Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demi-finale
  3. // Borussia Dortmund/Real Madrid

Top 10 : Les tifos du Borussia

Hier soir encore, contre le Real, la Südtribüne du Westfalenstadion a régalé avant, pendant et surtout après. Et ce, même s'ils n'ont pas eu le temps - et sûrement l'argent - de rééditer leur exploit de Málaga : un énorme tifo. L'occasion de se replonger dans leurs plus beaux travaux passés.

Modififié
Borussia Dortmund – Arsenal (13/09/2011)

Le mur jaune, plus grande tribune d'Europe (25 454 places), est du genre à sortir ses plus belles parures uniquement pour les belles occasions. Et une grosse occasion, c'est par exemple un retour en Ligue des champions, neuf ans après la dernière participation du club. Ce fut donc le cas le 13 septembre 2011, où un Borussia estampillé champion d'Allemagne accueillait Arsenal pour la première journée de groupe F (1-1). Au programme, de longues bandes étendues le long de la tribune de 40 mètres de hauteur, et une couronne déployée à l'aide de câbles, pour symboliser ce « retour dans la classe des rois » .


Borussia Dortmund – Manchester City (04/12/12)

La réussite d'un tifo, ou choreo, tient de la précision et du timing. D'où une longue préparation. Le groupe ultra The Unity (TU), en charge de l'animation du mur jaune, passe donc des semaines à préparer ses chorégraphies dans des hangars ou gymnases loués spécialement pour cette tâche. Et pour que le rendu soit au poil, il faut parfois faire un détour à l'avance par les tribunes pour dessiner le fameux tifo. C'est ce que l'on constate avec ce making-of du choreo organisé pour la réception de Manchester City en décembre dernier. Ici, le peuple jaune fêtait sa qualification pour les phases finales de Ligue des champions.

Vidéo

Borussia Dortmund – Málaga (09/04/2013)

Organisation et précision, exactement ce qu'a nécessitées le dernier tifo en date des plus fidèles supporters du BvB à l'occasion de la réception de Málaga en quart de cette même LDC. Cette fois, la coupe aux grandes oreilles est dessinée à l'aide de carrés de tissu colorés. Jaune et noir, forcément. L'homme représenté, large sourire et jumelles, renforce le message appliqué au-dessous : « À la recherche de la coupe perdue. » Définitivement le tifo qui a fait gagner au mur jaune le titre de meilleur chorégraphe de cette saison européenne.

Vidéo

Borussia Dortmund – Wolfsburg (05/11/2011)

Autre compétition, autre tifo monstrueux : celui constitué le 5 novembre 2011 pour la réception de Wolfsburg en championnat. Peut-être un échauffement avant la démo face à Arsenal quelques jours plus tard. En tout cas, la signification de cette tête de mort dominée par le logo du club est claire : le mur supportera le BvB jusqu'à la mort. Au passage, Wofsbourg perdra 5-1.

Vidéo

Borussia Dortmund – Fribourg (19/12/2009)

En 2009, le Borussia fêtait ses 100 ans d'existence. Pour la dernière réception de l'année civile, face à Fribourg, les 25 000 fanatiques du mur ont soutenu une immense bâche représentant le logo du club, surplombée par ses légendes.

Vidéo

Borussia Dortmund II – Sc Verl (29/03/2009)

Il n'y a pas que l'équipe première qui est soutenue à fond. La réserve a le droit elle aussi d'être encouragée comme il se doit. Et qui dit encouragements, peut parfois dire tifo. Au sein du « Stadion Rote Erde » (Stade [à la] terre rouge), ancienne enceinte du club, les ultras sont bien entendu chez eux. Et entendent bien se faire respecter. « Les meilleures voix pour la deuxième équipe de Dortmund » , dit cette banderole. Normal qu'après ça, les gars de la Ruhr s'imposent 4-0.



Borussia Dortmund – Eintracht Francfort (14/05/2011)

Sacré champion pour la première fois depuis 2002, le Borussia Dortmund décide de marquer le coup lors de la dernière journée du championnat 2010/2011. À saison exceptionnelle, tifo exceptionnel. Le message est simple, clair, net et précis ( « Champion d'Allemagne 2011 » ), mais l'illustration a du style : toute l'équipe est surplombée par le fameux Meisterschale. On en oublierait presque que, de l'autre côté du stade, les supporters de Francfort, assez furieux de la descente de leur équipe à l'étage inférieur, avaient exhibé une banderole « Randalemeister 2011 » (champions 2011 du bordel).

Vidéo

Borussia Dortmund – VfL Bochum (04/04/2004)

Construit pour le Mondial allemand qui a vu la RFA gagner sur ses terres, le Westfalenstadion souffle ses bougies en 2004. Du coup, la réception du VfL Bochum dans le cadre d'un petit derby de la Ruhr est une bonne occasion de faire la fête. Et d'en profiter pour tailler du monde en vue de la Coupe du monde 2006 qui approche. « 1974-2004. Pendant que d'autres construisent des arènes/stades, ils regardent avec jalousie du côté de Dortmund » . Directement visés, Schalke 04 et sa Veltins Arena.



Borussia Dortmund – Hanovre 96 (03/12/2005)

En proie à une crise sans précédent, les dirigeants du Borussia Dortmund acceptent de vendre le nom de leur stade au groupe d'assurances Signal Iduna jusqu'en 2021, contre la « modique » somme de 20 millions d'euros. Un choc pour les supporters les plus acharnés du club, estimant que leurs dirigeants font n'importe quoi en rompant avec la tradition. Mais il faut ce qu'il faut pour sauver un club complètement en déroute. Si l'enceinte est renommée « Signal Iduna Park » , PERSONNE n'utilise ce nom pour parler du lieu où joue le Borussia. Les gens n'ont qu'un nom en tête : Westfalenstadion. « Comme un battement de cœur, tu es toujours là, nous avons besoin de toi comme nous avons besoin de l'air pour respirer. »

Vidéo

Borussia Dortmund – TSG Hoffenheim 1899 (28/01/2012)

S'il y a bien une équipe que les supporters de Dortmund ne peuvent pas piffrer, c'est Hoffenheim. Ce petit club de province, avec ses airs de parvenu et qui s'est bâti une équipe à coups de millions, «  Nein, Danke » , pourrait-on dire. Dans la Ruhr, les résultats s'acquièrent à la sueur du front, année après année, et non comme ça, d'un coup de baguette magique. N'est-ce pas, Dietmar Hopp?



Par Ali Farhat et Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Le 5 majeur du FC Bâle