Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Toulouse (4-0)

La Ligue 1 et l'OM repartent fort !

L’OM va bien, merci pour lui. Pour sa première de la saison, l’équipe de Rudi Garcia a corrigé une bien timide équipe de Toulouse (4-0), avec notamment le premier doublé en L1 de Payet depuis quatre ans. Germain et Thauvin ont aussi marqué et la VAR est déjà au rendez-vous.

Modififié

Marseille 4-0 Toulouse

Buts : Payet (45e sp, 62e), Germain (89e), Thauvin (90e+2)

L’action semble anodine. Sur un centre de la droite d’Ocampos, Valère Germain devance Kelvin Amian au premier poteau et reprend le ballon de la tête, mais sa tentative est déviée par son garde du corps. Ruddy Buquet indique le point de corner sans que grand monde n’y trouve quoi que ce soit à redire. Excepté Luiz Gustavo, qui réclame une main du Toulousain. Doigt sur l’oreillette, l’homme en noir se tourne vers son assistant vidéo : « T’as vu quelque chose ? » La réponse est oui. Coup de sifflet, rectangle avec les doigts et course vers l’écran situé derrière les bancs de touche, pour ce qui restera comme l’une des plus belles actions de la première période.


Dans le car-régie, on balance les ralentis jusqu’à plus de doute. Gustavo a l’œil : c’est bien du bras qu’Amian a détourné le ballon. Penalty, que transforme sereinement d’un contre-pied l’homme le plus inspiré des 45 premières minutes : Dimitri Payet. On joue la 45e minute du match d’ouverture de la saison 2018-2019, et l’OM prend les devants au meilleur moment. Pas illogique, si l’on compare les états de service marseillais et toulousain sur le premier acte. Mais si l’OM est entré avec pas mal d’envie dans la partie, à l’image de Lucas Ocampos, dont on oublierait qu’il devait être absent quatre à six semaines après son entorse à la cheville gauche mi-juillet, les Olympiens ont globalement manqué d’idées pour mettre réellement le Téfécé en danger. La plus belle occase en première mi-temps ? Peut-être bien ce centre dévissé de Payet proche de lober Reynet (37e). Ou ce centre fuyant devant le but d’Amavi, que Njie n’était pas loin de couper (15e).

Payet déjà inspiré, Paga aussi


Pour le reste, l’OM de Rudi Garcia est resté fidèle à certains de ses principes de la saison passée : beaucoup d’agressivité, un bloc haut, un gros pressing dans le camp adverse. Voilà déjà quelques bases de posées. Ces principes, Morgan Sanson les connaît, lui qui a disputé 53 matchs sous le maillot ciel et blanc en 2017-2018. Mais cela ne prouve en rien que l’ancien Montpelliérain connaît bien les règles du jeu, ce qui n’aura pas échappé à Laurent Paganelli. Alors que ses collègues de Canal sont occupés à débattre de la légitimité de la décision de Ruddy Buquet, Paga rappelle les basiques à Sanson, associé à la récup’ avec Maxime Lopez, puisque Luiz Gustavo est occupé à tenir la baraque derrière avec Boubacar Kamara en l’absence d’Adil Rami et de Duje Ćaleta-Car. «  Eh, si vous prenez pas de but, vous gagnez. » Réponse de l’intéressé : « Bah ouais ! » Tout va bien.


Et sinon ? De révolte toulousaine, il n’y a pas vraiment eu, si l’on excepte la prise de bec entre Christopher Jullien et Clinton Njie sur un corner marseillais. L’OM a tranquillement géré son avantage, Payet s’est offert son premier doublé en Ligue 1 depuis quatre ans, en reprenant de volée une frappe puissante de Sarr repoussée par Reynet (3-0, 62e), et a bien mérité l’ovation du Vélodrome quand il a cédé sa place à Florian Thauvin (83e). À part ça, Morgan Sanson n’a rien perdu de son coup de patte. C’est lui qui, de la ligne médiane, a trouvé d’une lumineuse ouverture Valère Germain dans le dos de la défense toulousaine pour le 3-0 (89e). Et histoire que la fête soit totale, Thauvin a lui aussi planté, dans le temps additionnel (4-0, e). L’an passé, Marseille avait déjà attaqué sa saison sur un carton face à Dijon (3-0). Pas dit toutefois que l’OM se contente de la même issue en mai. Le ton est en tout cas donné.



Par Simon Butel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 3 Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
À lire ensuite
Monaco sans défense