de faciliter la tâche de celui qui voudrait reprendre le club.
C'est le projet le plus avancé, à priori, en France. Le problème c'est l'actionnaire actuel qui fera tout pour éviter l'entrisme de l'asso, quitte à se tourner vers une autre le cas échéant.
ChaslesDean Niveau : DHR
"Waldemar Kita affirme avoir voix au chapitre pour les 90 millions d'euros de dépenses annoncés depuis son arrivée dans le club."

Histoire de préciser, il faut savoir que dans les supposés 90M balancés par Kita au club, la très grosse partie a été perdue entre 2008 et 2011 (dans mes souvenirs, c'est environ 50M). Donc c'est à dire, durant la période où on est relégué de L1 et où on joue le maintien/ventre mou de la L2 durant deux-trois saisons.

Et cette thune est surtout passé dans des décisions aberrantes de sa part ou de celles de ses ex-sbires (Larièpe, Favard), comme empiler un tas de joueur et les payer un peu trop cher pour ce qu'ils valent par exemple. Et il y a sans doute les indemnités de licenciement et la gestion pitoyable du centre de formation qui a du jouer aussi.

Donc lorsque Kita dit qu'il a mis beaucoup d'argent à Nantes, c'est tout sauf un mécène malchanceux et injustement haï comme il veut le faire croire, c'est un mauvais gestionnaire qui a pris des décisions pitoyables. Un type comme lui PDG ne tiendrait même pas 30 minutes en réalité.

Et accessoirement, il faut savoir que Nantes ne perd plus beaucoup d'argent depuis 2 ans, puisque le club est bénéficiaire cet année (il y a eu l'interdiction de recrutement certes, mais Waldy a pas mal gagné lors de ce mercato aussi).
Message posté par ChaslesDean
"Waldemar Kita affirme avoir voix au chapitre pour les 90 millions d'euros de dépenses annoncés depuis son arrivée dans le club."

Histoire de préciser, il faut savoir que dans les supposés 90M balancés par Kita au club, la très grosse partie a été perdue entre 2008 et 2011 (dans mes souvenirs, c'est environ 50M). Donc c'est à dire, durant la période où on est relégué de L1 et où on joue le maintien/ventre mou de la L2 durant deux-trois saisons.

Et cette thune est surtout passé dans des décisions aberrantes de sa part ou de celles de ses ex-sbires (Larièpe, Favard), comme empiler un tas de joueur et les payer un peu trop cher pour ce qu'ils valent par exemple. Et il y a sans doute les indemnités de licenciement et la gestion pitoyable du centre de formation qui a du jouer aussi.

Donc lorsque Kita dit qu'il a mis beaucoup d'argent à Nantes, c'est tout sauf un mécène malchanceux et injustement haï comme il veut le faire croire, c'est un mauvais gestionnaire qui a pris des décisions pitoyables. Un type comme lui PDG ne tiendrait même pas 30 minutes en réalité.

Et accessoirement, il faut savoir que Nantes ne perd plus beaucoup d'argent depuis 2 ans, puisque le club est bénéficiaire cet année (il y a eu l'interdiction de recrutement certes, mais Waldy a pas mal gagné lors de ce mercato aussi).


Houla, si il te lisait, notre bien aimé président te répondrait qu'il a connu une brillante réussite économique qui lui a permis de s'enrichir et de se fringuer avec beaucoup de goût et de recherche. Ceux qui critiquent et ben qu'est ce qui ont fait eux hein? Et on a pas vu ce qui va faire avec son eau de source...
Héhé, je viens de me rappeler le salaire de Klasnic.
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Sa fortune dans le monde de l'entreprise, c'est un gros coup de bol surtout. Un de ses ingés dépose un brevet qui lui fait toucher le jackpot à la revente.

Mais il y est à peu près pour autant que la réussite de Veretout par exemple...


Sinon, Arigold, le projet est d'être actionnaire minoritaire, pas majoritaire. Et y'a plein de clubs bien gérés qui n'ont pas besoin de remettre au pot pour passer devant la DNCG. Le FCNA avant le rachat par la Socpresse (1992-2001) a fait plein de bénéfs pour rembourser sa dette au plus vite. Avec les résultats sportifs que l'on sait...
@IlRagnoNero

En France seul Lorient publie un resultat net positif de memoire (grace a des revenus exceptionnel que sont la vente de joueurs).
Pour le reste, les clubs comptent sur des abandons de creance ou des injections de cash pour vivoter.

Concernant le fait d'etre minoritaire, franchement, autant creer ou reprendre un club en DH et etre majoritaite ailleurs (AFC Wimbledon par exemple) car jamais un actionnaire majoritaire acceptera un pouvoir de nuisance de mecs qui ne representent quasiment rien dans l'actionnariat (et je le comprends d'un point de vue purement managerial/economique).
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Ben, Jenkins l'accepte bien à Swansea d'après toi...

Et comme le premier objectif, c'est d'être incontournable au moment du rachat, notamment en jouant sur le pouvoir décisionnel de la mairie de Nantes, le plan me semble tenir la route, au contraire.

Si c'était juste une asso' qui bossait dans son coin uniquement avec les supporters, je serais d'accord avec toi. Mais A La Nantaise sait justement se tourner vers les personnes qui auront leur mot à dire au moment de la revente par Kita...

Pour les résultats nets positifs ou pas, faut pas oublier que si d'un côté, il y a des abandons de créance, de l'autre, il peut y avoir des remontées d'argent vers une société mère.

M'enfin, je ne prétends pas avoir analysé les bilans comptables des 20 clubs de D1 sur ces dernières années, ni même d'avoir la compétence pour le faire et je pense qu'effectivement, la plupart des clubs perdent de l'argent, mais il me semble aussi que c'est parce que la plupart sont mal gérés (et encore, on a la DNCG...).

Avec une gestion saine, qui commence par une échelle de salaires stricte en rapport avec les revenus du club (quelque chose qui vient d'exploser à Nantes avec les arrivées de Sigthorsson et Cana alors que le n'importe quoi du début venait de prendre fin avec le départ de Djordjevic), tu as moyen de faire quelque chose d'intéressant et de durable, sans être en Angleterre (ben tiens, l'Udinese par exemple, même si je ne suis pas fan du trading compulsif de joueurs, au moins, ça se fait sans Jorge Mendes and co...).
Oui enfin tu en veux vraiment toi du modele opportuniste des Pozzo qui changent de priorite en fonction des opportunes financieres de leurs clubs?
On est tres tres loin de l'actionnariat populaire.
Je veux bien que la plupart des clubs francais soient "mal geres" mais si 99% des clubs sont deficitaires, c'est principalement parceque l'environnement economique et fiscal francais n'est pas favorable.
Tu me parles de remontees de dividendes mais qui s'est enrichi personnellement avec le foot en Ligue 1?
Je trouve l'idee vraiment bonne mais j'ai peur que le manque de puissance financiere de l'actionnariat populaire ne le condame uniquement aux seconds roles, au niveau interne en tant que minoritaire ou sportif si d'aventure il devenait majoritaire.
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Qui changent de priorité en fonction des opportunités financières ?

Pas vraiment. Les salaires de Watford sont adaptés aux revenus de Watford. Qui sont bien évidemment supérieurs à ceux de l'Udinese.

En l'occurrence, s'ils ont racheté d'autres clubs, c'est justement pour rentabiliser leur réseau de scouts parce que ça faisait trop de joueurs à placer pour le seul Udinese Calcio (et déjà pas mal de prêts en Italie...).

Parce que c'est autre chose d'avoir son réseau de scouts que de piocher dans celui de Jorge Mendes ou d'autres du même accabit.

Et ça marche. Le club (et pas le compte en banque perso des Pozzo) s'est quand même financé 3/4 de stade neuf (plus une rénovation du 1/4 restant) sur ses propres deniers. Et pour 25 millions, une fraction de ce qu'ont coûté les derniers stades neufs français. Et en Italie, SVP !

Après, je préfère un modèle basé sur la formation, et d'ailleurs, Udine semble progresser petit à petit de ce côté. Mais le principal, ça reste de ne pas lancer de l'argent que tu n'as pas. Et en général, le premier poste de dépense, ce sont les salaires des joueurs et les indemnités de transfert.

Donc une bonne gestion financière associée à une bonne gestion technique, ça permet d'avoir des résultats. Jusqu'à un certain point, certes, mais sur le long terme meilleurs que tous les clubs qui boxent dans la même catégorie.

Nantes avait ça. En avance techniquement, et sans jamais faire de foliers financièrement, à part le triste épisode Bouyer. C'est depuis qu'on a un "mécène" qui met au pot que ça dérape...

Après, je suis bien conscient que ça a bien changé depuis 15 ans, et que les salaires ne sont plus les mêmes. M'enfin, même les Ricains ont compris que ce n'était pas viable d'avoir des clubs structurellement déficitaires et ont tous adopté un salary cap (à part la MLB) pour remédier à leur propre connerie !

Bref, je pense qu'avec beaucoup de compétence, on peut faire quelque chose qui tienne la route sportivement et financièrement. Pas pour aller chercher un titre face à des équipes qui ont un budget illimité pour une (mauvaise) raison ou une autre. Mais pour faire mieux qu'avec un mécène incompétent, qu'il s'appelle De Chaisemartin, Dassault ou Kita, ça, c'est certain.

Pour ça, tu me diras qu'il n'y a pas besoin d'actionnariat populaire, juste d'un bon actionnaire. C'est un préalable, c'est lui qui permettra à l'actionnariat populaire d'entrer dans le club. Mais comme le bon actionnaire n'est pas plus éternel que le mauvais actionnaire, c'est l'actionnariat populaire qui devra ensuite se charger de surveiller que le "no nonsense" reste de mise. Avec un accent mis sur la formation à Nantes, identité du club oblige.


Sinon, pour revenir à l'intro de l'article, je tiens à signaler qu'il n'a quasiment pas plu à Nantes depuis un mois (à part une journée bien moche). Non mais !
ErminigMode2k11 Niveau : DHR
Le FCN dans ce qu'il a de meilleur.
Message posté par Il Ragno Nero
Sa fortune dans le monde de l'entreprise, c'est un gros coup de bol surtout. Un de ses ingés dépose un brevet qui lui fait toucher le jackpot à la revente.

Mais il y est à peu près pour autant que la réussite de Veretout par exemple...


Sinon, Arigold, le projet est d'être actionnaire minoritaire, pas majoritaire. Et y'a plein de clubs bien gérés qui n'ont pas besoin de remettre au pot pour passer devant la DNCG. Le FCNA avant le rachat par la Socpresse (1992-2001) a fait plein de bénéfs pour rembourser sa dette au plus vite. Avec les résultats sportifs que l'on sait...


Euh... c'était ironique, hein. Je précise, au cas ou.
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Message posté par Bobossis


Euh... c'était ironique, hein. Je précise, au cas ou.


Yep, c'était juste pour préciser pour les non Nantais et non Lausannais !
TheRedRooney Niveau : DHR
Le FC Nantes est à l'équilibre depuis 2 ans, sans que Kita injecte de l'argent.
el condor passa Niveau : Loisir
Je préfère et de loin le " Community ownership " mis en pratique à Green-Bay, bien plus performant...........C'est le seul concept que tous ses escrocs du foot redoute!
Super article, grosse découverte pour ma part !

Quand est-ce qu'en France on va faire quelque chose d'intelligent et de nouveau pour améliorer le résultat de nos clubs en Europe ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
427 18