Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Salzbourg-OM (2-1)

L'OM en rêvait, Rolando l'a fait

Pourtant remplaçant au coup d'envoi, Rolando s'est mué en sauveur pour envoyer l'OM en finale de la Ligue Europa. Et marquer comme un certain Basile Boli en 1993 sur un corner inexistant.

Modififié
Un corner qui n'aurait pas dû être obtenu. Un but décisif dans la foulée. Le poids de la réalisation de Rolando n'est peut-être pas aussi important que celui inscrit par Basile Boli en finale de la Ligue des champions 1993 face au Milan, mais il vaut quand même son pesant d'or. Grâce à son coup de patte digne d'un vrai buteur, l'Olympique de Marseille va disputer une cinquième finale européenne, quatorze ans après la dernière. Une belle revanche pour l'ancien du FC Porto, lui qui n'a pas vécu que des moments faciles depuis son arrivée à Marseille et qui a gagné une place à vie dans le cœur de chaque supporter olympien.

Critiqué les deux premières saisons


De 2015 et 2017, le mal-être entre Rolando et Marseille revenait comme un vieux serpent de mer à chaque fois que l'international portugais n'était pas performant ou bien en dessous du niveau attendu. Une situation qu'il avait du mal à vivre pour ses deux premières saisons à l'OM, comme il le confiait au Canal Football Club en janvier 2017 : « J’accepte les critiques, mais ici, quelques fois, je n’ai pas aimé le manque de respect de certaines personnes. L’année dernière, il y a des moments où je ne suis même pas sorti de chez moi, même pour me promener un peu avec mes petits. Les personnes qui te critiquent sur des choses personnelles, ça, je ne l’accepte pas. C’est plus difficile quand ce sont tes supporters qui disent du mal de toi. Même quand tu ne joues pas ! »

Retour surprise en sélection du Portugal

Un cas de figure diamétralement opposé à ce que vit Rolando cette saison sous Garcia, qui a su lui redonner confiance et lui permettre de s'exprimer sans crainte. Lors de sa récente convocation avec le Portugal, chose qu'il n'avait plus connue depuis quatre ans, le défenseur central a récolté les louanges du coach olympien : « Sa sélection avec le Portugal ? Je suis ravi pour lui. Je voudrais prolonger l'aventure avec lui. Sa sélection est une fierté pour l'OM. C'est un leader tranquille qui motive ses troupes. »


Ce leadership, en entrant pourtant ce soir qu'à la 101e minute, il a su le montrer par son attitude irréprochable sur le banc, et bien sûr par son but plein de caractère pour envoyer le peuple olympien au septième ciel. Oui, Rolando n'est pas le joueur le plus classe du monde, il n'a pas non plus la technique la plus léchée du circuit ni un sens de l'anticipation à toute épreuve. Ce soir, c'est bien le cadet de ses soucis, car il va pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Et il va même pouvoir se promener dehors avec ses gosses.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Le roi Yohann Pelé