Dijon peut avoir des regrets

Les Dijonnais de Patrice Carteron se sont inclinés face à l’OGC Nice au terme de la séance de tirs au but (3-3, 5 tab à 3). Lorient arrache son ticket pour la demie au Mans.

Modififié
0 1
Nice - Dijon : 3-3 (5-3 tab)

Buts : Mounier (35eme), Civelli (79eme) et Monzon (118eme) pour Nice. Guerbert (19eme), Jovial (62eme) et Bauthéac (116eme, sp) pour Dijon

Un match se joue à peu de choses. Une motte de terre, une remontée d’acide lactique ou encore un simple écart de quelques centimètres dans un mur. Par peur peut-être, ou par vulgaire manque de lucidité, Abdoulaye Méïté, écarté sur un coup-franc de Monzon, permet au boulet de canon de l’Argentin de finir dans les filets niçois. 3-3, séance de pénaltys. Dur.

Difficile, car les Dijonnais n’ont pas démérité. A l’aise dans le jeu où ils ont rivalisé tranquillement avec leur hôte d’un soir, les joueurs de Patrice Carteron ont mené à trois reprises, sans jamais être capables de conserver leur avantage. C’est d’abord Guerbert, peu après le quart d’heure de jeu, qui a donné l’avantage aux siens. Avant que Mounier n’égalise vingt minutes plus tard. Bien lancé par Corgnet, plutôt bon ce soir, Brice Jovial pousse le ballon dans le but niçois sous le nez de Fernandez. Mais comme en première période, Civelli, fautif sur le but précédent, permet aux Azuréens de revenir dans le match. Fin du temps réglementaire.

Alors que les 22 acteurs se dirigent tranquillement vers la séance de tirs au but, Bauthéac profite d’une faute maladroite de Gomis sur Sankharé, pour inscrire un pénalty tout en sérénité. La suite, c’est une histoire de mur. Puis du traditionnel pile ou face. A ce petit jeu-là, Sankharé fait perdre son équipe sur une frappe toute molle. Comme quoi, un match se joue à peu de choses.

Le Mans (L2) - Lorient : 0-1

But : Sunu (70eme) pour Lorient

Quelques tracas, très peu de blabla. Favoris sur la pelouse du Mans, les Lorientais de Christian Gourcuff se sont fait peur. Pourtant, les Bretons ont attaqué par le match par le bon bout. Emeghara puis Monnet-Paquet sollicitent le portier Manceau Makaridze dès les premières minutes de jeu. Pas assez efficace, malgré le bon apport de Yann Jouffre et Mvuemba au milieu du terrain, les pensionnaires de Ligue 1 laissent peu à peu les coéquipiers de Bamba revenir dans le match. 29ème minute, Lecomte, remplaçant de Audard, foire sa relance et permet au Mans de se procurer la plus belle occasion de la première période mancelle, mais Thomas croise trop sa frappe.

La mi-temps ne change pas franchement la physionomie du match. La partie est équilibrée, et Thomas, encore lui, manque de peu le but dès le retour des vestiaire. Les Merlus répondent du tac au tac par Monnet-Paquet qui force Makaridze à une belle parade. C’est finalement Gilles Sunu qui délivre les siens à la 70ème minute, d’une belle frappe croisée du droit. Ouali tentera bien de répondre dans la foulée, mais le Manceau manque sa chorégraphie. Il n’y aura donc que des pensionnaires de Ligue 1 en demi-finales. Ce n’est pas la Ligue qui s’en plaindra.


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pas de pensionnaire de ligue 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1