Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Demies
  3. // Eintracht-West Ham

Jarrod Bowen : champ et contrechamp

À l’heure où West Ham se rend à Francfort pour le compte des demi-finales retour de Ligue Europa, les Hammers sont dos au mur et devront s’imposer pour entretenir l’espoir de se rendre à Séville le 18 mai prochain. Pour s’offrir ce rêve, les Anglais peuvent compter sur le tout-terrain Jarrod Bowen.


Leominster, ses quelque 11 000 âmes et ses champs à perte de vue. Le soleil ne finit plus de monter dans le ciel, mais le thermomètre ne décolle jamais au-dessus des 20 degrés. Un homme fait des allers-retours avec une brouette qu’il charge à mi-chemin. « À cette période de l’année, c’est beaucoup plus difficile de courir » , se souvient Jarrod Bowen pour The Times, alors chargé d’acheminer le ciment vers son père, mué en coach personnel pour l’occasion. « Si certains ailiers sont des Ferrari, Jarrod est un Land Rover 90 » , lâchait le paternel pour The Athletic en février dernier. Et les entraînements à base de soulevé de pneus de tracteur ou les allées et venues le long des champs de pommes de terre d’Oncle Stu n'y sont pas totalement étrangers.



« Nous aimons penser que nous sommes une famille qui n’a pas peur de se retrousser les manches. Jarrod est comme ça aussi » , ajoutait Bowen Senior. Généreux et fonceur sur son côté droit, celui qui fêtera ses 26 ans en décembre prochain est un ailier au style que Nouha Dicko, son coéquipier à Hull pendant deux saisons, qualifie d’ « à l’ancienne » . « Quand on jouait ensemble, je l’appelais Damian Duff, ça le faisait sourire. Mais attention, il était aussi très efficace » , prévient l'international malien. Et les chiffres plaident en sa faveur. En 134 matchs avec les Tigers, Bowen a inscrit 54 buts et délivré 14 passes décisives. Des lignes de stats qui lui vaudront d’être transféré à West Ham contre plus de 21 millions d’euros dans les dernières heures du mercato hivernal 2020.

Un parcours cabossé pour un ailier tout-terrain


Pourtant, rien n’était gagné pour ce gamin des campagnes de l’ouest de l’Angleterre. Avant d’atterrir à Hull City en 2014, le parcours de Jarrod Bowen est largement plus chaotique qu’encourageant pour sa future carrière. À l’âge de dix ans, le natif de Leomnister connaît sa première désillusion quand Aston Villa prend la décision de ne pas le conserver dans ses rangs. Il signe alors à Hereford, mais le club est en proie à des difficultés financières et doit suspendre l’activité de ses équipes de jeunes. De son côté, Jarrod se voit de nouveau refuser l’entrée dans un club professionnel : celui de Cardiff City. Une double désillusion qui a raison de la motivation du gaucher : « J'étais coincé, je n'avais nulle part où aller, confie le "J" au Times. J'allais devoir faire comme mes potes et aller à l'université. Je n'avais aucune idée de ce que je ferais là-bas parce que j'avais du mal à l'école. Je misais sur le football. » Un all-in payant quand Hereford relance son équipe de jeunes et Bowen se laisse convaincre de rechausser les crampons. Quelques mois plus tard, un changement d’entraîneur à la tête de l’équipe première propulse Jarrod avec les A, qui jouent alors leur peau en Conference Premier League (le cinquième niveau anglais). Durant ses premiers matchs avec les grands, le jeune ailier fait forte impression et plante même le but de la victoire lors de l’avant-dernière journée de championnat face à Alfreton (3-2).

Un ancien Tiger bientôt Lion ?


Si le maintien de Hereford n’empêche pas le dépôt de bilan du club quelques mois plus tard, Jarrod a eu le temps, à 17 ans, de taper dans l’œil des recruteurs. West Bromwich Albion, Wolverhampton ou encore Tottenham tentent de l’attirer, mais c’est bien Hull City qui met la main dessus. À 19 ans, Jarrod découvre alors la Premier League avant de s’affirmer comme titulaire en Championship, dès la saison 2017-2018, aux côtés de Nouha Dicko. « Quand j’arrive à Hull, c’était un jeune joueur, mais il commençait déjà à exploser, se souvient l’actuel attaquant du Yeni Malatyaspor. Il savait ce qu’il avait à faire, il bossait bien, il avait une super mentalité. »



La suite ? Deux saisons et demie plus tard, Bowen quitte Hull pour rejoindre Londres et West Ham sous la direction de David Moyes. Seize buts et onze passes décisives toutes compétitions confondues cette saison, Jarrod Bowen est loin d’être étranger au beau parcours des Hammers en Ligue Europa. Surtout, sa très bonne saison dans l’ouest de la capitale anglaise l’a largement rapproché des Three Lions, bien que son secteur de jeu soit déjà bien fourni. Un sacre en Ligue Europa lui donnerait l’occasion de taper encore plus fort à une porte qui est déjà bien entrouverte. Sinon, Sam Bowen reprendra en main la prépa de son fils pour entretenir l'espoir d'une participation à la prochaine Coupe du monde. À coups de sprints le long de champs de patates.

La chance de Kökçü


Par Nelio Da Silva Propos de Nouha Dicko recueillis par NDS.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.





Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 07:14 Bonus FDJ de 10€ avec le code promo RDJ10 3
Hier à 17:16 Le club de Salamanque va changer de pelouse grâce à des dons 20 Hier à 14:00 Tous les numéros de 1 à 99 rendus disponibles par la LFP 66
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 10:44 Le FC Kaiserslautern de retour en D2 allemande, quatre ans après 26
À lire ensuite
La chance de Kökçü