1. //
  2. // 6e journée
  3. // QPR/West Ham

Alou Diarra, le jambon de la farce

6 12
Une saison et puis s'en va. Le passage d'Alou Diarra à l'OM n'aura pas marqué les esprits. Et celui à West Ham n'est pas parti pour être différent.

Le rêve anglais tourne court

16 juillet, les internationaux de Marseille sont attendus à la Commanderie pour la reprise de l'entraînement. Alou Diarra ne s'y pointe pas. L'ancien Bordelais avait convenu avec Didier Deschamps, avant son départ et donc avant l'arrivée d'Elie Baup, de reprendre le 19 juillet. Amende, tensions, les relations entre les dirigeants olympiens et le joueur ne sont pas au beau fixe. Eux se souviennent de sa saison 2011-2012 plus que moyenne sous le maillot phocéen et voient son salaire (3,6 millions d'euros par an) comme un obstacle à leur volonté de réduire les dépenses. Lui n'a pas franchement envie de travailler avec Baup et rêve de traverser la Manche. Ça tombe bien, West Ham s'intéresse à lui. Les trois parties trouvent rapidement un accord (autour de 2,5 millions d'euros) et Diarra vide son casier dans la plus grande indifférence.

Direction l'Angleterre et West Ham, club de la banlieue-Est de Londres. « C’est un club qui a une histoire, se réjouit Diarra sur RMC quelques jours après son arrivée. Malgré sa descente il y a deux ans, c’est un club qui a l’habitude d’être en Premier League en ce qui concerne la structure, l’organisation, le public. Ici, les gens sont très heureux de retrouver West Ham en Premier League. Pour mon apprentissage, c’est le club qu’il me fallait. J'ai toujours voulu découvrir la Premier League. C’était un objectif pour moi. J’en ai eu l’opportunité. » Malheureusement, le conte de fée anglais ne va pas durer longtemps. Il ne commence même pas en fait. Entré dans les vingt dernières minutes lors de la lourde défaite de son équipe à Swansea (3-0), l'international français n'a depuis décollé ses fesses du banc de touche que pour un match de League Cup contre Crewe Alexandra, une "Diddy Team" de quatrième division. Le problème c'est que cette situation n'est pas partie pour évoluer.

Les Bleus, c'est fini ?

De retour en Premier League après une année au purgatoire, West Ham s'est plutôt bien renforcé cet été en recrutant notamment Modibo Maïga, Matthew Jarvis, Yossi Benayoun (prêt), Andy Carroll (prêt) et Mohamed Diamé. Ce dernier est d'ailleurs l'une des raisons du faible temps de jeu de Diarra. Apprécié Outre-Manche depuis son passage à Wigan et très bon lors des cinq premières journées, le Sénégalais a les faveurs de Sam Allardyce. « C’est pour moi plus un partenaire qu’un concurrent. Vu la manière dont nous jouons à West Ham, je pense qu’Alou a été recruté pour jouer vraiment devant la défense et nous aider à récupérer un maximum de ballons » expliquait Diamé sur Foot Mercato lors de la signature de son ancien coéquipier à Lens. Oui mais voilà, le promu joue presque exclusivement en 4-2-3-1 avec Mark Noble, élu meilleur joueur des Hammers la saison dernière, ou Kevin Nolan aux côtés de Diamé, l’autre évoluant un cran plus haut.

Cette situation n'est pas franchement évidente à gérer pour Diarra qui comptera principalement sur les matches de coupe pour prouver sa valeur et tenter de gagner sa place dans le onze de départ. Un objectif qu'il se doit d'atteindre s'il veut avoir une chance d'être rappelé en équipe de France. « Refuser l’équipe de France serait fou, avouait-il il y a quelques semaines sur RMC. Ça ne dépend pas que de moi. Il y a un nouveau sélectionneur qui a de nouveaux plans. Il faut savoir si je m’inscris dans les plans ou pas. Je veux me tenir prêt physiquement et être le plus performant possible en club. » Avec l'éclosion d'Étienne Capoue, les grands retours de Rio Mavuba et Abou Diaby, sans oublier Yohan Cabaye, Blaise Matuidi voire Maxime Gonalons et Yann M'Vila, le chemin apparaît (trop) long avant un éventuel retour en Bleu. Et à 31 ans, le temps presse.

Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
apparemment y avait des promos en PL si t'achetais un joueur français international pour le foutre sur le banc de touche.
Franchement son niveau de jeu de l'an dernier ne lui aurait même pas assuré une place de titulaire à Cardiff.
Il a l'air un peu crispé en effet. la ptite main au fessier de son voisin n'y est peut etre pas étrangère.
Il semble bien loin le Alou Diarra des années bordelaises...
Le keltois Niveau : CFA2
Tout a fait d'accord Sissa, par contre son niveau en EDF pendant l'Euro moi j'en veux tous les jours du Diarra comme ça.
Toujours irréprochable en EDF. Mais il est temps de laisser sa place aux (bons) jeunes. Avec Gonalons, Capoue, Mavuba, Matuidi etc. on est fourni.
Dendecuba Niveau : CFA
Note : 2
« Diarra vide son casier dans la plus grande indifférence. »
En même temps à part du mépris et des crachats dans la nuque, il n’avait plus rien à espérer du côté de l’OM…

Je parie ma chemise qu’il sera titulaire après un temps de (ré)adaptation à la PL. En ce début de saison, Allardice joue la carte de la jeunesse ou de la continuité pour récompenser ses cadres qui ont permis la montée la saison dernière. Mais quand les temps seront rudes qu’il faudra prendre des points précieux contre Norwich ou Reading, il est certain qu’Alou et son expérience seront confortablement installés dans un système plus proche du 4-1-3-2 qui lui convient parfaitement.

Reste l’inconnue sur son futur en EDF. Deschamps apprécie l’homme et il sait qu’il ne peut se passer d’un joueur certes déclinant sportivement mais à l’état d’esprit toujours exemplaire et bourré d’expérience. Wait and see mais maintenant que Mavuba et Diaby sont sur le flanc j’aimerais bien le revoir pour encadrer les Matuidi, Capoue et autres encore un peu tendres pour le niveau international.
FFFFFFFFFFFFFFFFF Mavuba, plus tout jeune aussi
daniel_rigolo Niveau : DHR
Carlo Ancelotti a pris du poids
Il est pas déclinant, il est apocalyptique, il participe plus au jeu, il lâche jamais un ballon vers l'avant, il couvre 10 mètres carrés de terrain et il dort sur les CPA... son bon match à l'euro c'est juste le sursaut du mec hyper motivé pour le dernier match de haut niveau de sa carrière, et à qui on confie un rôle assez simple : gagner des duels. Rien de viable là-dedans.
Ralph Louren Niveau : DHR
c'était quand même un super joueur à Bordeaux..
Il avait une vraie élégance, charisme. Oui je parle au passé! On pouvait faire autrement?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 12