1. // Coupe du monde 2014
  2. // 8e de finale
  3. // Argentine/Suisse (1-0)

Di María et l'Argentine font une croix sur la Suisse

Comme le Brésil et l'Allemagne avant elle, l'Argentine a souffert, mais est finalement passée grâce à un but de Di María au bout de la prolongation (117e). Comme l'Algérie et le Chili, la Suisse n'a pas démérité.

Modififié
6 84

Argentine - Suisse
(1-0)
Á. Di María (117') pour Argentine


Les favoris semblent décidément destinés à suer froid lors de ces huitièmes de finale de Coupe du monde. L'Argentine n'a pas dérogé à la règle. Alors qu'elle était opposée à une Suisse qui avait exhibé des lacunes défensives en phase de poules, cette Albiceleste suréquipée aux avant-postes a longtemps buté sur la belle organisation helvète, au point de devoir jouer la prolongation. Reste qu'à force de se multiplier, les scénarios à suspense deviennent également fort prévisibles. Les poids lourds souffrent, se font bousculer, craignent le pire, pour finalement s'en sortir. Le respect des hiérarchies historiques est un autre impondérable de ces huitièmes du Mondial.

Pour l'Argentine, le scénario se répète aussi depuis le début du Mondial. Des matchs plus ou moins laborieux, et Messi qui finit par emporter la décision d'un éclair de génie. À partir de l'heure de jeu, le quadruple Ballon d'or a commencé à affûter ses couteaux : une frappe bombée à l'entrée de la surface qui retombe au-dessus de la barre (67e), un centre pour l'entrant Palacio, qui venait de prendre la relève de Lavezzi, mais qui vrillait trop sa tête (75e), une percée folle sur le côté gauche à laquelle les gants de Benaglio refusaient une conclusion heureuse (79e). Mais Messi a tardé ce mardi à adresser son coup de poignard décisif, qui a finalement pris la forme d'une cuillère de caviar pour Di María (117e).

La Suisse a eu les occasions


Avant d'en découdre avec les Helvètes, Sabella semblait pourtant avoir trouvé par accident - la blessure d'Agüero - le schéma avec lequel l'Argentine pourrait tracer sa route, un 4-4-2 avec deux descendeurs olympiques sur ses flancs (Di María et Lavezzi). Un 4-4-2 particulièrement élastique, où Lavezzi a souvent pris la place de Messi quand celui-ci décrochait, et où les deux ailiers échangeaient leur position sans que cela ne surprenne vraiment une arrière-garde suisse particulièrement sereine et qui resserrait parfaitement son entonnoir quand Messi décidait de prendre la direction des opérations dans l'axe. Sabella peut bien varier les plaisirs, 3-5-2, 4-3-3 ou 4-4-2, l'Argentine cela reste dix joueurs et Messi.

À force de buter sur un verrou suisse à la mécanique bien huilée, l'Albiceleste a même fini par refroidir ses supporters survoltés, entrés en transe dès la matinée (le match se jouait à 13h, heure de São Paulo) et au milieu desquels les rares fans suisses ressemblaient à une bande de scouts égarés en plein Hellfest, même s'ils pouvaient compter sur le renfort bruyant et enthousiaste des Brésiliens présents. Le bilan de la première période était patent : l'Argentine, dominatrice stérile, avait concédé les deux occasions les plus franches : une frappe de Xhaqa, qui profitait d'un superbe centre en retrait de Shaqiri (27e), puis un lob totalement manqué de Drmić, alors que Romero, qui avait tardé à sortir face à l'avancée solitaire du troisième meilleur buteur de la Bundesliga, était planté au milieu de sa surface. Alors que Sabella continue de tâtonner, Hitzfeld, lui, a trouvé la clé lors du troisième match de poule en plaçant Shaqiri, jusqu'alors affecté au couloir droit, derrière Drmić, pointe de son 4-2-3-1. En embuscade derrière une doublette Gago-Mascherano qui ne brille pas par sa promptitude, le Messi suisse s'est régalé.

Cinq minutes de folie


Après avoir été à nouveau inquiétés par Shaqiri et Drmić (50e, 51e), les Argentins se montreront plus incisifs en deuxième période malgré un Higuaín fantomatique (à l'exception d'un jaillissement de la tête à la 62e), mais rien ne sera marqué, pour le plus grand plaisir des supporters brésiliens qui envoyaient du « olé, olé » sur chacun des mouvements collectifs des Suisses, qui ont toutefois peiné à se montrer autre chose que neutre à partir de l'heure de jeu. Lors de la prolongation, l'Argentine a continué de dominer, mais la fatigue a commencé à rendre les services encore plus imprécis (Gago pour Palacio à la 101e). Victime de crampes, Marcos Rojo devait laisser sa place à José María Basanta.

À l'aube de la deuxième partie de la prolongation, Sabella a joué son ultime carte en lançant Biglia à la place d'un Gago beaucoup trop effacé. À la 107e, Di María alertait Benaglio, qui allait chercher le ballon devant sa lucarne. Le joueur du Real allait disposer d'une occasion supplémentaire de tromper le gardien helvète. Après une percée fulgurante de Messi, Di María recevait un caviar dans la surface et plaçait parfaitement sa frappe côté opposé pour libérer l'Argentine. Les Suisses ne se rendaient pas pour autant, puisque Džemaili touchait le poteau suite à un corner à la 120e minute et un ciseau de... Benaglio. Un dernier coup franc dangereux sera sifflé à l'entrée de la surface, mais Shaqiri voyait sa frappe repoussé par le mur. L'Argentine a souffert jusqu'au bout, mais elle passe. L'essentiel est sauf pour l'Albiceleste.

Par Thomas Goubin à São Paulo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
La seule question que je me pose maintenant :
Dzemaili va-t-il copier Pinilla jusqu'au bout et se faire aussi un tatouage immonde ?
MindTheGap Niveau : CFA
Ce qui est dommage c'est que si l'Argentine parvient à gagner cette CDM, Di María même ayant été décisif pour la Ligue des champions, la coupe et dans cette CDM de loin le meilleur de l'Argentine, ce sera Messi qui aura le BO et Di María ne sera même pas dans les finalistes.

Di María ou vis ma vie de Thomas Müller.
patrick-dewaere Niveau : Loisir
Shakirinho!
MOREL_EST_UNE_PIPE Niveau : CFA2
Dommage on aurait pu avoir un complexico en cas de victoire belge ce soir.

Tant pis...
motherfucker Niveau : CFA
Note : 2
je suis dégoûté pour les suisses, pour l'instant l'argentine est l'équipe qui mérite le moins sa place en quart selon moi ! grand match de benaglio et mehmedi, les argentins peuvent faire une statue à messi et di maria. surtout di maria en fait.
Note : 5
Suisses, salauds, j'ai vibré pour vous !
GregToutCourt Niveau : District
Victoire méritée malgré tout pour l'Argentine, la Suisse n'a quasiment pas atteint les 30 derniers mètres après la 70ème... Qu'est-ce que c'était faible en attaque, heureusement que Shaqipleure cachait un peu le désert offensif de la Nati.

Bon et sinon, même si c'est pas le même match, même si c'était clairement pas la même Nati, on voit que les bleus n'ont pas non plus battu des tanches.

Argentine, Brésil, Allemagne bien entamés physiquement, on se le fait ce France-Colombie en demie ?
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Banquiers du nazisme vs. Pays d'accueil des dignitaires nazis en exil: 0-1

Comme quoi, l'argent ne gagne pas toujours.

* rayon de soleil *
Quelle connerie cette idée de jouer les matchs à 13h. Ca gâche tellement le spectacle et la qualité du jeu est bien plus faible.

Je comprend pas pourquoi, ça arrange personne là bas, ça n'arrange personne en Europe car 18h c'est pas la meilleure des horaires.

Quelqu'un a une explication ? ou ils sont juste cons c'est pas possible.
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Cette Coupe du Monde est définitivement au-dessus... Dommage pour l'Algérie et la Suisse! Avec en plus la France et peut-être (Inch'Allah) la Belgique, la Francophonie aurait bien représentée!
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Je suis fier de mon pays, on s'est bien battu, on peut avoir quelque regret de pas avoir concrétisé nos moments fort, mais tenir aussi longtemps contre l'Argentine c'est déjà un exploit, notamment grâce à un énorme match des défenseurs, et surtout de Djourou.

Et pour répondre aux gens qui critiquent la Suisse pour avoir défendu à 10 derrière, tout les joueurs étaient cramé, vous vous attendiez à quoi, qu'on enchaîne contre sur contre ? que les latéraux se lancent dans des rush de 80 mètres ? faut être réaliste un peu, on est en prolongation, on sait très bien que l'Argentine a une immense force de frappe offensive, que nos joueurs tiennent à peine debout tellement ils sont cramé, c'est un miracle en soit qu'on prenne un but aussi tard.
Rojo, Fifi et Loulou... Si elle a déjà été faite, mea culpa et je m'en irais coincer mon petit orteil dans la porte du four et la refermer dix fois dessus...

Merci la Suisse, gros match de votre part! Si on passe, ya rien à dire non plus, comme l'a dit Pires.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Je viens de voir que le sympathique quart de finale suivant (Belgique-Yankees) était aussi diffusé sur beIn Sports.

Comme quoi, l'argent gagne toujours.
Message posté par Sidney G'Ovule
Banquiers du nazisme vs. Pays d'accueil des dignitaires nazis en exil: 0-1

Comme quoi, l'argent ne gagne pas toujours.

* rayon de soleil *


Déjà le point godwin?
Spencer Tracy Niveau : DHR
Message posté par MindTheGap
Ce qui est dommage c'est que si l'Argentine parvient à gagner cette CDM, Di María même ayant été décisif pour la Ligue des champions, la coupe et dans cette CDM de loin le meilleur de l'Argentine, ce sera Messi qui aura le BO et Di María ne sera même pas dans les finalistes.

Di María ou vis ma vie de Thomas Müller.



Décisif , de loin le meilleur de l'argentine , ballon d'or ..... WTF .
au moins , on sait que t'es pas musulman , parce que le sexe ( en l'occurrence la fellation ) est interdit durant le jeune .
highway61 Niveau : DHR
Pour l'instant le 1ers de groupe ont tous sorti les 2nds.
Grosse pression sur la Belgique.
Pays-Bas - Argentine en demie, ça va donner!
trop hâte!
Cette coupe du monde est folle, cette coupe du monde est folle,...

Avec le but de varela à la toute derniere, le poteaux de pinilla contre le brésil, le penalty pour la grèce contre les Elephants en Cacao, L'algerie qui fait un parcours de fou , les surprises Costa Rica et L'elimination de l'espagne et de l'italie, cette colombie qu'on pensait handicapée sans Falcao,Les dent sde Suarez,Etc..

Donnez moi une coupe du monde aussi spéctaculaire que celle-ci, a part le fait que les favoris historique n'ont pas le niveau d'equipe de 1ere plan,?
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Message posté par PasteurX
Quelle connerie cette idée de jouer les matchs à 13h. Ca gâche tellement le spectacle et la qualité du jeu est bien plus faible.

Je comprend pas pourquoi, ça arrange personne là bas, ça n'arrange personne en Europe car 18h c'est pas la meilleure des horaires.

Quelqu'un a une explication ? ou ils sont juste cons c'est pas possible.


Faire jouer les matchs à 21h heure locale, soit 2h ici, je sais pas si c'est pas mieux :/
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 84