Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Rennes sur le podium, Angers historique, Lyon au ralenti

Vainqueur en fin de match de Bordeaux (1-0), Rennes a profité de la défaite lilloise à Monaco pour s'emparer de la troisième place, derrière l'OM, qui a mis une mi-temps à disposer de Nîmes (3-1). Larges vainqueurs de Brest (4-0) et Toulouse (3-0), plus que jamais lanterne rouge, Montpellier et Nice concluent l'année dans le top 10. Comme Angers, auteur d'un succès historique à Nantes (1-2), et Reims, qui a tenu bon face à Lyon (1-1). Mais pas Saint-Étienne, dominé à Strasbourg (2-1). Dans le match des mauvais élèves, Metz a arraché à dix le nul à Dijon (2-2). On se revoit en janvier !

Modififié

Marseille 3-1 Nîmes

Buts : Alakouch (46e, CSC), Benedetto (65e) et Payet (82e) // Briançon (90e+2)

Douze secondes. C'est le temps qu'il faut à l'OM pour enfin trouver la faille, en début de deuxième période. Et à Alakouch pour plomber une mi-temps de dur labeur de la part des Crocos, incapables de s'imposer depuis onze matchs. La réussite est du côté de l'OM, ce que confirme ce but involontaire de Benedetto sur un tir de Payet, finalement annulé avec l'aide de la VAR. Partie remise pour l'Argentin, en embuscade sur une frappe de Sanson repoussée par Bernardoni. Impliqué sur le premier but et à l'origine du deuxième, Dimitri Payet y va ensuite de son petit but sur un service de Radonjić. Le sixième en quinze apparitions cette saison pour le Réunionnais, qui enfile son bonnet de Père Noël pour l'occasion. Malgré la réduction tardive du score de Briançon, l'OM signe un septième succès en huit rencontres, et conforte sa place de dauphin.

Note du match : 6/6, comme le ratio de l'OM sur ses dernières sorties au Vélodrome. Pour retrouver trace d'une telle série, il faut remonter à la saison 2014-2015, sous Marcelo Bielsa.



Rennes 1-0 Bordeaux

But : Niang (82e) pour Rennes

Rennes prolonge le plaisir. Déjà crédité du meilleur total de points de son histoire en 17 journées, le club breton boucle la phase aller à la troisième place. Ça valait le coup de patienter : dans une partie sans grand relief, les hommes de Julien Stéphan ont dû attendre la 82e minute et le 21e but en 2019 - le total le plus élevé en L1 pour un joueur étranger - de Niang, servi par Del Castillo, pour l'emporter. La crise appartient définitivement au passé pour le Stade rennais. Elle couve en revanche de plus en plus chez les Girondins, battus pour la troisième fois consécutive.

Note du match : 5/5, comme le nombre de succès rennais lors des cinq dernières journées, mais aussi lors de leurs cinq derniers matchs à la maison.



Nantes 1-2 Angers

Buts : Blas (17e) pour les Canaris // Bobichon (50e) et El Melali (88e) pour le SCO

S'il veut finir l'année dans le top 10, Angers doit impérativement l'emporter. Mais il y a deux hic : le SCO ne s'est jamais imposé à La Beaujoire en L1, et n'a planté que quatre fois depuis début octobre. C'est autant que le Nantais Ludovic Blas, auteur de son quatrième pion de la saison d'une frappe lointaine et flottante, la première cadrée par les Nantais dans cette partie. En dépit de tous ces vents contraires, Angers parvient à recoller en début de deuxième période par Bobichon, dont la tête échappe à Lafont et fait exploser le parcage angevin. Les plaisirs les plus rares sont les meilleurs... Que dire, alors, de ce succès historique angevin, la première à Nantes depuis 1967, acquis grâce à El Melali, buteur en toute fin de match avec la complicité du portier nantais ?

Note du match : 3/5, comme le ratio buts/apparitions de Farid El-Melali cette saison en Ligue 1.




Reims 1-1 Lyon

Buts : Cafaro (44e, sp) pour Reims // Tousart (9e) pour les Gones

Cornet arrière gauche, Traoré dangereux d'entrée avec un tir sur le poteau (6e) : tout semble pouvoir arriver sur la pelouse d'Auguste-Delaune. Ce pressentiment se confirme dès la 9e minute, quand Tousart exploite parfaitement un ballon remis dans la boîte par Mendes pour placer l'OL en tête. Derrière, les Lyonnais, conquérants en début de partie, ont le tort de lever le pied au lieu d'appuyer où ça fait mal. À trop reculer, les Gones finissent par craquer sur un débordement côté gauche de Cafaro, fauché dans la surface par Tete et buteur en force sur penalty juste avant les citrons. Le milieu rémois pourra filer quelques conseils en la matière à Moussa Dembélé, dont le penalty - qu'il avait lui-même obtenu - en fin de match a été repoussé par Rajković (83e). Si les Lyonnais ne marquent même plus leurs pénos, c'est qu'il y a vraiment un truc qui cloche... Ça se voit en tout cas au classement, où l'OL ne pointe qu'à la douzième place.

Note du match : 6/6, comme la série de matchs sans défaite des Rémois en championnat. Et comme leur classement à la trêve.




Strasbourg 2-1 Saint-Étienne

Buts : Ajorque (22e) et Thomasson (62e) pour Strasbourg // Boudebouz (73e, sp) pour les Verts

Si le Père Noël vient faire coucou sur la pelouse avant le coup d'envoi, c'est comme souvent Ludovic Ajorque qui se charge de gâter le public de la Meinau. Buteur d'une jolie tête retournée, l'attaquant réunionnais inscrit son quinzième but en championnat en 2019. Le dernier Strasbourgeois à avoir présenté pareil bilan ? Pascal Nouma, en 1997. Voilà qui vous place un homme. Déjà passeur décisif sur le premier but, Anthony Caci s'offre un deuxième assist, en envoyant Thomasson faire le break en contre à l'heure de jeu. Incapables de décocher la moindre frappe en première période, les Verts, décimés par les absences, finissent par trouver la faille sur un penalty obtenu par Abi et transformé par Boudebouz. Insuffisant pour empêcher les Strasbourgeois de les dépasser au classement.

Note du match : 5/10, comme le nombre de buts inscrits de la tête en 2019 par Ludovic Ajorque, recordman en la matière en Ligue 1.




Montpellier 4-0 Brest

Buts : Laborde (13e et 57e), Savanier (30e, sp) et Mollet (83e) pour la Paillade

Pour retrouver trace d'un succès brestois à la Mosson, il faut remonter à 1982, une époque que seul Vitorino Hilton a connue. Et que Gaëtan Laborde n'a visiblement aucune intention de connaître. Buteur d'une chiche en pleine lucarne sur un dégagement foiré de Duverne, l'attaquant héraultais arrache ensuite un péno, transformé par Téji « Couille » Savanier. Avant de parfaitement exploiter, à l'entrée de la surface, un ballon relâché dans sa sortie par Larsonneur. Lâché par sa défense, le portier brestois encaisse un quatrième pion, œuvre de Mollet sur un raté défensif de Castelletto. Un match décidément à oublier pour les Brestois, qui se voient carrément annuler un but de Grandsir, VAR à l'appui. Et stagnent donc à la quinzième place. Montpellier remonte lui au neuvième rang.


Note du match : 3/10, comme le nombre de victoires de Montpellier sur les dix derniers matchs de Ligue 1.




Nice 3-0 Toulouse

Buts : Sarr (16e), Boudaoui (18e) et Lees-Melou (41e) pour le Gym

Rien de tel, pour les fêtes, que le fait-maison. Natif de Nice et buteur de la tête sur un corner de Cyprien, Malang Sarr se charge de rappeler ce fondamental à des Toulousains aux abonnés absents, et battus une deuxième fois par Hicham Boudaoui, servi lui par Lees-Melou. Le Téf' est tellement à l'ouest qu'Antoine Kombouaré effectue deux changements dès la 37e minute. Pas de quoi perturber Lees-Melou, qui gratifie dans la foulée le public de l'Allianz-Riviera d'un enroulé superbe qui surprend Reynet. Finalement, ça fait donc 3-0 pour le Gym, dixième à mi-saison. Et ça fait surtout dix défaites de suite en championnat pour le Téfécé, lanterne rouge. On en connaît qui vont passer de belles fêtes de fin d'année.

Note du match : 6/7, comme la proportion de buts inscrits depuis l'extérieur de la surface par Pierre Lees-Melou, sur ses sept derniers pions.



Dijon 2-2 Metz

Buts : Amalfitano (17e) et Baldé (41e) pour le DFCO // Diallo (14e) et Maïga (90e+1) pour les Grenats

À défaut de marquer des buts, Dijon, pire attaque de L1 en 2019 (27 buts au coup d'envoi), sait en donner. Une générosité dont bénéficie rapidement l'inévitable Habib Diallo, qui profite d'un gadin d'Amalfitano pour effacer Gomis et inscrire son dixième pion de la saison. Décidé à faire plaisir à tout le monde avant les fêtes, Amalfitano envoie ensuite une volée sublime qui fait chavirer Gaston-Gérard. Et lui permet d'inscrire le premier but de sa carrière dans l'élite, et ainsi d'égaler durant 24 minutes Mama Baldé, buteur d'un tir croisé du gauche peu avant la pause. Un coup trop dur à encaisser pour Stoppila Sunzu, exclu pour une faute en position de dernier défenseur sur le même Baldé en début de deuxième période. C'est donc du vestiaire que le Zambien assiste à l'égalisation inespérée de Maïga dans le money time. Un pion qui permet aux Grenats, malgré un neuvième match sans succès (six nuls, trois défaites), de céder le fauteuil de barragiste à Amiens.

Note du match : 1/10, comme le ratio du FC Metz sur ses dix déplacements en championnat cette saison.



  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

    Hier à 13:35 EuroMillions : 45 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 09:30 Quand Kabasele et Wilshere démontent leurs proches dans le jardin 26
    À lire ensuite
    Paris facile avant Noël