Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr.H
  3. // Japon-Sénégal (2-2)

Le Japon et le Sénégal relancent la concurrence

Le score est flatteur, le contenu un peu moins : Japonais et Sénégalais se tirent vers le bas dans un groupe qui ne demandait pas tant de suspense, au terme d'un match nul trop décousu pour en tirer grand-chose. Le troisième match vaudra de l'or.

Modififié

Japon 2-2 Sénégal

Buts : Inui (34e) et Honda (78e) pour le Japon // Mané (11e) et Wagué (71e) pour le Sénégal

Il y a des morts-vivants dont la simple silhouette effraie au premier regard, et Keisuke Honda en fait partie. Il a pourtant tout pour plaire, ce profil : quelques rides au coin de la bouche pour le punir d’avoir trop souri, des yeux rieurs, une belle patte gauche. Et puis cette statistique affichée au coup de sifflet final : le Japonais est désormais impliqué sur sept des neuf derniers buts de son pays en Coupe du monde, après son entrée victorieuse pour décrocher le nul face au Sénégal (2-2). Avant cela, non, il n’y avait pas eu grand-chose, ou bien beaucoup de crayonnage pour un résultat brouillon : il faut le dire, ce résultat n’arrange personne à part la Colombie et la Pologne.

En direct : Japon - Sénégal (2 - 2)

C'est Inui


Heureusement, il y a Kawashima. Autrement, on s’y perdait presque au coup d'envoi : une opposition insolite de deux continents qui ne s’affrontent qu’en période de Mondial, pas de Keisuke Honda sur la pelouse au coup d’envoi. Au milieu de tous ces bouleversements d’habitudes, donc, un phare dans la tempête. Il joue à Metz, il est gardien, il avait fait une boulette lors du premier match contre la Colombie, et a aimablement daigné répéter l’opération devant Sadio Mané alors que l’on se demandait encore quelle tortueuse curiosité d’esprit nous avait intimé d’annuler cet apéro entre potes. 17h11, alors, ouverture du score sénégalaise sur un centre de Sabaly, repoussé des deux poings par Kawashima sur le tibia de Mané (1-0, 11e). Pas glorieux.

Après cela, on souffle un coup, les repères sont de retour : le Japon fait tourner, courbant surtout l’échine sous les coups d’épaule de Mané, Sarr et Niang, particulièrement dominateurs sur les côtés. Le match se joue là, en réalité. Le Sénégal ouvre ses ailes et s’envole à grandes bourrasques (Sarr, pas loin du break, 22e), tandis que le Japon peine à sauter de son nid au risque de se casser le bec cinquante mètres plus bas. L’opposition manque certes un peu de rythme, mais regagne de l’intérêt en même temps qu’Inui enroule un ballon mal contrôlé par Nagatomo dans les filets de Khadim N’Diaye (1-1, 34e). Quelques minutes après que Niang a perdu un duel face à Kawashima, les Japonais placent une dédicace à Guy Roux sur un coup franc défensif, courant à contre-sens pour jouer le piège du hors-jeu. Réussi, évidemment, puisqu'il est question de discipline.


Wagué à ses ocupations


Puisque l’on parle d’ordre, tiens, la reprise de la seconde période permet d’en remettre un peu. Après le foutoir tactique dans lequel s’étaient conclues les quarante-cinq premières minutes, le Japon décide de poser le pied sur le ballon et de prendre les choses en main. Osako s’impose d’abord de la tête dans la surface sénégalaise, avant qu’Hasebe ne claque une frappe de loin trop enlevée, et qu’Osako, encore lui, ne loupe une balle de but complètement folle en passant à travers le ballon à l’heure de jeu. Mieux, une poignée de minutes plus tard, Inui trouve la barre sur une nouvelle frappe enroulée côté gauche de la surface des Lions de la Téranga. Ça chauffe...

Aliou Cissé miaule pour l’instant plus qu’il ne rugit, suffisant toutefois pour exhorter Moussa Wagué à cette montée salvatrice côté droit pour une mine sous la barre de Kawashima, impuissant face au coup du sort (2-1, 70e). Akira Nishito tente le tout pour le tout avec les entrées d’Honda et Okazaki, passant à deux devant pour faire la différence. Bingo, le premier se trouve à la réception d’un centre d’Inui au milieu d’un patchwork d’erreurs individuelles (2-2, 78e). Voilà finalement un bon résumé de cette rencontre, entre deux équipes qui ont montré trop de faiblesses pour mériter autre chose qu'un nul. Le groupe H est relancé et, n'en déplaise à la profession, pas de place pour les coiffeurs dans cinq jours.



Japon (4-2-3-1) : Kawashima – Sakai, Yoshida, Shoji, Nagatomo – Hasebe, Shibasaki – Haraguchi (Okazaki, 75e), Kagawa (Honda, 72e), Inui (Usami, 87e) – Osako. Sélectionneur : Akira Nishino

Sénégal (4-3-3) : Kh. NDiaye – Sabaly, Koulibaly, Sane, Wague – P.A. NDiaye (Ndoye, 81e), A. NDiaye (Kouyaté, 65e), Gana – Ismaïla, Niang (Diouf, 85e), Mané. Sélectionneur : Aliou Cissé




Par Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 16 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 26
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 63 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
À lire ensuite
Honda, le moteur rechargé